PUBLICITÉ

Marie L. Voyer : concierge Clefs d’Or à l’Auberge Saint-Antoine... à 22 ans !

28 novembre 2017 - Par Katherine Boisvert

À seulement 22 ans, Marie L. Voyer est l’une des plus jeunes Clefs d’Or au monde. Passionnée et curieuse, la dynamique concierge de l’Auberge Saint-Antoine, à Québec, se démarque par son parcours atypique.

Vous êtes l’une des plus jeunes Clefs d’Or au monde. Quel est votre secret ?

Il faut commencer de bonne heure ! (rires) Pour devenir Clefs d’Or, il faut travailler en hôtellerie depuis cinq ans et œuvrer à temps plein comme concierge depuis deux ans. J’adore ce que je fais et les défis me font tripper. Il faut faire plaisir aux clients, mais je me fais aussi plaisir au quotidien. C’est un travail qui est très demandant : quand je rentre chez moi, le hamster n’arrête jamais… Je me demande toujours si les clients sont heureux et si j’ai fait le bon choix pour eux. Il faut avoir beaucoup d’énergie positive et savoir tirer profit de cette énergie.

Qu’est-ce qui vous distingue des autres concierges ?

Je crois que j’apporte une dynamique nouvelle. À Québec, j’ai beaucoup de jeunes collègues, mais j’ai des champs de compétences différents. Je suis passionnée par les arts et je suis très créative. Quand on a des clients qui ont beaucoup voyagé et qui ont tout vu, on doit faire preuve de beaucoup de créativité pour réussir à les surprendre.

Devenir Clefs d’Or, qu’est-ce que ça change dans votre quotidien ?

Avoir des concierges Clefs d’Or, c’est un gage de qualité pour un établissement, ça apporte une crédibilité. Ça me permet aussi de me prouver à moi-même que les autres peuvent me faire confiance. Ça va m’offrir une certaine indépendance : je vais pouvoir aller de l’avant dans quelques dossiers sans avoir besoin de l’approbation de ma supérieure.

Devenir une Clefs d’Or vous donne aussi accès à un nombre impressionnant de concierges à travers le monde. En profiterez-vous pour aller à leur rencontre ?

J’aimerais aller dans des congrès Clefs d’Or aux États-Unis ou à l’international. Je veux rencontrer d’autres Clefs d’Or afin de me faire des contacts, d’acquérir un nouveau savoir-faire et d’être plus outillée. Je n’ai pas encore eu la chance de voyager : c’est donc quelque chose que j’aimerais faire pour ouvrir mes horizons. Quand on accueille une clientèle internationale, c’est bien d’avoir un aperçu des autres cultures.

Parlez-nous de votre parcours, de vos études.

J’ai commencé assez tôt en hôtellerie. Dès l’âge de 15 ans, je travaillais déjà comme réceptionniste, après l’école et durant les fins de semaine, dans un petit hôtel du Vieux-Québec. J’ai ensuite obtenu un diplôme d’études collégiales en arts visuels et un certificat en marketing, tout en travaillant à temps plein dans le milieu de l’hôtellerie.

Vous n’avez donc jamais étudié en hôtellerie ?

Ce n’est pas très typique comme parcours, c’est vrai ! Comme j’ai commencé à travailler dans le milieu de l’hôtellerie assez tôt, étudier dans le domaine ne me semblait pas un passage obligé. À l’Auberge Saint-Antoine, on m’a fait confiance rapidement : je venais d’avoir 20 ans lorsque j’ai eu mon premier poste de concierge là-bas.

Pourquoi avoir choisi la profession de concierge ?

Je crois qu’il faut être quelqu’un qui aime beaucoup les défis, qui aime faire plaisir aux autres. Il faut adorer résoudre des problèmes et répondre à des demandes inusitées et se passionner pour le service à la clientèle. Quand je suis allée postuler à l’Auberge Saint-Antoine, j’avais déjà la piqûre de l’hôtellerie, mais en regardant la concierge, je me suis dit : c’est vraiment ça que je veux faire !

Quels sont vos projets à court ou à long terme ?

Je suis encore sur mon petit nuage. J’ai passé un an et demi à me concentrer sur les Clefs d’Or, alors c’est dur de regarder à plus long terme… Mais j’aimerais essayer de faire connaître les Clefs d’Or, en m’impliquant un peu plus au sein de l’association. Je possède une bonne base en marketing et je crois que c’est un atout. Même si le Québec et le Canada comptent un large bassin de femmes concierges, ce métier demeure typiquement masculin. Je souhaite donc représenter et encourager la relève féminine.

Pour suivre les Clefs d’Or Canada :
- Sur le Web : lesclefsdorcanada.org
- Sur Facebook : Les Clefs d’Or Canada
- Sur Twitter : @LesClefsdOrCAN

Source : HRImag, membre de PRESTIGE Groupe Média

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 13 au 17 décembre 2017
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X