PUBLICITÉ

Apéros et cocktails à base de vin

30 mai 2013 - Par Jean-Sébastien Delisle

Mai nous a titillés avec une semaine de temps superbe : vivement l’arrivée de juin et de ses soirées chaudes ! Et qui dit soirées chaudes dit boissons rafraîchissantes et estivales.

En m’inspirant des boissons
traditionnelles consommées dans des
pays ensoleillés, en l’occurrence l’Italie
et l’Espagne, je vous propose quelques
variantes de leurs plus célèbres apéros à
base de vin.

LE NEGRONI ITALIEN… RÉINVENTÉ

Les Italiens sont les maîtres des boissons
amères. Si ce n’est pas déjà fait, je vous
invite à découvrir les bienfaits de cette
saveur, qui opère une remise à niveau
des papilles avant de passer à table.

La recette classique de cette boisson
contient une once de Campari, une once
de vermouth rouge et une once de gin,
mélangés et servis sur glace. Excellent,
mais un peu puissant peut-être pour
certains palais. Ma version est plus
allégée et évite le gin.
Dans un coquetelier (shaker), versez
½ once de jus d’orange (fraîchement
pressé si possible), puis 1 ½ once de
Campari et 1 ½ once de vermouth rouge.

Remuer vigoureusement. Verser dans un
verre de votre choix (un verre à whisky
si servi sur glace ou peut-être une flûte
si servi nature) et ajoutez une bonne
rasade de bulles
(un prosecco d’entrée
de gamme, pour faire italien, ou encore,
un cava feront l’affaire). Si vous utilisez
le barbecue, osez griller les quartiers
d’orange avant de les presser.

LA SANGRIA NOUVELLE VERSION

Je ne sais combien de versions il existe
de cette boisson. À l’époque où j’étais
barman aux États-Unis, j’avais développé
une recette qui avait fait des abonnés.
La recette originale espagnole est simple
et s’articule toujours autour de fruits
macérés, de vin rouge et d’épices. Pour
bien réussir ma version, il est préférable de
la réaliser une heure ou deux avant de la
servir, afin de bien amalgamer les saveurs.

Tout d’abord, les fruits. Mes préférés sont
les fraises, les limes et les citrons. On peut
toutefois ajouter des oranges si
le coeur nous en dit. À tout événement,
les quantités sont malléables, selon
votre désir. J’utilise personnellement de
8 à 10 fraises, un citron et une lime,
tous coupés en quartiers. Les fraises
apporteront de la rondeur, et bien sûr
les agrumes donneront de la fraîcheur.

En ce qui concerne le vin, un rouge vendu
au litre fera l’affaire. S’il est espagnol,
tant mieux ! Pour ajouter de la profondeur
à la boisson, et ainsi la rendre plus
complexe, procurez-vous une demibouteille
de madère. Si vous ne trouvez
que des bouteilles complètes, qu’à cela ne
tienne ! Vous aurez l’occasion d’en refaire
ou de cuisiner avec ce vin. Versez tous ces
ingrédients (fruits, litre de rouge et demi-bouteille
de madère)
dans un contenant
pour le réfrigérer et ajoutez une pincée
de cannelle
et quelques pincées de sucre.
Servez une heure plus tard. Et voilà !
Pour ceux qui aiment ça plus corsé, vous
pouvez toujours y incorporer un ou deux
doigts de rhum brun.

Vous pourriez aussi faire une sangria
blanche
, pourquoi pas ? Changez les fruits
rouges pour les fruits blancs (raisins de
muscat, canneberges blanches)
, procurezvous
un litre de blanc et remplacez le
madère par du porto blanc. Vous pourriez
allonger avec du soda au gingembre également. Soyez créatifs et bon apéro !

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 16 novembre au 24 décembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X