PUBLICITÉ

EN PAGE COUVERTURE - Graph Synergie célèbre ses 25 ans

16 septembre 2021 - Par Gilles Levasseur

L’équipe de direction de Graph Synergie :
Au centre, Francis Lessard, président et chef de la direction, entouré de Jeannine Ash, directrice des ventes ; James Drouin, directeur de la production ; Charles-Hubert Déry, directeur des finances, de l’administration et du développement stratégique ; et Samuel Rousseau-Boissonneault, directeur des solutions technologiques. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Après un quart de siècle de bouillonnement créatif visuel 3D au service de l’immobilier, Graph Synergie projette de faire le grand saut dans la cour des entreprises de classe mondiale. Pour ce faire, son fondateur, Francis Lessard, a mûrement repensé son modèle d’affaires et s’est entouré d’une équipe de gestionnaires aguerris afin de propulser l’agence de Québec vers de nouveaux sommets. La clé maîtresse ? L’intelligence artificielle, véritable catalyseur d’une recette déjà gagnante, en haute synergie avec la créativité.

Francis Lessard caresse un rêve : léguer aux personnes qui lui succéderont une entreprise résolument innovante qui fera rayonner Québec partout sur la planète. Il n’oubliera jamais le jour où, en 2018, sa fille alors âgée de 12 ans lui présente un travail scolaire dans lequel elle devait se projeter à l’âge de 35 ans. « Elle se voyait déjà PDG de la compagnie familiale, qui avait ouvert des bureaux dans cinq pays. Ce fut pour moi comme une révélation et un formidable accélérateur pour la suite que j’envisageais pour l’organisation. » Tel père telle fille, car à peu près au même âge, Francis avait annoncé solennellement à sa mère qu’il désirait être architecte. Après un bref séjour en génie du bâtiment à Concordia, il décide de revenir à sa première passion, l’architecture. Il a mis deux années à s’outiller en tant qu’étudiant libre pour atteindre son objectif, mais il faudra le coup de pouce providentiel du destin pour confirmer son inscription. À l’université, il affichait déjà un profil entrepreneurial en s’impliquant activement dans le milieu parascolaire.

Francis Lessard en compagnie de sa fille Ann-Victoria, qui a manifesté le désir de prendre un jour sa relève. ©Marjorie Roy, Optique Photo

L’irrésistible attrait de la 3D

Rapidement, Francis a le coup de foudre pour la 3D en architecture, un outil qui contrastait avec des pratiques traditionnelles largement axées sur la 2D et le papier. « J’ai été l’un des premiers au Québec à explorer cette voie d’avenir. En sortant de l’École d’architecture en 1994, le contexte économique était difficile, notamment pour les bureaux d’architectes et designers. J’ai pensé que je pourrais mettre mon expertise en 3D au service de ces professionnels en tant que consultant. Après 18 mois à constater l’intérêt de ma clientèle, je me suis lancé en affaires avec un ex-collègue étudiant diplômé de la même institution. Graph Architecture était née. Nous avons connu du succès pendant quelques années, puis en 2003, j’ai racheté les parts de mon associé et rebaptisé l’entreprise Graph Synergie, pour illustrer la synergie de tous les domaines que touche l’organisation. Pendant plusieurs années, nous avons collaboré étroitement avec les municipalités, en réalisant notamment nos premières villes virtuelles, ce qui a ouvert le marché des développeurs et constructeurs. Notre expertise en 3D s’est donc nichée dans le domaine de l’immobilier. Pendant cette période, nous avons notamment participé à des missions internationales avec des partenaires, ce qui a rapidement permis de garnir notre portfolio. »

