PUBLICITÉ

8e karaoké-bénéfice Le Petit Blanchon en Folie - Une soirée endiablée sous le signe de la générosité

13 juin 2019 - Par - Magazine PRESTIGE -

Sur la photo : le maître de cérémonie de la soirée Archy ; Marie-Josée Turcotte, co-organisatrice du karaoké et membre du conseil d’administration de la Fondation Le Petit Blanchon ; la porte-parole de la Fondation, Claire Pimparé ; Jean-Paul Lachapelle, directeur général de Desjardins Caisse des Rivières de Québec, commanditaire présentateur de la soirée ; et Guy Boutin, président-fondateur de la Fondation Le Petit Blanchon. © Marjorie Roy, Optique Photo


Les spectateurs présents au karaoké-bénéfice de la Fondation Le Petit Blanchon, qui a eu lieu le mercredi 12 juin dernier à LaScène Lebourgneuf, se souviendront longtemps de cette soirée qualifiée « d’endiablée », à la fois drôle et émouvante. Grâce à la générosité des donateurs, des partenaires et du présentateur de la soirée, Desjardins Caisse Des Rivières de Québec, les organisateurs sont parvenus à récolter la rondelette somme de 50 000 $ au profit des enfants les plus vulnérables de notre société, victimes d’abus, de négligence et d’abandon.

JPEG - 302 ko
Corbeil et Maranda, lors du cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 289.3 ko
Isabelle Fortin (au centre), d’une des candidates, lors du cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 286 ko
La mascotte de la Fondation Le Petit Blanchon, à l’occasion du cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 320 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 391 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 390.2 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 340 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 350.1 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 365.5 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 326.6 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 362.9 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 362.2 ko
Karyne Giguère, Guy Boutin, Stéphanie Bilodeau et Diane Guérard, lors du cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 412.9 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 436.2 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 361.2 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 383.6 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 407.5 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 378.2 ko
Le cocktail signé Le 47e Parallèle dans la passerelle du Complexe Lebourgneuf © Marjorie Roy, Optique Photo

Fidèle à la tradition qui a débuté il y a huit ans, de courageux candidats sont montés sur scène pour interpréter une chanson de leur choix, accompagnés de musiciens « live ». Le karaoké s’est donc transformé en véritable expérience de scène. Afin de les préparer à relever le défi, la soprano Sabrina Ferland a agi comme coach musicale. Depuis cette année, elle est également co-organisatrice de l’activité en compagnie de Marie-Josée Turcotte, éditrice du magazine Prestige et membre du conseil d’administration de la Fondation Le Petit Blanchon.

La soirée, animée par le toujours excellent Donald « Archy » Beaudry, et qui s’est déroulée en présence de la porte-parole de la Fondation, la généreuse Claire Pimparé, a été ponctuée de plusieurs performances de qualité exceptionnelle.

JPEG - 211 ko
Claire Pimparé, porte-parole de la Fondation Le Petit Blanchon, en compagnie de Guy Boutin, président-fondateur, lors du discours d’ouverture. © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 229.6 ko
Allocation de Jean-Paul Lachapelle, directeur général de Desjardins Caisse des Rivières de Québec, commanditaire présentateur de la soirée. © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 256.3 ko
Karyne Giguère, chef de service au Phare du Blanchon, et Stéphanie Thibodeau, nouvelle chef de service à la Maison Le Petit Blanchon, sont venues expliquer la nature de leur travail et les réussites accomplis avec les enfants. © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 298.8 ko
Hélène Dorval, bénévole, en compagnie de Marie-Josée Turcotte, co-organisatrice de l’activité. © Marjorie Roy, Optique Photo

Six courageux candidats… et un gagnant

JPEG - 130.2 ko
Jean Nadeau, conférencier, auteur et formateur. © Marjorie Roy, Optique Photo

Brisant la glace, le conférencier, auteur et formateur Jean Nadeau a interprété avec brio – et en Facebook Live pour sa communauté ayant fait un don à la Fondation – la chanson Seigneur de Kevin Parent.

JPEG - 248.8 ko
Isabelle Fortin, directrice générale d’Olympique Solutions informatiques. © Marjorie Roy, Optique Photo

Isabelle Fortin, directrice générale chez Olympique Solutions informatiques, a ensuite offert une prestation bien incarnée de la chanson Killing Me Softly des Fuguees.

JPEG - 220.7 ko
Sonia Bouchard, présidente d’Équipe Sonia Bouchard - Médias sociaux, Marketing & développement des affaires

Bien qu’affectée par un mal de gorge, Sonia Bouchard, présidente d’Équipe Sonia Bouchard, médias sociaux, développement des affaires et marketing, a présenté un magnifique medley de deux succès intemporels d’Aznavour, Hier encore et For Me Formidable.

JPEG - 286.7 ko
Dominic Guay, responsable du développement des affaires corporatives pour l’agence Kabane

Le responsable du développement des affaires corporatives chez Kabane, Dominic Guay, a pour sa part offert une performance très dynamique qui a soulevé la salle grâce à son interprétation d’une chanson de Mumford and Son, The Cave.

