PUBLICITÉ

DOYLE ou le meilleur de trois mondes

13 septembre 2019 - Par Gilles Levasseur

Les yeux sont précieux et les soins qu’on leur apporte le sont tout autant. Voilà pourquoi, chez Doyle, on a choisi de réunir sous une même enseigne l’optométrie, l’ophtalmologie et l’optique. Ainsi, le client est assuré de recevoir le meilleur… de trois mondes ! Et en prime, une expertise unique en lentilles cornéennes sur mesure.

Une équipe multidisciplinaire

Dans le domaine des soins visuels, beaucoup de gens tendent à magasiner des prix dans des boutiques d’optique qui n’ont pas d’optométriste sur place. « Or, la prescription requise ne dit pas tout sur les besoins d’une personne en matière de vision, explique l’optométriste associé à la boutique Doyle de Lebourgneuf, Jean-François Nault.

JPEG - 928.9 ko
Jean-François Nault, optométriste associé à la boutique Doyle de Lebourgneuf.

Lorsque tous les professionnels de la vue peuvent interagir en synergie au même endroit, et avec la meilleure technologie, ils dressent un portrait beaucoup plus complet de l’état visuel du client et proposent par conséquent ce qui lui convient le mieux en plus d’assurer un meilleur suivi advenant un ajustement. Notre équipe multidisciplinaire et très dévouée peut faire face à presque tous les cas, même les plus complexes, incluant les urgences oculaires, notamment les infections et les corps étrangers dans l’oeil ; nous offrons à cet égard une solution de rechange aux attentes souvent longues à l’urgence. »

Les lentilles cornéennes sur mesure

JPEG - 616.5 ko
Isabelle Rouleau, optométriste associée à la boutique Doyle de Sainte-Foy.

Sa collègue Isabelle Rouleau, optométriste associée à la boutique Doyle de Sainte-Foy, insiste pour sa part sur l’expertise unique de la clinique de Place de la Cité en matière de conception et fabrication de verres de contact sur mesure. « Elles sont de plus en plus populaires chez les personnes qui ont d’importants troubles de la vision comme des déformations cornéennes, une forte myopie ou un astigmatisme prononcé, précise-t-elle. Nous pouvons même récupérer une vision que les lunettes ne permettent pas. Ces outils sont aussi utiles pour les yeux secs en créant une barrière protectrice pour les larmes. On peut même y incorporer des foyers progressifs à l’intention des personnes touchées par la presbytie due à l’âge. Bref, l’expertise et la technologie sont plus que jamais au service des clients. »

Pour en savoir davantage : DOYLE.CA

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 15 au 23 novembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X