Réunion de travail chez Graph Synergie ©Marjorie Roy, Optique Photo

Une épreuve salutaire

En 2012, Graph Synergie frappe un mur après avoir été victime d’une fraude. Il faudra 18 mois de restructuration et de sacrifices pour relever l’entreprise. « Nous avons dû revenir à notre mission première, la promotion du pied cube, du bâti, et délaisser les contrats publics pour nous concentrer sur les clients privés, ce qui a permis une croissance soutenue pendant toute la décennie, raconte M. Lessard. La vision stratégique était d’offrir sous un même toit aux promoteurs immobiliers toute la gamme des services — vidéo 3D, image de marque, technologie, marketing, Web, etc. — visant à promouvoir et commercialiser leurs projets. Nous avons visé juste, car notre offre unique dans l’Est canadien a fait boule de neige. Malgré cela, la croissance a atteint un plateau étant donné qu’elle est tributaire des ressources humaines. Notre modèle — les ingrédients de notre recette — n’était pas extensible. Pour croître, il fallait soit augmenter notre personnel, soit voir les choses autrement. Nous avons donc choisi de faire de notre modèle technologique un moteur de marché. »

Francis Lessard caresse un rêve : léguer aux personnes qui lui succéderont une entreprise résolument innovante qui fera rayonner Québec partout sur la planète. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Un modèle exportable

Le PDG s’est accordé trois mois de réflexion en 2019, consultant des coachs, à la recherche de l’eurêka, afin de trouver comment exporter et expansionner le coffre à outils de Graph Synergie. « Le défi consistait à transformer une firme créative en une organisation qui modifiera littéralement la façon dont les gens consomment l’immobilier en proposant une approche systémique et holistique basée sur une mesure constante des impacts d’un projet à partir d’une plateforme de collecte de données (gestion de la relation client), résume Francis Lessard. Ainsi, un promoteur pourra consulter un tableau de bord l’informant de tout ce qui concerne la performance de son projet. Il trouvera chez nous tout ce dont il a besoin pour optimiser ses résultats jusqu’à un niveau jamais vu auparavant. L’intelligence artificielle fera de notre modèle une offre sans précédent dans l’Est de l’Amérique du Nord, et nous le proposerons à des partenaires évoluant dans le même domaine, mais qui ne possèdent pas un coffre à outils aussi complet que le nôtre. Ces technologies sont facilement déployables et créent une valeur extrêmement recherchée pour les clients. La donnée a tellement de valeur aujourd’hui que beaucoup sont prêts à y mettre le prix. En fournissant à ces partenaires ce qui leur fait défaut, nous leur permettrons de grandir avec nous dans une relation gagnant-gagnant. C’est ça la synergie ! Notre objectif quinquennal est ambitieux, car nous visons un chiffre d’affaires décuplé. »

« L’intelligence artificielle fera de notre modèle une offre sans précédent dans l’Est de l’Amérique du Nord, et nous le proposerons à des partenaires évoluant dans le même domaine, mais qui ne possèdent pas un coffre à outils aussi complet que le nôtre. »

Savoir bien s’entourer pour mieux progresser

Pour faciliter la transition, le patron s’est entouré d’une équipe de gestion composée de responsables des finances et de l’administration, des ventes, de la production et des technologies. « Tout passera par la mesure constante de ce qu’on fait afin de générer de la performance, assure Francis Lessard. Certes, pareil changement de culture a provoqué tout un brassage d’idées au sein de l’équipe, la révision des processus et l’intégration de ressources spécialisées en gestion afin que mes créatifs soient davantage à leur place et performants. Bref, je me permets aujourd’hui ce cadeau d’optimisation à l’occasion du 25e anniversaire. Et un legs pour demain, autant pour ma famille et ma fille, qui souhaite prendre un jour le flambeau, que pour mon équipe, ainsi que les personnes qui me succéderont. En étant libéré de la gestion quotidienne, je peux m’occuper davantage de stratégies d’affaires et d’avenir. J’aurais certes tout aussi bien pu laisser voguer la barque à sa vitesse de croisière, mais ma nature entrepreneuriale et mon désir constant de me dépasser ne pouvaient que laisser à ma fille et à mon équipe un héritage digne de leurs talents et ambitions. »


Graph Synergie et ses chefs d’orchestre d’un tournant majeur

Tout orchestre, aussi talentueux soient ses musiciens, risquerait la cacophonie sans un chef pour faire en sorte que chaque partition s’inscrive harmonieusement dans la prestation d’ensemble. À l’aube d’un tournant majeur de son histoire, l’agence Graph Synergie s’est dotée d’un quatuor de directeurs expérimentés, qui, tels des chefs d’orchestre, voient à ce que tous et chacun saisissent et appliquent parfaitement les changements en cours afin de réaliser la vision stratégique de demain. Coup d’œil sur leurs rôles respectifs.

