PUBLICITÉ

Histoires de marques

7 juillet 2011 - Par Frédéric Masse

L’histoire de l’automobile est fascinante et pleine de rebondissements. Celle des logos l’est tout autant. Dans les prochaines lignes, vous en apprendrez davantage sur l’image de marque des constructeurs de véhicules de luxe et exotiques.

Ferrari

Le folklore fait bien souvent partie intégrante de l’histoire automobile. La création du logo de Ferrari en est un bel exemple. D’après l’histoire, le cheval cabré de Ferrari proviendrait du carrelage d’un avion allemand abattu par l’un des amis d’Enzo, qui le lui aurait donné en cadeau. Le fondateur de Ferrari aurait alors décidé d’en faire son emblème. Mais en réalité, il semblerait plutôt qu’Enzo se soit inspiré d’une image, qu’il aurait légèrement modifiée, de la 91e escadrille de l’armée de l’air italienne, sur laquelle se trouvait le cheval cabré. Un peu moins féérique, il va sans dire… Le fond jaune du logo représenterait, selon les divers récits, la ville de Modène. Et, bien sûr, les bandes de couleurs en haut du logo (vertes, blanches et rouges) représentent les couleurs de l’Italie.

Aston Martin

Quelle histoire que celle d’Aston Martin qui, à l’instar de Jésus, est mort et est ressuscité… plusieurs fois ! C’est en 1914 que la véritable histoire commence, alors que Lionel Martin, le fondateur de la marque, remporte la course Aston Clinton Hill Climb. Une victoire qui lui donne les sous pour créer sa propre marque : Aston Martin… Voyez-vous le lien ? Le logo d’Aston Martin a changé plusieurs fois de forme, en commençant par les simples lettres A et M superposées. Les histoires concernant cette marque diffèrent cependant. La plus probable est qu’en 1927, le logo d’Aston ait évolué pour prendre la forme d’ailes d’oiseau, rappelant ainsi l’emblème porté par les aviateurs de la Royal Air Force. En 1937, il évolue en suivant l’idée d’une inspiration de la mythologie égyptienne, le scarabée. En 1984, et après d’autres modifications, le logo devient définitif — celui avec les pointes arrondies et le fond vert — après la vente de la marque anglaise pour une énième fois. Depuis, la marque est notamment passée dans les mains de Ford et appartient maintenant à une filiale de Prodrive.

Audi

C’est l’ingénieur August Horch qui est responsable de l’appellation Audi, compagnie d’Ingolstadt. M. Horch avait d’ailleurs sa propre compagnie d’automobiles éponyme en 1899, mais, ne pouvant utiliser son patronyme pour la nouvelle firme qu’il créa en 1909, il choisit le nom Audi, qui signifie « écoute » en latin. Cette appellation aurait aussi comme origine son nom de famille, puisque Horch est issu de « Hören », qui signifie « écouter » en allemand. Un peu tiré par les cheveux, n’est-ce pas ? Quoiqu’il en soit, les quatre anneaux que l’on retrouve aujourd’hui dans le logo de la marque Audi représentent l’union des quatre grandes automobiles construites par cette même compagnie, à l’époque qui suivit la grande récession : AUDI, DKW, WANDERER et HORCH. Plus tard, la compagnie officielle du regroupement des quatre grandes marques porta le nom d’Auto Union. Après bien des problèmes, Volkswagen racheta la marque pour recommencer la production de véhicules luxueux. C’est en 1985 que la forme actuelle des quatre anneaux, sans autres artifices, apparut, et en 1995, le logo actuel vit le jour.

BMW

La marque de Munich, BMW (Bayerische Motoren Werke), autrefois Bayerische Flugzeugwerke (BFW), était, jusqu’en 1917, spécialisée dans la conception de moteurs d’avion. Puis, un traité de paix lui interdit de fabriquer de tels engins, la forçant à se tourner vers la construction de camions, de motos et, ensuite, d’automobiles. Cependant, ce n’est qu’en 1922, avec le trio formé par Josef Popp, Max Friz et Camillo Castiglioni, que le groupe BMW AG fut fondé officiellement. L’emblème de la marque représente, selon les interprétations, une hélice d’avion aux couleurs de la Bavière.

Jaguar

L’histoire des constructeurs anglais a connu de nombreux rebondissements et on peut dire que Jaguar en a fait du chemin depuis sa fondation par Sir Williams Lyons en 1922. Au départ, la compagnie se nommait Swallow Sport. On utilisait alors la gentille appellation « SS » pour désigner les voitures de la marque. Après la Seconde Guerre mondiale, ces lettres devinrent un peu moins populaires… et on changea pour Jaguar, un nom que Lyons avait judicieusement réservé à partir de 1937. Par la suite, le logo fut apposé sur les voitures. Dernier rebondissement dans l’histoire : Jaguar est passé, récemment, des mains de Ford à Tata Motors, un constructeur automobile indien.

