PUBLICITÉ

LES GRANDES TENDANCES EN 2017 - Dans le monde de l’habitation

5 décembre 2016 - Par Brigitte Trudel

Dans la cuisine

Lieu de vie privilégié, la cuisine de 2017 est personnalisée, adaptée au quotidien de ses occupants et se veut des plus fonctionnelles, explique Patricia LeHouillier, designer-cuisiniste chez Cabico Boutique.

Vive la cuisine décloisonnée ! On préférera aux anciennes divisions la création de zones : coin café, coin déjeuner ou encore, coin cellier. L’îlot, avec son comptoir en granit, en quartz ou en Dekton, sera le pivot de la pièce, ajoute le directeur des ventes chez Cabico, Mario Boivin. Souvent jouxtée à l’îlot, la table fixe, escamotable ou pivotante se réinvente. De plus, les armoires avec système d’ouverture à pression ou avec passe-mains voleront la vedette, les poignées étant moins présentes dans les nouveaux décors.

La table jouxtée à l’îlot se réinvente. (Photo : Cabico Boutique)


Côté revêtement, les matériaux naturels ‒ pierre, bois, marbre ‒ poursuivent leur règne. Pour la finition, le mat aura la cote, tout comme les insertions de bois et de métal. On prisera les couleurs chaudes, dont les taupes, bruns et kakis.

Des fines herbes comme élément du décor. (Photo : Cabico Boutique)


Enfin, M. Boivin souligne la présence des fines herbes, non seulement pour leur culture, mais comme élément du décor, directement intégrées dans le comptoir ou déposées sur la hotte de la cuisinière. 

 

Quand les matériaux haut de gamme font toute la différence
La cuisine et la salle de bains sont les deux pièces maîtresses de la maison. Choisir judicieusement les matériaux qu’on y intègre est capital. Pour un maximum de satisfaction, le choix des matériaux haut de gamme est à considérer. Leur utilisation peut faire toute la différence pour une foule de raisons.
« En ce qui concerne les portes d’armoires et les façades de tiroirs, les matériaux nobles comportent des avantages notables en fait de résistance et de durabilité », indique Laura-Lou Fortin, designer-cuisiniste chez Cabico Boutique. Comme exemple de produits de très haute qualité : le MDF laqué et les essences de bois, dont les populaires merisier rouge, érable et noyer.
La qualité et le prestige du bois massif sont incomparables. (Photo : Cabico Boutique)

Les produits haut de gamme sont aussi préférables pour la beauté de leur finition. Le prestige du bois est incomparable. Même chose pour le MDF laqué dont l’allure s’avère plus raffinée que celle des produits synthétiques, tels que le polyester ou le thermoplastique. Ces derniers sont notamment sujets à une altération plus rapide des couleurs, en particulier le blanc, note la spécialiste. De plus, les matériaux de qualité supérieure sont synonymes de facilité d’entretien et se réparent avec plus d’aisance en cas de bris ou d’égratignure accidentels.
La qualité jusqu’à l’intérieur des tiroirs. (Photo : Cabico Boutique)

Cela dit, le critère « haut de gamme » s’applique non seulement aux revêtements des armoires, mais aussi à l’intérieur des cabinets. « Le type d’assemblage y est pour beaucoup dans la stabilité des structures, explique Mario Boivin, directeur des ventes chez Cabico Boutique. De plus, la qualité supérieure de fabrication de tous nos tiroirs passe aussi par une méthode ancienne très robuste : l’assemblage à queue d’aronde. C’est une expertise qui a fait ses preuves, notamment parce qu’elle ne nécessite ni clous ni vis. » M. Boivin souligne également l’importance de viser les plus hauts standards du côté de la quincaillerie.
Enfin, les comptoirs gagnent eux aussi à être conçus à partir de matériaux de grande qualité. Les pierres naturelles comme le granit et le quartz sont des valeurs sûres, tout comme le Dekton, un nouvel amalgame ultracompact parmi les plus résistants sur le marché.

Côté mobilier

En matière de mobilier, beaucoup d’idées sont proposées sous le signe du confort et de la fraîcheur. « L’influence Mid-Century amène chaises et fauteuils rembourrés avec pattes fines, et le style anglais inspire pour sa part les assises capitonnées, explique Nathalie Dugré, designer d’intérieur à la Galerie du meuble. Cela dit, les sectionnels ont toujours la cote, mais la mode est à l’alternance des couleurs selon les sections. » Autre tendance : le canapé à têtière ajustable.

