PUBLICITÉ

Paver la voie

30 mars 2018 - Par Marie-Josée Turcotte, éditrice

De plus en plus, je constate que la génération qui me suit prend sa place sur le marché du travail et dans le monde des affaires.

Un phénomène assez courant lié au fait de vieillir, lentement mais sûrement… Bien que je ne sois pas encore suffisamment âgée pour céder ma place, je me réjouis à l’idée que cette belle jeunesse, dynamique et allumée, me succédera un jour. Et je suis particulièrement emballée à l’idée que Prestige continuera de suivre cette génération de près, en poursuivant sa mission première : mettre en valeur les gens qui contribuent à faire rayonner notre belle capitale nationale.

J’aimerais ici vous partager un témoignage que j’ai reçu dernièrement de la part d’une magnifique jeune femme du début de la vingtaine. En 2012, elle terminait ses études secondaires au Collège Jésus-Marie de Sillery. Dans nos pages consacrées aux bonnes nouvelles de Québec, nous avions alors publié un compte-rendu d’une campagne de financement effectuée par la Fondation du collège en question. Cette jeune étudiante apparaissait, souriante, sur l’une des photos.

Elle m’a confié qu’après la publication de cette nouvelle, elle avait reçu plusieurs appels téléphoniques de félicitations de la part d’amis de la famille qui disaient l’avoir aperçue dans Prestige. « J’ai grandi avec le magazine », m’a-t-elle avoué. Et ce n’était pas qu’une simple figure de style, mais bien un fait, puisque cette jeune diplômée universitaire a à peu près le même âge que le magazine, soit 22 ans. Ça donne un sacré coup de vieux, je l’admets ! Mais en même temps, c’est très flatteur et surtout, encourageant, car cela signifie que Prestige survivra à la prochaine génération, puisque les enfants de nos lecteurs nous connaissent et semblent aussi nous apprécier.

Prestige survivra à la prochaine génération, puisque les enfants de nos lecteurs nous connaissent et semblent aussi nous apprécier.

Au cours des prochaines années, ils seront de plus en plus présents dans nos pages et leur apport se fera sentir, tant dans l’image graphique que dans le contenu. Ce sont bientôt leurs histoires à succès que nous lirons. Mais en attendant, ma génération doit continuer de paver la voie pour ce futur pas si lointain, et elle le fera en vous présentant des gens accomplis qui, comme Gabriel Couture, en vedette sur notre page couverture ce mois-ci, suscitent l’admiration et le respect dans leur domaine. C’est ça, Prestige !

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 24 octobre 2018
Mercredi 24 octobre 2018
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X