PUBLICITÉ

CLASSE AFFAIRES FÉVRIER 2019

Ils ont choisi Québec et témoignent de leur expérience…

22 février 2019 - Par Johanne Martin

Nathalie Giguet, conseillère en sécurité financière et représentante en épargne collective et en assurance collective à la Financière Sun Life. Originaire de France et à Québec depuis 14 ans.

« Je me suis levée un matin en me disant : "Et si je faisais une expérience ailleurs dans le monde ? " Je souhaitais faire vivre quelque chose de différent à mes enfants, qui avaient à l’époque 8 et 14 ans. Dans le changement de pays, je voulais avoir la possibilité de profiter du plein air et, pour moi, Québec répondait à ce besoin d’être rapidement proche de la nature pour pouvoir pratiquer des activités extérieures. J’ai eu un coup de cœur et, dès mon arrivée, l’accueil a été très bon. En même temps, j’étais très ouverte. Ce que j’aime, c’est que tout est possible ici ; la liberté de pouvoir faire et d’être est très présente. »


Anthony Goncalves, fondateur de l’entreprise Nexx Énergie. Originaire de France, au Québec depuis 13 ans et dans la capitale depuis huit ans.

JPEG - 453.1 ko

« Je suis arrivé pour la première fois à l’occasion d’un échange universitaire à Chicoutimi, où j’ai vécu pendant cinq ans. J’y ai lancé mon entreprise et rencontré celle qui allait devenir mon épouse. Elle a dû déménager à Québec pour poursuivre ses études et je l’ai finalement suivie. J’ai ouvert un bureau de Nexx Énergie, qui se spécialise dans les systèmes de chauffage industriels, sur la rive sud, à Saint-Nicolas. Il s’est tout de suite fait un déclic avec les gens d’ici et la qualité de vie y est vraiment incroyable. Au Québec, on peut prendre des risques en affaires, avoir de l’ambition ; il y a beaucoup de possibilités. »


Arnaldo Erney Rozo Hernandez, responsable cuisine production pour Restos Plaisirs. Originaire de la Colombie et à Québec depuis quatre ans.

JPEG - 451.6 ko

« J’ai quitté la Colombie en 2008 pour poursuivre mes études à l’Université de Lyon, en France. J’y préparais mon diplôme afin de devenir enseignant d’espagnol. C’est à cet endroit que j’ai assisté à une séance d’information pour aller au Canada. Ce qui m’a étonné en arrivant à Québec, c’est que ça m’a rappelé un peu chez moi, en Colombie. Quand je cherchais un appartement avec ma conjointe, des gens nous disaient : “Bienvenue, on est content que vous soyez là !” Déjà, on se sentait un peu Québécois… Ce qui est bien ici, c’est que peu importe son âge, on peut choisir de changer de métier. »

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 23 octobre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X