Côté matières et matériaux, notons la forte présence du cuir vieillot en ameublement. En salle à manger, les tables aspect bois de grange dans des teintes de gris, taupe ou sable sont très prisées.

Quant aux couleurs qui marqueront 2017, on trouve à la base les bleus marine et sarcelle, aspect velours, le caramel, le tan et les teintes orangées, le grège et le noir. Et pour les accents, les tons violacés, l’orange et le vert acidulé. 

Divan sectionnel se montre sous différentes couleurs (Photo : Galerie du Meuble)

Fauteuil rembourré avec pattes fines. (Photo : Galerie du Meuble)


La tendance « grimpante » pour l’escalier

L’escalier se taille plus que jamais une place de choix en 2017. Visible dès l’entrée de la maison, il donne le ton et harmonise le décor. L’effet WOW est recherché, mais en laissant place à un maximum de clarté. « Les marches sont épaisses, sans contremarches, et les essences de noyer, de chêne blanc et d’hickory sont privilégiées », indique David Duclos, copropriétaire d’Ébénisterie de la Chaudière. Tout ce qui entoure l’escalier, poursuit-il, main courante, garde-corps…, reflète le minimalisme, en faisant la part belle au verre et à l’acier inoxydable. La priorité est donnée aux matériaux et aux teintes naturelles. De plus, on cherche à camoufler toute quincaillerie. Pour ce qui est de l’allure architecturale, les lignes droites sont sans contredit favorisées. 

 Photo : Ébénisterie de la Chaudière


Et les matériaux de surface ?

En ce qui concerne les matériaux de surface, Virginie Bernier, coprésidente au développement des affaires chez Summum Granit, rapporte d’Italie une nouveauté coup de cœur pour 2017. « Il s’agit d’un marbre dur, naturellement adapté à la cuisine, donc pouvant servir de dessus de comptoir ou d’îlot. Il se présente dans un fini doux au toucher, avec un aspect vieillot comme de la peau de cuir avec veinures bien apparentes. »

L’authenticité et le look rustique seront d’ailleurs très recherchés cette année, précise-t-elle, tout comme les finis mats ou brossés dans des teintes claires. Autre tendance à surveiller : la porcelaine, qui gagne en popularité. 

Marbre dur de la série Pellé, une exclusivité offerte chez Summum Granit.


Résidences pour retraités

« Les nouveaux retraités recherchent désormais un style de vie. » Constat unanime auquel en arrivent deux spécialistes dans le domaine : Luc Maurice, président et fondateur du Groupe Maurice, et Stéphane Parent, directeur des ventes-marketing pour l’Est du Québec chez Réseau Sélection. Tous les deux s’accordent pour dire que les retraités choisissent leur résidence en fonction des nouvelles expériences qu’elle promet. Ceux-ci souhaitent, en quelque sorte, se sentir comme à l’hôtel, où l’expérience client est au cœur des priorités.

Des espaces communs chics et conviviaux. (Photo : Quartier Sud)

Salle à manger accueillante et lumineuse. (Photo : Ekla)


Le mot d’ordre est donc l’écoute, car les retraités magasinent non seulement leur résidence, mais aussi leur milieu de vie. Même si leur niveau d’énergie n’est plus le même, ils veulent demeurer actifs, continuer d’apprendre et participer, conserver leur agilité physique et leur vivacité intellectuelle. « Rester connectés avec la collectivité et rester impliqués dans le monde » sont deux objectifs incontournables, selon MM. Maurice et Parent.

Les résidences nouvelle tendance proposent donc un environnement stimulant : de vastes espaces communs, aussi conviviaux qu’élégants, où les résidents peuvent se retrouver pour prendre un verre ou jouer une partie de billard, une piscine intérieure, une salle d’exercice et un programme d’activités variées. Ils souhaitent aussi rester à proximité des commerces tels que les restaurants, les cafés, les épiceries… Et enfin, ils souhaitent pouvoir compter sur des services de santé professionnels complets et intégrés, accessibles dans leur milieu de vie, « afin de ne pas dépendre des autres », concluent les spécialistes.

La résidence pour retraités en 2017 est donc celle qui crée du bonheur et améliore la qualité de vie de ses résidents. (Texte : Hélène Pelletier)

 

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 juin au 2 septembre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X