PUBLICITÉ

L’île d’Orléans se couvre d’or !

1er septembre 2011 - Par Jean-Sébastien Delisle

Même en 2011, il subsiste des mythes en matière de vins québécois. Beaucoup de gens croient encore que les vins d’ici sont ordinaires, voire quelconques. Or, en juin dernier, lors des Sélections mondiales des vins Canada, la preuve de la qualité des produits de chez nous a été faite de manière irréfutable.

Si on compare un vin rouge québécois à un vin rouge californien, la marche est évidemment bien haute ! Mais ce raisonnement est fallacieux, puisqu’on ne peut même pas utiliser les mêmes variétés de cépages. Comme on dit : on ne peut pas comparer des choux avec des carottes ! Par contre, les climats frais – ou froids – comme le nôtre sont susceptibles de produire des vins blancs très qualitatifs. Les raisins à peau noire nécessitent une bonne quantité de soleil pour développer leur couleur et leurs tannins, ce qui leur fait souvent défaut au Québec. Les raisins blancs, quant à eux, sont moins exigeants sur le climat, étant donné qu’ils doivent conserver une bonne acidité pour être équilibrés.

Ainsi, durant les Sélections mondiales des vins (SMV) Canada, une soixantaine de jurés nationaux et internationaux (des œnologues, des sommeliers, des producteurs) ont évalué à l’aveugle près de 1 800 vins et eaux-de-vie. Résultat des courses : deux produits de l’île d’Orléans ont obtenu une médaille d’or. Il y a de quoi être fier !

Le premier vin qui a marqué les juges provient du Vignoble Sainte-Pétronille. Il s’agit d’un vin blanc sec : Le Voile de la Mariée 2009, issu de l’assemblage des cépages Vandal-Cliche et Vidal. Les propriétaires du domaine, Nathalie Lane et Louis Denault, nous offrent un magnifique vin aux arômes d’agrumes et de poire avec une touche de fleurs blanches. Mais ce qui séduit le plus, c’est cette grande fraîcheur qui illumine sa dimension fruitée.

Cette cuvée n’est offerte qu’au vignoble, mais qu’à cela ne tienne. Faites-vous plaisir et rendez-vous sur place ; vous aurez le souffle coupé tant la vue sur la chute Montmorency est saisissante et le décor, champêtre. En prime, vous rencontrerez des vignerons fort sympathiques et découvrirez leurs autres produits, dont l’unique vin de glace de Vandal-Cliche.

Le second produit retenu par les jurés est un vin de glace : Le Jardin de Givre 2009. Avec ses envoûtants arômes d’abricot et de litchi, sa texture moelleuse, sa remarquable fraîcheur et sa longueur étonnante, ce vin a de quoi plaire ! Il est l’œuvre du Vignoble Isle de Bacchus, un producteur fortement inspiré par l’histoire. Saviez-vous que le nom de ce domaine est, en fait, le nom donné par Jacques Cartier à l’île d’Orléans lors de sa découverte, tant la vigne y poussait abondamment ? Un autre lieu à visiter sans faute lors de votre passage sur l’île, entre autres pour l’historique Maison du Vignoble.

Les récompenses dûment méritées obtenues par le Vignoble Sainte-Pétronille et le Vignoble Isle de Bacchus mettent au rancart un autre mythe du vin québécois. En effet, bien que la concentration des vignobles soit la plus forte en Estrie, d’autres régions du Québec, dont L’Île-d’Orléans , abritent des producteurs chevronnés dont les produits sont très intéressants. Et ce n’est pas fini : nous commençons à peine à comprendre comment faire de la viticulture de qualité dans notre climat nordique. Nous n’avons donc pas fini d’être étonnés !

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 25 novembre au 23 décembre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