« Faire rayonner notre maîtrise technologique partout dans le monde. »

Charles-Hubert Déry, finances, administration et développement stratégique. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Présent dans l’entreprise depuis 2012, Charles-Hubert Déry est le jeune doyen du quatuor. D’abord appelé en tant que sous-traitant pour son expertise en comptabilité et en finances, il a accru son implication jusqu’à prendre part activement au développement stratégique en étroite collaboration avec le PDG Francis Lessard. « Pour parvenir à augmenter aussi substantiellement le chiffre d’affaires tout en évitant d’accroître d’autant le personnel dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, explique-t-il, nous dissocions de l’agence comme telle — sous une raison sociale distincte — la plateforme technologique que nous sommes en train d’élaborer en vue de l’exporter à moyen terme partout dans le monde tellement elle révolutionnera le secteur de l’immobilier, non seulement sur le plan du marketing, mais aussi du processus de vente, et de l’expérience-client. En effet, ce domaine utilise encore beaucoup de façons de faire d’une autre époque qui privent les investisseurs immobiliers d’outils technologiques interconnectés et d’une multitude de données, tant sur le plan de la performance du marketing numérique et des réseaux sociaux, du comportement des visiteurs sur les sites Web, des préférences des utilisateurs sur les différentes plateformes technologiques et de la performance de leur équipe de vente. Ces données sont essentielles afin de maximiser leur retour sur investissement, que ce soit par l’accélération de l’obtention de leur financement, une commercialisation supportée par un message s’adressant au bon persona ou la diminution du taux de vacance de leurs unités. Quand on regarde ce que nous faisons en matière de marketing immobilier, force est de constater notre grande avance technologique sur le marché américain par exemple, où les images prédominent encore sur la 3D, même pour illustrer des projets très prestigieux. »

À cet égard, Graph Synergie fait partie d’une cellule d’exportation avec Québec International afin d’identifier d’éventuelles entreprises partenaires susceptibles de profiter avantageusement de cet outil sans précédent, basé sur la collecte de données et sur un système sophistiqué de gestion du contenu. Pour mettre en place pareil système, Charles-Hubert a recruté Samuel, son associé dans d’autres projets et spécialiste dans le domaine. « Chose certaine, conclut-il, nous sommes chanceux de pouvoir compter sur lui ! »

« Un portail Web aux immenses possibilités en immobilier. »

Samuel Rousseau-Boissonneault, solutions technologiques. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Pendant des années pigiste en solutions informatiques, Samuel est entré en fonction en avril 2021. Il était déjà au fait des visées de la direction puisqu’il y avait déjà donné de la formation. Cet aspect revêt une importance particulière, car son rôle consiste également à former des développeurs au sein de l’équipe déjà en place, ce qui a entraîné des changements de tâches pour plusieurs employés. « J’ai eu carte blanche pour tout analyser, mettre en place l’architecture, décider du choix des produits et de leur coût, bref l’écosystème tout entier. Les derniers mois ne m’ont donné que peu de répit », admet-il. À la base, il s’agit d’un portail Web doté d’une application de gestion de contenu destiné aux promoteurs immobiliers et leur permettant d’avoir accès à un large éventail d’outils technologiques de vente. Les particuliers auront accès à une version quelque peu différente. Le système comprend aussi une application tactile 3D, une innovation en place dans les bureaux de vente et grâce à laquelle on peut parcourir virtuellement un immeuble au toucher du doigt en plus de découvrir tout son environnement, les niveaux d’ensoleillement, la vue de chaque balcon, les unités disponibles en temps réel ainsi que leur prix, etc. Une version allégée peut aussi être utilisée à partir de tout ordinateur ou appareil intelligent.

