PUBLICITÉ

Le Quarante 7 - Créatif et distinctif

13 septembre 2019 - Par Johanne Martin

L’équipe du restaurant Le Quarante 7 : Arnaud Briois, chef ; Julie Porlier, responsable de la salle à manger ; Joseph Sarrazin, chef et copropriétaire ; Rémi Harvey, chef ; Amélie Rhéaume-Parent, directrice du service traiteur et du développement des affaires ; Yvan Ouellet, copropriétaire ; et Véronique Gauthier, gérante et maître d’hôtel. Absents sur la photo : Harold Slater, copropriétaire du Quarante 7, Samuel Robin et Amélie Dumais, respectivement chef et directrice du Café 47 au Musée de la civilisation. © Marjorie Roy, Optique Photo


Il n’y a pas que la cuisine qui soit créative au restaurant Le Quarante 7. Pour perdurer, les propriétaires et leur équipe ont dû l’être aussi. Alors que l’ancien 47e Parallèle s’est renouvelé, on s’emploie toujours à y offrir une expérience distinctive.

« C’est tout un défi que de se donner un second souffle ! lance d’emblée Yvan Ouellet, cofondateur de l’établissement. Nous avons ouvert nos portes dans le Vieux-Québec en 1996 avant de déménager près du Grand Théâtre en septembre 2003 et, depuis, le décor n’avait pas été revu. Certains clients nous sont très fidèles et en même temps, il faut parvenir à en attirer de nouveaux. La restauration est un marché qui tourne rapidement ! »

JPEG - 1009.2 ko
© Claude Mathieu

Dénomination, image de marque et ambiance remises à neuf : l’effet est réussi. Dans un environnement complètement redynamisé, Le Quarante 7 propose désormais plusieurs sections offrant chacune une expérience différente. La cuisine a également été agrandie et réaménagée afin de fournir un espace dans lequel il est plus agréable de travailler et parce que l’on veut aussi pouvoir répondre à la demande croissante du service de traiteur.

JPEG - 1.2 Mo
© Claude Mathieu

« Nous nous dotons d’un outil pour les 20 prochaines années grâce à l’augmentation de notre capacité journalière et à la fonctionnalité que nous nous sommes donnée en cuisine. Dans l’avenir, nous envisageons de mettre de l’énergie sur quelques produits fins, bien présentés, que nous rendrions disponibles en épicerie. Le développement du prêt-à-manger pourrait en outre nous amener à avoir, ici, un coin boutique », précise M. Ouellet.

JPEG - 407.5 ko
© Claude Mathieu

Se démarquer

Si la cuisine créative du restaurant a continuellement évolué au fil des ans, la philosophie qui anime les propriétaires dans la conception du menu a toujours été la même. Une rigueur qui se traduit par le maintien des prix, la diversité, la qualité et la fraîcheur. De mets inspirés d’une trentaine de pays au départ, Le Quarante 7 porte maintenant davantage l’empreinte du terroir québécois et s’exprime à travers des plats mettant en vedette les produits régionaux.

JPEG - 503.2 ko
© Claude Mathieu
JPEG - 382.1 ko
© Claude Mathieu

La culture du travail bien fait inculquée par le chef propriétaire Joseph Sarrazin a d’ailleurs permis de faire avancer des carrières. Recrutés par Ricardo Larrivée, Isabelle Deschamps Plante – connue pour sa participation à l’émission Les Chefs ! – et son conjoint Sébastien Beaudoin en sont des exemples. Ajoutons que les murs mettent actuellement en valeur des oeuvres de l’artiste peintre Catherine Lavoie, employée du Quarante 7 par le passé.

« Notre rôle inclut également un engagement social très fort, reprend Yvan Ouellet. Qu’il s’agisse d’implication sur le plan de l’alimentation, du service ou de l’organisation, nous sommes partenaires de plus d’une vingtaine d’événements sur le territoire. Fondation Élan, Club Rotary, Violons du Roy, Orchestre symphonique de Québec, Hockey mineur des Gouverneurs de Sainte-Foy, École de Cirque de Québec, etc. : comme traiteur événementiel, nous répondons à divers types de clientèles et de causes. »

JPEG - 372.7 ko
© Claude Mathieu

Vers l’avenir

Dans la capitale, peu de restaurateurs indépendants dépassent le cap des 20 ans d’existence. Fiers d’être toujours là après tant d’années, les propriétaires du Quarante 7 – et du Café 47 situé au Musée de la civilisation – regardent en avant. Divers projets sont à l’étude et le Quarante 7 songe déjà à la grande fête qui soulignera ses 25 ans en 2021.

En attendant, les propriétaires, M. Ouellet, M. Slater et le chef Sarrazin, tiennent à souligner la contribution exceptionnelle des responsables de l’entreprise : en cuisine, le travail des chefs Rémi Harvey et Arnaud Briois au Quarante 7, et de Samuel Robin, chef du Café 47, d’Amélie Rhéaume-Parent, directrice du service traiteur et du développement des affaires, de Véronique Gauthier, gérante et maître d’hôtel, et de Julie Porlier, responsable de la salle à manger. Ils saluent aussi le travail d’Amélie Dumais, directrice des opérations du Café 47.

« Dans les années à venir, nous devrons préparer la transition avec des employés qui feront preuve d’un réel engagement envers l’établissement. Ça ne sera peut-être plus nous qui serons aux commandes ; cependant, Le Quarante 7 va perdurer avec de nouveaux actionnaires plus jeunes qui auront leur entreprise à coeur ! Pour l’heure, tout le personnel s’active dans un environnement source de motivation, de regain d’énergie et de confiance. Nous voulons demeurer au coeur des habitudes gourmandes de la population de Québec ! » conclut l’homme d’affaires. Et dire que tout a débuté en 1995 autour d’une bière et d’une idée émise tout bonnement : « On se part-tu un restaurant ? »

INFORMATION
333, rue Jacques-Parizeau, Québec
(Voisin du Grand Théâtre)
418 692-4747 | lequarante7.com

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 15 au 23 novembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X