PUBLICITÉ

À l'agenda

Aeria

Du 16 juin 2022 au 16 juin 2023
Musée des plaines d’Abraham

Depuis le 16 juin, une toute nouvelle exposition qui fusionne art et histoire est présentée au Musée des plaines d’Abraham. On y présente huit personnages remarquables liés aux Plaines. Aeria est la première exposition majeure inaugurée depuis 2017 ; une production originale du Musée des plaines d’Abraham réalisée en collaboration avec l’artiste sculpteur Jérôme Trudelle.

C’est à travers le regard et le talent de cet artiste de la relève que Aeria s’intéresse à des personnages d’époques variées, tous liés d’une façon ou d’une autre au patrimoine du parc. Des sculptures en suspension grandeur nature, réalisées à l’aide de la photogrammétrie, donnent vie à ces hommes et à ces femmes de manière étonnante, à la fois réaliste et poétique.

Comme le souligne M. Jean Robert, président du conseil d’administration de la Commission des champs de bataille nationaux, « l’art se met au service de l’histoire afin de proposer une exposition qui contribue à notre mission de mise en valeur du patrimoine du parc des Champs-de-Bataille ».

La puissance émotive et visuelle de l’art bouscule la perception traditionnelle des personnages et dévoile des fragments de leur histoire dans un espace propice à la réflexion. Une application interactive sur tablette permet aux visiteurs de plonger dans l’univers de ces personnages et de saisir leur interprétation par l’artiste grâce à des vidéos explicatives, des jeux et des photos d’archives. Des ambiances musicales, créées pour chacune des oeuvres par le concepteur sonore Josué Beaucage, accompagnent les visiteurs tout au long de leur parcours.

Sur la photo : Marguerite Martin (personnage historique), Jérôme Trudelle (artiste sculpteur), Annie Talbot (secrétaire-directrice générale), Stéphane Roy (directeur des affaires muséales).

Le concepteur des oeuvres, Jérôme Trudelle, est un artiste en art visuel originaire de la région de Québec pour qui la sculpture est un moyen de raconter des histoires. Tels des arrêts sur image d’une scène de film, ses oeuvres laissent entrevoir l’avènement d’une action qui se déploie dans l’espace par la mise en relation de plusieurs objets suspendus. Pour Aeria, il a travaillé en collaboration avec son partenaire Émile Prince, La Chambre Blanche, un centre d’artistes de Québec, et le responsable en laboratoire, Carl-Dave Lagotte.

Les personnages présentés dans Aeria témoignent de différentes facettes de l’histoire des plaines d’Abraham. Arrivée en Nouvelle-France vers 1620, Marguerite Martin – dont l’époux Abraham Martin est à l’origine du nom des Plaines - met au monde le premier enfant de la colonie.

À la même époque, Michel Sarrazin, un des premiers botanistes canadiens, s’attelle à répertorier les espèces végétales du territoire. Un siècle sépare leurs histoires à celles de Montcalm et Wolfe, les généraux qui s’affrontent lors de la bataille des plaines d’Abraham en 1759. Présent sur les lieux lors de cette bataille, Petit Étienne offre le seul récit autochtone connu du combat.

Quelques années plus tard, en 1763, La Corriveau est condamnée et pendue sur les Plaines pour meurtre et donne vie à la célèbre légende qui porte son nom. Au tournant du 20e siècle, M. Marcoux, un agent de la paix, entre à son tour dans l’histoire des Plaines en habitant la tour Martello 4 avec sa famille. Il est suivi peu après par Mme Parent, qui travaille à l’Arsenal fédéral de 1916 à 1938 alors que l’usine de munitions se trouve sur le site actuel des grands événements, derrière le Musée des plaines d’Abraham.

L’exposition Aeria s’insère dans l’offre muséale du Musée des plaines d’Abraham, qui compte notamment les expositions Batailles 1759-1760 et Identités ainsi que l’exposition estivale Garde-à-vous ! à la tour Martello 1.

Accessible à tous, la nouvelle exposition s’adresse autant aux amateurs d’art qu’aux passionnés d’histoire ou aux résidents du Québec qui aimeraient découvrir les Plaines sous un angle différent – et se laisser surprendre par des facettes plus méconnues de son histoire !

Faits en bref

  • Dans Aeria, l’art se met au service de l’histoire grâce au talent de l’artiste de la relève Jérôme Trudelle et à l’utilisation de technologies novatrices comme la photogrammétrie.
  • L’exposition présente huit personnages remarquables liés à l’histoire des plaines d’Abraham : Marguerite Martin, Michel Sarrazin, Montcalm et Wolfe, Petit Étienne, La Corriveau, M. Marcoux et Mme Parent.
  • Chaque oeuvre est composée d’environ mille morceaux de carton tranchés avec une machine de découpe au laser, puis montés à la main. En moyenne, 150 heures de travail par sculpture ont été nécessaires.

L’horaire et les tarifs sont disponibles sur le site Internet des plaines d’Abraham : lesplainesdabraham.ca.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 16 juin au 21 août 2022
Du 25 juin au 4 septembre 2022
Du 10 juin au 5 septembre 2022
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