PUBLICITÉ

Nantucket, la dame grise

22 août 2019 - Par Natalie Sicard

Dès l’arrivée en ferry, le cliché parfait d’une destination huppée de bord de mer reste indélébile. On est ébaubi par les coquettes maisons en bardeaux de cèdres qui bordent le front de mer et dont les reflets argentés ont donné à cette île voisine de Martha’s Vineyard le surnom de Grey Lady.

JPEG - 202.6 ko
Le port de Nantucket

Un tableau auquel s’ajoutent les bateaux de plaisance et les yachts luxueux, les cafés, galeries d’art et boutiques de cotons ouatés couleur Nantucket Red (un rouge délavé par l’air salin) qui s’égrènent sur les quais. Mais Nantucket cache aussi sous ce glacis au charme pittoresque et aux superbes paysages, une histoire fascinante.

JPEG - 641 ko
Les fameuses maisons en bardeaux de cèdre typiques à Nantucket

Le Musée de la Baleine, à l’entrée du port, rappelle l’âge d’or de la pêche à la baleine qui fit de Nantucket, au milieu du 18ème et pendant près d’un siècle, l’une des villes les plus riches des États Unis. Ce bout de terre de 24 par 6 à 10 km de long a contribué à l’époque à éclairer les plus grandes villes américaines, les bougies étant fabriquées avec la graisse de baleine et l’huile servant de combustible pour les lampes à huile.

JPEG - 380.2 ko
Musée de la baleine de Nantucket
JPEG - 368.8 ko
Scrimshaws, des dents de baleines sur lesquelles les marins gravaient des paysages, portraits ou scènes de la vie quotidiennes.

Son port grouillait de marins, de navires entrants et sortants, de barils d’huile tirés des cales, de voitures à cheval convoyant la marchandise, de familles réunies pour retrouver les leurs ou faire leurs adieux, d’adolescents rêvant d’êtres recrutés comme marins. Les premiers colons anglais qui s’y sont installés en 1659 ont d’abord été fermiers et éleveurs de moutons puis se sont tournés vers la mer et, pied marin ou pas, ils devinrent marins et capitaines, de père en fils et sur plusieurs générations. D’ailleurs c’est de Nantucket que parti le 12 août 1819, l’Essex, le navire qui sombra dans les eaux du Pacifique après avoir été attaqué par un énorme cachalot et qui inspira Moby Dick au romancier Herman Melville.

JPEG - 408.4 ko
Une autre image du port de Nantucket

Il faut monter à l’observatoire du Musée pour jouir d’une vue panoramique et se mettre dans la peau des femmes de marins qui grimpait l’alley, une plateforme sur le toit des maisons, qui permettait de repérer les navires à l’horizon qui revenaient au port après souvent 3 ans d’expédition. Beaucoup de maisons sur l’île ont gardé cette curiosité architecturale. On en découvre plusieurs dans le centre de la ville aux jolies rues pavées bordées de maison historiques bicentenaires, dont celle de Georges Polland, le capitaine de l’Essex.

JPEG - 627.7 ko
La fameuse plateforme sur le toit des maisons

Un peu en retrait du centre, on s’arrête au Musée des paniers de bateau-phare. Cet art, pratiqué à Nantucket depuis des siècles, est une fierté locale. Tressés en osier par les marins en mer, ils servaient de feux de navigation flottants puis se vendaient au retour comme paniers pour les œufs, ou, ornés de fines sculptures de fanons de baleine, comme cadeaux pour les jeunes filles à leur graduation

JPEG - 355.7 ko
Paniers de bateau-phare
JPEG - 299.1 ko
Le phare de Sankaty Head

Il faut absolument se réserver un après-midi ou une journée entière pour faire une balade à velo. On trouve d’ailleurs plusieurs boutiques de location. Le paysage, tapissé de landes et de champs de canneberges, en fleurs en juillet, rouge en septembre, est tout simplement délicieux pour les yeux. Une belle balade a faire est d,emprunter Polpis road puis milestone road et de rouler jusqu’à Siasconset, à seulement 11 km du centre, un village de petites maisons typiques en bardeaux gris et de superbes villas sur la mer.

JPEG - 423.5 ko
En vélo, le paysage est magnifique.
JPEG - 458.7 ko
On trouve plusieurs boutiques de location de vélos à Nantucket

On laisse le vélo pour parcourir le Bluff Walk un curieux sentier qui longe la mer, sur les terrains arrières des maisons. 70% des maisons sont occupés 2 semaines par année. Propriétaires de Washington DC Boston. On fait ensuite une halte chez Claudette, un troquet sympathique qui offre de très bons sandwichs. Secret bien gardé : Claudette vend certains jours des barquettes de palourdes grillées directement sur la plage au coucher de soleil.

JPEG - 528.4 ko
Le long de la Bluff Walk
JPEG - 530 ko
Bluff Walk

Au retour on fait une halte. Cisco Brewers Cet endroit réunit une microbrasserie, un vignoble et une distillerie. On y déguste leurs produits dont le vin et la vodka à la canneberge ou encore leur cidre, issu des pommiers sur le terrain. Un food truck offre une variété de mets dont des lobster rolls et des sandwichs aux petites pétoncles frites cultivées dans les eaux environnantes : un délice à déguster avec leur Nantucket Mule, un mix de vodka canneberge et bière au gingembre !

Infos pratiques

S’y rendre : De Cape Cod, on prend le ferry depuis Hyannis avec www.hylinecruises.com/ : 1h de trajet. On peut aussi rejoindre l’île par avion avec Cape Air www.capeair.com

Dormir : L’hôtel White Elephant, est un hôtel chic aux chambres spacieuses et de bon goût situé sur le front de mer avec une belle plage. Son restaurant, en terrasse avec vue sur le coucher de soleil sur la mer, Le Brant Point Grill, ou BPG, est l’une des meilleures adresses pour une cuisine raffinée de l’île. www.whiteelephanthotel.com

La Route des baleines du Massachusetts :
Nantucket est l’une des 40 haltes de La route des baleines qui relie des sites historiques, d’observation de baleines, des musées, circuits, expériences dans 40 régions différentes.

JPEG - 792.6 ko
Le Old Mill, un vieux moulin a grains qui fonctionne toujours

Pour en savoir plus sur la région


À propos de notre blogueuse, Natalie Sicard

JPEG - 41.3 ko

Épicurienne, curieuse, un brin globe-trotteuse, Natalie Sicard est journaliste en voyage et art de vivre. Elle pourra nous parler de Qi Gong comme de l’Inde, de New York comme du yoga aérien. Elle partage ses publications, ses passions et intérêts sur son site natmonde.com : le reflet de toutes ses curiosités ! Humer ici et ailleurs, comment les gens pensent, vivent, créent. C’est si inspirant !

Explorez davantage : natmonde.com

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 12 au 21 septembre 2019
Samedi 21 septembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X