Lamborghini

Dans le cas de Lamborghini, oublions le folklore dans le processus de création du logo, mais laissons-y tout de même une touche de romance. Ferrucio Lamborghini, le fondateur, aurait fait fortune dans les tracteurs après la guerre. Après avoir essayé une Ferrari, Ferrucio serait allé voir Enzo Ferrari pour lui faire part de ses impressions… et de ses quelques déceptions, notamment en ce qui avait trait à la fiabilité. Enzo lui aurait dit de retourner à ses terres et ses tracteurs. En 1963 fut créée la marque Lamborghini à Sant’Agata. Le logo, un taureau prêt à charger, serait inspiré, tout simplement, du signe astrologique du fondateur. Mais, petit détail à noter, les couleurs du logo sont l’opposé de Ferrari, c’est-à-dire un logo jaune sur fond noir… On sent une certaine rivalité ! Pour ceux et celles qui ne le savent pas déjà, Lamborghini appartient aujourd’hui au groupe VW.

Mercedes

L’histoire de Mercedes est légendaire. Celle-ci débuta en 1883, alors que Gottlieb Daimler et Nikolaus Otto inventèrent le moteur à explosion. Gottlieb Daimler lança alors une entreprise à son nom, en 1890. De son côté, un industriel du nom de Carl Benz créa une autre entreprise et lança un tricycle motorisé dès 1886. Selon certains récits, l’origine de l’étoile serait tirée d’une carte postale que Daimle aurait envoyée à sa femme. Cette forme aurait été reprise, en 1909, par le comité de direction de l’entreprise, qui lui attribua un nouveau symbole pour chacune des pointes de l’étoile : l’air, la terre et la mer, c’est-à-dire chacun des éléments qu’une voiture doit affronter. Chez Benz, on choisit les lauriers pour les succès en compétition. En 1926, il y eut fusion entre les deux marques. Depuis, le logo s’est simplifié pour devenir une étoile à trois branches et celui que l’on connaît aujourd’hui.

Porsche

La Dre Chantal Guimont, de MAClinique médicale Lebourgneuf, a brisé la glace en offrant une Toune d’automne des Cowboys fringants très entraînante.

Selon l’autobiographie de Ferdinand Porsche, fondateur de la célèbre marque qui vit le jour en 1947, le logo représente les armoiries de Würtenberg, au milieu desquelles se trouve le blason de Stuttgart, soit le cheval cabré. L’esquisse, d’abord dessinée sur une nappe de papier par l’homme derrière la marque, devint l’image officielle du constructeur.

Rolls Royce

Par la suite, le duo formé de la courtier immobilier Hélène Lauzier (au piano) et de la Dre Lise Grenier a ému l’auditoire avec Évangeline.

Deux R : simple comme bonjour. Les deux lettres représentent l’alliance des deux fondateurs, Charles Rolls et Henry Royce, lorsqu’ils créèrent Rolls Royce en 1904. Le logo de la marque fut d’abord imprimé en rouge, puis tourna au noir à la suite du décès de M. Rolls. Depuis 1998, cette marque est la propriété du groupe BMW.

Saab

La designer de mode de la marque JAX N JOE, Gabrielle Desgagné, a pour sa part reçu un accueil chaleureux en interprétant Man ! I Feel Like a Woman de Shania Twain.

Tout comme les Anglais, Saab connut divers démêlés. Récemment, la marque est passée du giron de la General Motors à un petit constructeur néerlandais du nom de Spyker. La Svenska Aeroplan Aktie Bologet utilisait autrefois le logo d’un bombardier sur ses premiers véhicules. Au début des années 80, après une fusion, ce logo changea pour devenir un aigle couronné, symbole de la royauté suédoise.

Volvo

Puis, ce fut au tour du réputé conférencier et « crooner » Sylvain Boudreau de soulever la salle avec Mack The Knife de Bobby Darin.

Saviez-vous que le nom Volvo signifie « rouler » en latin ? Son logo, un cercle surmonté d’une flèche, représente, selon la littérature, l’acier suédois qui, lui, est synonyme de puissance. Volvo, qui a été fondé en 1927 par Assar Gabrielsson et Gustaf Larson, à Göteborg, en Suède, a subi plusieurs changements au fil des années. En 2010, il est passé de la compagnie Ford à Geely, un constructeur chinois.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X