PUBLICITÉ

Devenir propriétaire sans perdre sa chemise

5 mai 2011 - Par Michel Garneau, Banque Laurentienne

En mars de cette année, de nouvelles règles ont été instaurées par le gouvernement fédéral afin de resserrer les critères d’accessibilité aux prêts hypothécaires, de façon à diminuer les risques financiers des emprunteurs. L’une d’entre elles touche particulièrement les consommateurs qui planifient l’achat d’une première propriété.

En effet, la période maximale d’amortissement des nouveaux prêts hypothécaires assurés garantis par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) est passée de 35 ans à 30 ans. Ce changement pourrait donc avoir une certaine incidence sur l’ampleur du projet ou le moment de réaliser celui-ci. Dans cette optique, voici quelques conseils aux propriétaires ou futurs propriétaires qui devront se conformer à ces changements à l’occasion d’une prochaine transaction.

  • Adoptez un plan d’épargne périodique afin d’amasser une somme qui vous permettra de faire une plus grosse mise de fond. Suivez votre plan rigoureusement et maintenez une bonne discipline d’épargne pour éviter d’accumuler une dette trop importante. Vous devrez être capable de faire vos paiements hypothécaires à chaque mois.
  • Choisissez une propriété en fonction de vos moyens. Surévaluer vos capacités financières ne pourra que vous causer des inconvénients ; c’est ce que les nouvelles mesures cherchent à atténuer.
    • Tirez avantage de vos droits de cotisation REER inutilisés. Empruntez pour mettre plus d’argent dans vos REER et utilisez le remboursement d’impôt pour régler l’emprunt. S’il s’agit de votre première propriété, vous pourrez faire appel au RAP (régime d’accession à la propriété) à même votre REER en vue de constituer votre mise de fonds.
    • Calculez soigneusement tous les frais inhérents à l’achat d’une propriété, soit les droits de mutation (la taxe de bienvenue), les taxes scolaire et municipale, les frais de notaire, les dépenses reliées au déménagement et aux rebranchements de services (téléphone, Internet…) de même que les sommes que vous devrez engager si des rénovations ou des travaux d’entretien sont nécessaires.
    • Effectuez des paiements périodiques : des prélèvements aux deux semaines, ou encore à la semaine, contribueront à réduire substantiellement la durée de votre hypothèque.

En appliquant ces quelques conseils, vous réunirez les conditions idéales pour accéder à la propriété qui convient à vos besoins. Le moment est opportun pour tirer avantage des taux d’intérêt historiquement bas en vigueur présentement. Mais gardez toujours en tête que ceux-ci reviendront graduellement à un niveau plus élevé, d’où l’importance de prévenir afin de pouvoir faire face à toute éventualité.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X