PUBLICITÉ

Confiance aveugle ou lucide ?

31 janvier 2013 - Par - Magazine PRESTIGE -

Si l’on prenait une photographie des gens d’affaires de la région de Québec en ce moment, la
très grande majorité d’entre eux afficheraient un sourire fendu jusqu’aux oreilles ! C’est un
peu en ces termes qu’ont été présentés les résultats récoltés à la suite du dernier sondage
annuel Conjoncture 2013 : Indice de confiance des gens d’affaires de la région métropolitaine de
Québec effectué par Léger et commandé par Québec International, la Chambre de commerce et
d’industrie de Québec et la Chambre de commerce de Lévis.

Je l’avoue, je ne suis pas de nature très souriante, mais en prenant connaissance de ces résultats,
mon premier réflexe a été… de sourire. Comme certains journalistes économiques l’ont évoqué, on
se serait cru au Club des éternels optimistes ! Alors que les États-Unis et l’Europe vivent une crise
économique sans précédent, comment se fait-il que 87 % des chefs d’entreprise d’ici prévoient
une augmentation de leurs ventes en 2013, que 69 % d’entre eux aient l’intention d’investir dans
leur entreprise et que 76 % prévoient embaucher cette année ? Vivons-nous sur la même planète
que tout le monde ?

Or, en effectuant un petit sondage « maison » auprès des clients de mon entreprise, j’ai pu
valider ces résultats. J’ai été agréablement surpris d’apprendre que la plupart d’entre eux ont
connu un excellent début d’année et que, comme 68 % des répondants du sondage, leur carnet
de commandes est aussi, sinon mieux garni qu’à pareille date l’an dernier. Cet indice de confiance
repose donc sur des faits réels, et non seulement sur un optimisme aveugle.

Il faut tout de même reconnaître que les gens de Québec – y compris les chefs d’entreprise – ont
cette « attitude de confiance et d’optimisme » quasi innée depuis quelques années. Le sondage
de Léger en fait d’ailleurs mention. Si la crise économique mondiale semble nous avoir épargnés
à plusieurs égards, cela ne signifie pas que les entreprises de notre région n’aient aucun défi à
relever ; le plus préoccupant étant certainement celui de la main-d’oeuvre. Néanmoins, comme les
gourous de la pensée positive s’évertuent à nous le répéter depuis des décennies, l’attitude que
nous adoptons par rapport aux problèmes influence la suite des choses. En termes simples, si
nous voyons les choses de manière positive, et si nous agissons en conséquence, nous attirerons
vers nous ce qui est positif. Le contraire est aussi vrai…

C’est la raison pour laquelle, en 2013, PRESTIGE continuera d’innover et cherchera à se renouveler.
Attendez-vous à beaucoup de nouveautés et de changements à partir du mois prochain, car mon
équipe et moi faisons partie des 86 % des gens d’affaires de Québec qui croient que l’optimisme
proactif et la confiance (qu’elle soit aveugle ou non) sont le meilleur antidote au marasme
économique.

Bonne année 2013 !

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X