PUBLICITÉ

La Corporation Mobilis a 95 ans - Le défi toujours présent de la relève

15 février 2018 - Par Gilles Levasseur

SUR LA PHOTO, L’ÉQUIPE DE LA CORPORATION MOBILIS (Debout à gauche) : Mathieu Laplante, président du 37e SIAQ. Rangée arrière : Charles Drouin, chef de la direction, Stéphanie Bélanger, conseillère en ressources humaines, et Marco Lamontagne, conseiller en relations de travail. Rangée avant : Caroline Pelchat, responsable des communications, Slavka Côté-Claveau, coordonnatrice aux opérations, et Louise Marier, comptable Absente sur la photo : Eve Papillon, directrice des partenariats d’affaires. © David Cannon Photo prise au pavillon Pierre Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec.

Le 58e président de la Corporation Mobilis et du 37e Salon International de l’Auto de Québec est l’un des plus jeunes à occuper ce poste depuis 1923. Début quarantaine, Mathieu Laplante entend concentrer ses efforts sur le recrutement de la relève dans le domaine de l’automobile, défi qui se transpose également dans bon nombre de secteurs d’activité. Malgré le développement continu du service de recrutement des ressources humaines depuis plus de cinq ans, il y a toujours du chemin à parcourir en matière d’information et de sensibilisation. Les jeunes doivent être bien au fait des avantages d’une carrière dans ce secteur en constante progression.

Dynamique, déterminé et travaillant : tels sont les qualificatifs qui nous viennent à l’esprit en côtoyant l’homme d’affaires, que rien ne destinait à évoluer comme gestionnaire dans ce domaine. Après des études à Québec en électrodynamique, Mathieu Laplante s’est réorienté vers la vente et le marketing au début des années 2000 avant de se joindre au concessionnaire Capitale Chrysler, gravissant un à un les échelons de l’entreprise.

Puis, en 2005, il a sauté sur l’occasion d’en devenir copropriétaire avec Raynald Tremblay, un pilier de la concession, comptant près d’un demi-siècle d’ancienneté. Cette année-là, il s’était vu décerner le titre de Jeune personnalité d’affaires en vente par la Jeune chambre de commerce de Québec.

HONNÊTETÉ ET TRAVAIL
Depuis près d’une décennie, Capitale Chrysler occupe le sommet des ventes pour l’Est du Canada et le premier rang canadien pour les ventes de pièces. Mathieu Laplante est aussi PDG de Sainte-Foy Chrysler depuis 2013 ainsi que de franchises Fiat. Pour couronner cet impressionnant parcours, il est depuis 2012 propriétaire de G.R. Suspension ainsi que copropriétaire du Groupe Aktion Performance, dépositaire de véhicules récréatifs.

Pour expliquer la réussite de ses entreprises, M. Laplante dit perpétuer les valeurs transmises par ceux qu’il appelle ses mentors, les frères André et Jean-Pierre Voyer, soit plus particulièrement l’intégrité et une présence soutenue en entreprise. « Le travail est pour moi un ingrédient primordial du succès, ainsi que la capacité de savoir bien s’entourer, car rien n’est le fruit d’une seule personne, mais d’une équipe compétente, impliquée et dévouée.

CONTINUER À FAIRE CONNAÎTRE LE SECTEUR
Membre du conseil d’administration depuis quelques années, Mathieu Laplante dit s’être intéressé à la Fondation Mobilis ainsi qu’au service des ressources humaines. « Étant donné la rareté de la main-d’oeuvre, je veux continuer à développer cet aspect important du rôle de la Corporation afin d’informer davantage le public, surtout les jeunes, car de nombreux emplois intéressants sont offerts dans le domaine de l’automobile. C’est le principe de l’amélioration continue qui s’applique. Nous allons continuer à collaborer avec les établissements de formation professionnelle, collégiale et universitaire pour que les étudiants connaissent les possibilités de carrière intéressantes dans le secteur de l’automobile, ce qui n’est pas encore systématiquement le cas. L’an dernier, nous avons montré que notre service de recrutement et de placement fonctionne, car les concessionnaires nous ont fait confiance. »

« LE TRAVAIL EST POUR MOI UN INGRÉDIENT PRIMORDIAL DU SUCCÈS, AINSI QUE LA CAPACITÉ DE SAVOIR BIEN S’ENTOURER, CAR RIEN N’EST LE FRUIT D’UNE SEULE PERSONNE, MAIS D’UNE ÉQUIPE COMPÉTENTE, IMPLIQUÉE ET DÉVOUÉE. » — Mathieu Laplante, président du 37e SIAQ.

