PUBLICITÉ

La Crète - Les essentiels de l’île des dieux

7 juin 2019 - Par Natalie Sicard

© Photos : Natalie Sicard

Avec ses vestiges grecs, romains, byzantins et turcs, ses plages paradisiaques et ses pics montagneux aux gorges spectaculaires plongeant dans la mer, la plus grande des îles grecques ne s’embrasse pas d’un seul coup, mais elle se foule en 10 coups de cœur !

Le centre : berceau de la culture minoenne

JPEG - 829.6 ko
Marcher le long des falaises en bordure de la mer de Libye

1. Héraklion. La capitale mérite la tournée pour son port et sa forteresse vénitienne ainsi que les collections couvrant 3 000 ans d’histoire de son musée archéologique.

2. Palais Cnossos. On ne va pas en Crète sans visiter ce palais ! Situé à cinq kilomètres au sud de la capitale, il est, dans la mythologie grecque, celui du roi Minos, fils de Zeus, qui y aurait enfermé le Minotaure dans son labyrinthe. Les vestiges s’étendent bel et bien dans un dédale de couloirs et d’escaliers sur un plateau entouré de collines. L’archéologue britannique qui l’a reconstitué au début du XXe siècle y fait briller la légende avec des copies de fresques qui, elles, se trouvent au Musée.

JPEG - 653.5 ko
Il est conseillé de marcher au centre des gorges pour éviter les chutes de pierres dues aux kri-kri, chèvres sauvages endémiques de la Crète qui déambulent accrochées aux flancs des parois rocheuses.

3. Réthymnon. Troisième ville de la Crète, aux charmantes façades ottomanes ou vénitiennes, Réthymnon est une bonne base pour partir serpenter l’arrière-pays entre les massifs montagneux et les vastes plaines, de la mer Égée à celle de Libye.

4. Monastère d’Arkadi. Situé à 500 mètres d’altitude, ce monastère est le lieu emblématique de l’histoire crétoise, puisque 900 hommes et femmes s’y sont sacrifiés en résistant aux Turcs pendant la grande révolte de 1866.

5. Margarites. Un arrêt s’impose dans ce petit village de potiers traditionnels qui façonnent encore les immenses píthoi, ces grandes jarres de terre cuite dans lesquelles les Minoens conservaient l’huile d’olive.

JPEG - 645.9 ko
Atelier de poterie traditionnelle dans le village de Maragarites

La Crète occidentale : paradis des randonneurs

L’île est dominée par trois chaînes de montagnes, dont celles des Lefká Óri (montagnes blanches en grec) à l’Ouest. Avec des sommets dépassant les 2 000 mètres, elles offrent d’innombrables possibilités de randonnées.

6. Chaniá. Il s’agit de la capitale, fort jolie, du district de La Canée. On s’y attarde pour son quartier turc, ses jolies rues piétonnes truffées de boutiques et son port.

JPEG - 712.5 ko
Le port de Chaniá et ses jolies façades colorées.

7. Plages. On en profite pour rayonner sur la côte ouest et fouler les plages paradisiaques de Balos, d’Elafonissi ou de Falassarna.

JPEG - 546.6 ko
La plage de Falassarna et son sable rose

8. Gorges du parc national de Samaria. À partir de Chaniá, on descend vers le port de Chora Sfakion, qui dessert les villages côtiers sur la mer de Libye. Accessibles seulement en bateau ou à pied, ces villages donnent accès à plusieurs gorges spectaculaires, dont le canyon de 16 kilomètres de long du parc national de Samaria, le plus célèbre et le plus fréquenté. Les falaises, bordées de pins, de cyprès et de lauriers en fleurs au printemps, font près de 300 mètres de hauteur.

JPEG - 950.8 ko
Au sommet des gorges de Samaria, sur le plateau d’Omalos, avec les montagnes blanches en toile de fond.
JPEG - 747.4 ko
Les eaux limpides et turquoises de la mer de Libye

9. Loutro. Première station balnéaire desservie depuis Skakia et point de départ de plusieurs randonnées le long de la mer ou sur le plateau d’Anapoli, Loutro est le royaume du thym et des abeilles.

JPEG - 1.1 Mo
Le joli village de Loutro

10. Sweet Water. En chemin, on se rafraîchit à la plage sauvage et paradisiaque de Sweet Water, située à flanc de falaise.

JPEG - 1.3 Mo
Les lauriers roses dans les gorges de Samaria

Autres trésors à découvrir à l’est d’Héraklion :

√ Agios Nikolaos, le petit Saint-Tropez de l’île.
√ La presqu’île de Spinalonga, l’île aux lépreux fermée en 1972, dont l’histoire a été brillamment racontée par Patricia Hislop dans son best-seller : L’île aux oubliés.
√ La grotte Dikteon où naquit Zeus et le monastère de Toplou.


Carnet de route :

JPEG - 791.4 ko
Les oliviers de Crète dans les montagnes blanches

S’y rendre : vol Montréal-Athènes, puis Athènes-Chania ou Héraklion. En traversier : tous les jours, depuis Le Pirée (Athènes) vers La Canée, Réthymnon, Héraklion et Agios Nikolaos. Durée de la traversée : entre 7 et 9 heures.

Saison : de mai à fin octobre

Se déplacer sur l’île : en voiture ou en bus. Ils sont nombreux et desservent la plupart des villes et villages.

Goûter aux spécialités crétoises : Dakos, salade de tomates concassées avec origan sur biscotte d’orge séchée, kaltsounia, chaussons fourrés de fromage Myzithra au lait de chèvre, moussaka, saligara, escargots et agneau braisé.

À rapporter : de l’huile d’olive, des herbes (thé des montagnes, origan, thym), du miel et du raki.

Y faire un trekking : Karavaniers offre 10 jours de trek dans le sud-ouest de la Crète, au printemps et à l’automne. karavaniers.com


Guides :

/ Guide du Routard Crète 2018/19 : très complet et une mine d’information
/ Crète, collection GEOGuide Coups de cœur, Gallimard : des adresses pour les amoureux de l’île

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 16 novembre au 24 décembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X