PUBLICITÉ

[AGENDA] Café historique au Musée de la civilisation - Spécial Halloween

26 octobre 2022 - Par - Magazine PRESTIGE -

De Profundis. Mort et deuil au Québec, XVIIIe-XIXe siècles

C’est à partir de la mort d’autrui que l’humain en arrive à penser à sa propre fin. La pandémie des deux dernières années nous l’a bien rappelé, en remettant soudainement la mort au cœur de nos préoccupations quotidiennes alors qu’elle était auparavant plutôt discrète et reléguée à l’intimité.

Pourtant, dans le Québec prémoderne, la mort était un événement presque quotidien et faisait partie intrinsèque de la vie, alors que chaque instant était vécu chez la population catholique avec la peur continuelle de mourir sans avoir expié ses péchés. Véritables reflets de l’organisation sociale des vivants, les pratiques funèbres d’autrefois sont riches d’enseignements : en étudier les particularités permet de mettre en perspective notre propre attitude devant la mort et le deuil.

Cette communication de Louise Lainesse est une invitation à faire un tour d’horizon de l’évolution des pratiques funéraires d’autrefois, en nous concentrant plus particulièrement sur le Québec des XVIIIe et XIXe siècles.

Louise Lainesse est candidate au doctorat en histoire à l’Université de Montréal. Dans le cadre de sa thèse, elle s’intéresse à la mort et au deuil dans le Québec de la fin du XIXe siècle. Elle a reçu la bourse BESC-Vanier et la bourse Jean-Monbourquette destinée à l’étude des impacts sociaux du deuil d’êtres chers. Investie dans la diffusion de l’histoire auprès du grand public, elle a coanimé les émissions radiophoniques de vulgarisation 3600 secondes d’histoire (CHYZ 94.3 FM, Université Laval) et Notre histoire en tête (91.3 FM, Société historique de Montréal).

Le billet inclut une boisson chaude (thé ou café) et une viennoiserie.

Une collaboration des Rendez-vous d’Histoire de Québec.

Achat de billet en ligne

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 24 novembre au 23 décembre 2022
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