La collecte de données est au cœur de cette interface. « Nous développons un CMS (Content Management System, ou Gestionnaire de contenu) qui permettra d’obtenir une foule d’informations sur les clients, les vendeurs, les immeubles, les statistiques d’utilisation, bref tout ce qui peut servir à optimiser la rentabilité d’un projet immobilier et améliorer l’expérience-client. De plus, ce système pourra aller beaucoup plus loin et intégrer une foule de nouvelles fonctionnalités afin que tout se fasse automatiquement, comme les préapprobations hypothécaires par exemple. Et lorsqu’on regarde à plus long terme, on envisage même l’analyse des données via de l’intelligence artificielle sans intervention humaine. Ainsi, le prix d’une unité d’habitation pourrait être ajusté en fonction du nombre de visites ou de likes. Pour la suite, sky is the limit… Et à l’interne, que dire des avancées technologiques rendant possible la production d’une visite virtuelle 360° en une demi-heure plutôt qu’en une demi-journée ? Même plus besoin d’un spécialiste en informatique. » Le plan prévoit qu’en 2022, les nouvelles fonctionnalités seront intégrées et prêtes à être commercialisées l’une après l’autre. Et dès la fin de 2021, l’ensemble des projets intégrés livrés par Graph Synergie les utiliseront. « En résumé, la plateforme que nous développons permet à tout promoteur qui a déjà en main des perspectives 3D, des vidéos, des images et des plans de modéliser son bâtiment et de lui donner vie. »

« Les ventes doivent s’adapter à la gestion de la croissance. »

Jeannine Ash, ventes. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Jeannine Ash est arrivée avec la nouvelle année pour s’occuper des ventes. Si les deux directeurs présentés précédemment préparent l’avenir en cohérence avec la vision stratégique du président, les responsables des ventes et de la production agissent davantage dans le « ici et maintenant » afin que l’agence tourne rondement et que les contrats maintiennent leur rythme. « Les marchés internationaux sont certes dans notre mire, explique Mme Ash, mais pour le moment, notre priorité est de garder les yeux sur la balle, de s’assurer d’apporter les résultats escomptés, de livrer "la promesse" faite à nos clients, de maintenir notre niveau d’excellence et de rencontrer nos objectifs financiers. En effet, au-delà des perspectives à plus long terme, l’entreprise doit fonctionner au jour le jour. Pour investir dans le développement, la rentabilité doit être au rendez-vous, et en cette matière, la force de vente est le nerf de la guerre. Chez Graph, mon rôle est de veiller à ce que le service dont j’ai la responsabilité s’adapte à la structure qui a été mise en place pour gérer adéquatement la croissance. Nous devons donc réaligner notre focus, notamment en nous concentrant davantage sur les projets intégrés en immobilier. »

La directrice des ventes dit constater, dans les six premiers mois de 2021, une amélioration dans la livraison des projets ainsi que dans leur qualité. « Nos clients sont très satisfaits, ce qui confirme la pertinence des décisions. Cela dit, la pandémie a servi à accélérer la mise au point de nos solutions technologiques, distanciation oblige, de sorte que les ventes ont été incroyables dans la seconde moitié de 2020 en dépit des restrictions sociales qui ont atteint un sommet l’an dernier. »

« Fournir l’environnement le plus propice à l’expression des talents. »

James Drouin, production. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Dans toute entreprise, la production et les ventes sont étroitement reliées. En poste depuis 2019, le responsable de la production, James Drouin, se définit comme un agent de changement. Expérimenté en restructuration d’entreprises, il relève un nouveau défi chez Graph Synergie, « puisque l’organisation n’est pas en mauvaise posture, précise-t-il, mais elle doit plutôt gérer la croissance et le changement ».