JPEG - 320.5 ko
Corbeil & Maranda, un dynamique duo de comédien et humoriste en provenance de Montréal © Marjorie Roy, Optique Photo

Parmi les candidats se trouvaient cette année des invités très spéciaux, le duo de comédien et humoriste Corbeil et Maranda, venu de Montréal pour soutenir la cause. Comme on s’y attendait, le duo a marqué la soirée avec sa présentation de deux chansons en medley, Sweet Caroline de Neil Diamond pour Jean-Marie Corbeil, et Crazy Little Thing Called Loved, version Buble, pour François Maranda. Les spectateurs se souviendront longtemps de leur interprétation humoristique.

JPEG - 317.6 ko
Carl Ouellet, le nouveau président de l’Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE), accompagné de son groupe de musiciens amateurs, le Tarra’s Band. © Marjorie Roy, Optique Photo

Enfin, le nouveau président de l’Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE), Carl Ouellet, a remporté la compétition amicale avec l’aide de son groupe de musiciens amateurs, le Tarra’s Band, venu le rejoindre sur scène pour jouer Blue Collar Man de Styx. En prime, le gagnant a offert une deuxième chanson (Can’t Take my Eyes off You de Frankie Valli and the Four Seasons) après avoir invité le président-fondateur de la Fondation Le Petit Blanchon, Guy Boutin, également musicien à ses heures dans ce groupe, à venir l’accompagner à la guitare basse.

Un duel de titans

JPEG - 314 ko
Marc Durand, journaliste sportif, et l’invitée surprise, Anaïs Roberge, 11 ans. © Marjorie Roy, Optique Photo

Pour clore la soirée, deux gagnants d’éditions précédentes ont croisé le fer dans le but de conserver leur titre. Le gagnant 2019 est le journaliste sportif Marc Durand, qui avait remporté l’édition 2013 et le duel en 2014. Pour interpréter la chanson Shallow de Bradley Cooper et Lady Gaga, il a invité la jeune Anaïs Roberge (11 ans) à venir le rejoindre sur scène.

JPEG - 306.4 ko
Annie Laliberté, directrice générale et associée chez Beauport Hyundai et Genesis de Québec, gagnante de l’édition 2016 © Marjorie Roy, Optique Photo

Mais le duel fut très chaud face à Annie Laliberté, directrice générale et associée chez Beauport Hyundai et Genesis de Québec, gagnante de l’édition 2016, qui a livré une performance digne d’une Rock Star avec I Want You to Want Me de Cheap Trick.

Des juges allumés

Trois juges invités se sont une fois de plus prêtés au jeu des commentaires à la suite de chacune des performances. L’animatrice à M FM Joanne Boivin était de retour cette année, accompagnée cette fois-ci de la gagnante de l’édition 2017, Julie Couture, journaliste à TVA Québec, et d’Yvan Pedneault, chanteur professionnel et participant à l’émission La Voix en 2016.

JPEG - 322.4 ko
La jeune Mia, 9 ans, et Sabrina Ferland, soprano et coach musicale, ont interprété la chanson « Si jamais j’oublie » de Zaz en numéro d’ouverture. © Marjorie Roy, Optique Photo
JPEG - 243.7 ko
Performance spécial d’Yvan Pedneault et Sabrina Ferland en fin de soirée. © Marjorie Roy, Optique Photo

Ce dernier a par ailleurs offert une performance spéciale à la fin de la soirée en interprétant Somebody to Love de Queen. En ouverture, la jeune Mia, 9 ans, accompagnée de la soprano Sabrina Ferland, a interprété Si jamais j’oublie de Zaz.

JPEG - 218.4 ko
Tous les candidats sur scène lors du dévoilement du chèque. © Marjorie Roy, Optique Photo

À propos de la Fondation Le Petit Blanchon

Fondée en 2011, la Fondation Le Petit Blanchon a pour objectif d’améliorer la vie d’enfants vulnérables qui, malgré leur jeune âge, ont un lourd passé de violence, de négligence ou d’abandon. Pour leur venir en aide, la Fondation a créé La Maison Le Petit Blanchon en 2012. Cette maison accueille des enfants âgés entre 3 et 8 ans. En 2015, Le Phare du Blanchon – Un lieu pour apprendre, une maison située en milieu rural, a ouvert ses portes et s’adresse pour sa part à des jeunes de 8 à 13 ans. Au sein de ces deux maisons, des équipes spécialisées d’intervenants du Centre jeunesse de Québec proposent une démarche thérapeutique afin de préparer ces enfants à réapprendre à vivre en famille et à faire confiance aux adultes. 100 % des dons recueillis lors du karaoké-bénéfice serviront à aider ces enfants. Le président-fondateur de la Fondation Le Petit Blanchon est l’homme d’affaires Guy Boutin.

À propos du karaoké-bénéfice Le Petit Blanchon en Folie

Initié en 2012 par Marie-Josée Turcotte, éditrice du magazine Prestige et membre du conseil d’administration de la Fondation Le Petit Blanchon, cette soirée ludique est l’une des deux activités phares de la Fondation, avec la soirée La Blanche et la Noire qui aura lieu le 12 octobre prochain au Capitole de Québec.

Pour en savoir davantage ou pour faire un don : fondationlepetitblanchon.com

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 au 30 juin 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X