PUBLICITÉ

Castello : un rêve de petite fille devenu réalité

31 octobre 2013 - Par Johanne Martin

On a déjà dit que Marie-France Pageau aurait pu mener à bon port n’importe quelle entreprise tellement sa fibre entrepreneuriale est développée. Elle a choisi de réaliser son rêve de petite fille, de composer un univers propice à la création des plus beaux souvenirs… De permettre un accès original et privilégié au monde du jeu et de la fête.

 

« Castello, c’est le merveilleux, le monde enchanté. C’est d’abord une boutique de jouets, mais c’est aussi une entreprise qui organise des fêtes d’enfants et un parc d’amusement intérieur aux allures de château. L’alliance entre salle de jeux et boutique représente d’ailleurs un concept qui n’existe que chez nous », résume Mme Pageau, des étincelles dans les yeux. Ce n’est donc pas sans raison que l’entrepreneure a remporté la 5e saison de VoirGRAND.tv. « Je retiens de mon passage à cette émission le sentiment d’un honneur incroyable. De 250, à 5, puis à 1, quand on sort vainqueur de ce type de concours, on peut certainement être fier », témoigne la grande gagnante.

 

Castello, c’est un premier établissement qui ouvre ses portes à Saint-Nicolas en 2008, suivi d’un deuxième à L’Ancienne-Lorette, trois ans plus tard. Aujourd’hui, les deux commerces regroupent, dans un décor féérique où la clientèle peut s’attendre à un traitement royal, une quarantaine d’employés, dont sept à temps plein.

« En ce qui concerne le magasin de la rive sud, quatre mois seulement se sont écoulés entre la décision de lancer une boutique de jouets et son ouverture, raconte l’entrepreneure. Petite anecdote : Castello vient de la présence d’un contreventement – une poutre en forme de « X » – dans le local, contreventement qui rappelait l’arche d’un château. »

Marie-France Pageau a véritablement tout laissé derrière pour vivre sa passion, pour voir au quotidien s’illuminer le visage des petits et des grands. « Ici, on vient faire plaisir à quelqu’un qu’on aime », se plaît à répéter celle qui a grandi avec l’idée de posséder son propre magasin de détail, de pouvoir établir un contact privilégié avec le client.

Mais il lui fallait accumuler un capital et acquérir de l’expérience pour atteindre ses objectifs. Originaire de Montréal et comptable de formation, la présidente de Castello a travaillé pendant 10 ans comme vérificatrice et contrôleuse dans des firmes privées. Particulièrement marquants, les sept Noëls passés à répondre à la clientèle dans une boutique de jeux, alors qu’elle était étudiante, l’auront convaincue du destin qui était le sien.

« Un jour, j’espère qu’il y aura sur la planète pas moins de 100 Castello ! »

Aux deux premières conditions – amasser l’argent nécessaire et bien connaître le métier – est venue s’ajouter une troisième exigence : trouver un conjoint prêt à la suivre dans l’aventure entrepreneuriale. « Avoir le désir de se lancer en affaires était carrément un critère de sélection pour moi ! » confirme Mme Pageau qui, à cet égard aussi, a vu son souhait exaucé.

 

Entreprises, pensez Castello pour Noël !
De la liste de suggestions de cadeaux jusqu’à l’animation d’une fête familiale, Castello propose une expérience inoubliable aux entreprises à l’approche de la période des Fêtes. À la pièce ou clés en main, son service de dépouillement d’arbre de Noël permet à la fois de récompenser les efforts des employés, de les mobiliser et de susciter un sentiment de fierté et d’appartenance à l’égard de l’entreprise. Services-conseils, rabais importants sur les articles en magasin, surprises, emballages personnalisés, livraison, service d’animation avec lutins du père Noël vous attendent pour une fête réussie… et sans tracas !

 

 

Compétitivité et croissance

Spontanément, l’entrepreneure admet que le commerce du jouet s’accompagne de défis importants. « Le milieu est très compétitif ; il faut donc se concentrer sur les bons produits, offrir de la variété et un service attentionné. Les employés de Castello reçoivent tous une formation qui les prépare à bien renseigner le client. »

En dépit des difficultés inhérentes au marché, Marie-France Pageau compte ouvrir une troisième boutique – l’endroit reste à déterminer – d’ici deux ans. Des franchises pourraient également être accordées, et ce, dès cet hiver. « Un jour, j’espère qu’il y aura sur la planète pas moins de 100 Castello ! » exprime-t-elle en terminant.

 

Deux adresses :

1263, avenue Jules-Verne, L'Ancienne-Lorette / 418 380-4666
600, route 116, Saint-Nicolas / 418 836-4888

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ
X