UN SERVICE EFFICACE DE RECRUTEMENT ET DE PLACEMENT
De son côté, Charles Drouin, chef de la direction, a pour objectif que la Corporation Mobilis soit LA référence en emploi automobile et camion lourd. « Mon rêve est que dans deux ou trois ans, les gens souhaitant travailler dans l’industrie automobile et du camion lourd pensent à Mobilis comme service de placement. Nous avons l’avantage indéniable d’être en lien direct avec l’ensemble de l’industrie et tous les concessionnaires de notre région. En 2017, notre responsable, Stéphanie Bélanger, a réalisé plus de 300 entrevues, a affiché 458 postes sur notre site Internet, et 65 concessionnaires ont comblé leur besoin de maind’oeuvre grâce à nos services. La marche à suivre est simple : les concessionnaires communiquent directement avec Stéphanie, elle met en ligne les postes disponibles, reçoit les CV, effectue les préentrevues et entre en contact avec l’employeur pour lui transmettre ses recommandations à partir des candidatures reçues. La décision finale revient au concessionnaire. »

L’efficacité du service requiert également une participation à tous les salons ainsi qu’aux remises de bourses et de certificats Mobilis, une présence dans les écoles, cégeps, universités, foires et salons de l’emploi, le maintien de partenariats avec les centres de formation professionnelle et finalement la gestion des stages en entreprise, notamment ceux du programme Alternance travail-études, qui sont rémunérés.

Sur le plan des relations de travail, Marco Lamontagne est en poste depuis deux ans pour solutionner les problèmes et situations qui lui sont soumis par les concessionnaires. « Il ne s’agit pas de conseils juridiques, explique Charles Drouin, mais d’avis et de recommandations touchant les relations de travail. Ce service est de plus en plus prisé par nos membres. »

DES RETOMBÉES IMPORTANTES POUR L’ÉCONOMIE RÉGIONALE
M. Drouin rappelle l’importance de l’industrie automobile dans la grande région couverte par la Corporation Mobilis. « Ce sont 6 000 emplois directs, plus de quatre milliards de dollars de chiffre d’affaires pour nos 140 concessionnaires et 312 millions de dollars retournés en taxes aux deux ordres de gouvernement, énumère-t-il. Outre la Fondation Mobilis, nos membres contribuent bon an, mal an, sur une base individuelle, à des causes caritatives pour un montant global d’un million de dollars. Sans oublier, bien sûr, le Salon International de l’auto de Québec, le plus achalandé au Canada au prorata de la population, avec des retombées touristiques de plus de 1,2 million de dollars. »

« MON RÊVE EST QUE DANS DEUX OU TROIS ANS, LES GENS SOUHAITANT TRAVAILLER DANS L’INDUSTRIE AUTOMOBILE ET DU CAMION LOURD PENSENT À MOBILIS COMME SERVICE DE PLACEMENT. NOUS AVONS L’AVANTAGE INDÉNIABLE D’ÊTRE EN LIEN DIRECT AVEC L’ENSEMBLE DE L’INDUSTRIE ET TOUS LES CONCESSIONNAIRES DE NOTRE RÉGION. » — Charles Drouin, chef de la direction de la Corporation Mobilis.


VOUS ÊTES PASSIONNÉ PAR L’INDUSTRIE DE L’AUTOMOBILE ET DU CAMION LOURD ?
Sachez que ce secteur vous offre des possibilités de carrière très intéressantes, que ce soit au département des ventes, du service ou de l’administration, chez un concessionnaire d’automobiles ou de camions lourds. Vous désirez en apprendre davantage sur le milieu ou vous souhaitez poser votre candidature ?
Écrivez à [email protected]

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 juin au 2 septembre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X