Comment parvient-on à amener un groupe de créatifs et de passionnés à désirer aller collectivement vers la croissance ? Tel est son rôle. « L’objectif est d’en faire davantage tout en conservant l’approche "boutique de niche" ainsi qu’en visant l’excellence des produits et services. En réalité, je me vois davantage comme un chef d’orchestre qui fait en sorte que les musiciens jouent la même pièce en même temps pour que l’ensemble soit cohérent. Par ailleurs, en tant que directeur, je n’ai demandé à aucun des employés d’être meilleur, car cette recherche de l’excellence se trouve déjà en eux. Mon travail consiste plutôt à éliminer les éléments dérangeants autour d’eux et leur fournir l’environnement le plus propice à l’expression de leurs talents. Il arrive aussi que l’on découvre que des employés ne jouent pas le rôle qui leur convient le mieux. Nous devons alors modifier leurs tâches, ce qui requiert beaucoup de doigté. En résumé, l’équipe de direction doit veiller à ce que l’équipage comprenne la vision stratégique de Francis ; nous sommes là pour la traduire, l’humaniser en quelque sorte. Le défi consiste à placer les bonnes forces des ressources humaines aux bons endroits. »

James Drouin estime que le quart de siècle d’existence de l’entreprise et la solidité de son noyau d’employés ont facilité la prise de décisions justes, tout en permettant de conserver la priorité sur les gens et le produit même si la clientèle-cible est désormais l’immobilier pur et dur. « Chose certaine, il est très stimulant de travailler dans un contexte de croissance d’environ 40 % par année. Quand chaque trimestre est notre meilleur à vie, c’est là qu’on se dit que nous avons une excellente équipe ! Et avec tout ce qui s’en vient, ce n’est que le début… »

Ann-Victoria Bédard-Lessard en compagnie de la mascotte de Graph Synergie, un cadeau offert par le magasin Laliberté qui a fermé ses portes à l’été 2020 après 150 ans d’histoire. Les deux entreprises étaient voisines au sein du même immeuble situé dans le quartier Nouvo Saint-Roch. ©Marjorie Roy, Optique Photo

Voici la liste des 25 projets marquants pour Graph Synergie au cours de ses 25 années d’existence :


Quartier Louis Quatorze, secteur Lebourgneuf, Québec ǀ Projet réalisé pour Groupe Damco
Miami Central – États-Unis ǀ Projet réalisé pour Brightline
Le Massif de Charlevoix ǀ Projet réalisé pour Société de développement immobilier du Massif
Maison Tanguay 2021 ǀ Projet réalisé pour Fondation Maurice Tanguay
Résidences privées Four Seasons Montréal ǀ Projet réalisé pour CarbonLeo
LOGES Saint-Nicolas, Lévis ǀ Projet réalisé pour Immostar
FYRA Quartier, Beaupré ǀ Projet réalisé pour OÏKOS Construction
Le Phare, secteur Sainte-Foy, Québec ǀ Projet réalisé pour Groupe Dallaire
Écoquartiers Pointe-aux-Lièvres et D’Estimauville, secteur basse-ville, Québec ǀ Projet réalisé pour Ville de Québec
Maison Manuvie, Montréal ǀ Projet réalisé pour Ivanhoé Cambridge
Longueuil 2035 ǀ Projet réalisé pour Ville de Longueuil
300, Saint-Paul, Vieux-Québec ǀ Projet réalisé pour Groupe Mach
Solar Uniquartier, Brossard ǀ Projet réalisé pour Devimco
Campus Outremont, Montréal ǀ Projet réalisé pour Université de Montréal
Centre Vidéotron, Québec ǀ Projet réalisé pour Consortium Équipe intégrée SAGP
Pavillon Pierre Lassonde, Québec ǀ Projet réalisé pour Musée national des beaux-arts du Québec
IMD Chicago – États-Unis ǀ Projet réalisé pour Illinois Medical District

INFORMATION

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 7 au 30 octobre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