PUBLICITÉ

50 nuances d’été

3 avril 2017 - Par Marie-Josée Turcotte

Photo : © David Cannon

Certaines personnes savent vraiment comment s’y prendre pour se faire désirer. C’est aussi le cas de certaines saisons… Vous savez à laquelle je fais référence !

Elle amorce toujours son opération séduction en nous donnant l’espoir qu’elle est de retour. Elle nous agace, elle nous attise, mais croyez-moi, ce n’est que poudre (blanche) aux yeux ! Elle n’a aucune intention de se donner aussi facilement et – bang ! – elle nous frappe violemment d’une tempête redoutable en provoquant le chaos partout où elle passe.

Et elle se demande ensuite pourquoi, une fois qu’elle se trouve chez nous, nous avons envie de la posséder et de la retenir le plus longtemps possible. Si nous pouvions l’attacher avec les bretelles ou les cordons d’un maillot de bain, nous le ferions, n’est-ce pas ? Mais en réalité, ce n’est pas nous qui sommes sadiques, c’est elle. Elle sait trop bien que nous la désirons ardemment, alors elle espace ses visites, elle se fait rare et précieuse, et elle refuse de s’attarder trop longtemps. L’art de faire languir à son meilleur !

Parfois, nous en avons assez de son petit jeu de « cache-cache », alors nous allons prendre notre pied ailleurs. Là où nous serons sûrs et certains d’obtenir satisfaction. Là où le soleil en abondance supplantera les jours de pluie. Mais tôt ou tard, elle sait que nous serons de retour à la maison, remplis d’expectatives et plus que jamais déterminés à profiter de ses attributs avant qu’elle ne prenne la clé des champs.

Il faut l’avouer : avec elle, le plaisir est très intense, en grande partie parce que nous voyons la fin venir dès le départ. Puisque nous savons à quoi nous attendre, à nous d’en profiter... férocement !

Bonne saison estivale !

PUBLICITÉ
X