PUBLICITÉ

L’union affaires-culture : mariage d’amour ou de raison ?

26 janvier 2011 - Par Marie-Josée Turcotte

L’union affaires-culture : mariage d’amour ou de raison ?

Importante question, à laquelle quelques gens d’affaires de Québec ont tenté de répondre lors d’une conférence organisée par la Chambre de commerce de Québec (CCQ), qui a eu lieu le 1er décembre dernier et qui a réuni quelque 60 personnes au Grand Théâtre de Québec. L’élocution la plus convaincante revient à Mme Sophie Galaise, directrice générale de l’OSQ, qui a fait remarquer que « les dépenses annuelles dans les activités culturelles sont de plus de deux milliards de dollars dans les régions de Québec et Chaudières-Appalaches, soit 5 % du PIB régional, et représentent 31 000 emplois directs et indirects ». L’union affaires-culture serait donc un mariage d’amour ET de raison.
Sur la photo :
M. Gilles Moisan, comité affaires-culture de la CCQ ; Mme Diane Martin, Radio-Canada ; M. Christian Goulet, Bell ; Mme Sophie Galaise, OSQ ; M. Gaston Déry, Roche Groupe conseil ; et M. Marcel Dallaire, Société du Grand Théâtre de Québec.

PUBLICITÉ