PUBLICITÉ

La Banque Laurentienne

3 mars 2011 - Par Marc Jean

Un acteur de premier plan dans le milieu économique de Québec

Tout comme la banque qu’il préside, Réjean Robitaille est un homme authentique. Ses propos sont directs, concrets et empreints d’une grande franchise. Cet homme parle avec passion de la Banque Laurentienne qui, après 165 ans dans le paysage financier québécois, peut revendiquer toute l’authenticité de ses racines québécoises. À Québec plus précisément, la Banque a déployé sa bannière il y a plus de 25 ans déjà. Elle a renforcé ses assises et poursuivi son expansion, dans la région de la Capitale-Nationale comme partout au Québec, formant le troisième plus important réseau de succursales.

« La région de Québec fait partie des trois régions prioritaires de la Banque. Nous y faisons beaucoup d’investissements, notamment avec l’établissement récent de notre plus grande succursale au Québec, et notre croissance est constante dans ce marché », explique Réjean Robitaille, président et chef de la direction de la Banque Laurentienne.

À Québec, la Banque emploie quelque 150 personnes qui offrent aux clients une gamme complète de services bancaires. L’équipe de Québec travaille en synergie avec tout le réseau afin d’offrir à ses clients un service personnalisé. « Nous prenons grand soin d’entretenir une relation de proximité avec notre clientèle », note le président.

Une offre globale de services à Québec

La Banque Laurentienne compte 12 succursales dans la région pour offrir ses services financiers aux particuliers, dont une toute nouvelle succursale située au Complexe Jules-Dallaire. « C’est un concept novateur où dominent la simplicité, l’accessibilité, la proximité et l’accompagnement du client, mentionne Michel Garneau, vice-président, Région Québec et Est du Québec. Ce centre d’affaires régional met l’expérience client à l’avant-plan, nous en avons fait notre marque de commerce. »

La Banque est aussi très active auprès des PME, une clientèle que Réjean Robitaille qualifie de prioritaire pour l’institution. « Les PME recherchent un banquier qui comprend leur réalité et qui prend le temps de développer des solutions sur mesure, explique Jonathan Legault, vice-président adjoint, PME-Québec. L’équipe de M. Legault est en pleine expansion dans la région : plusieurs directeurs ont été engagés récemment afin de raffiner l’offre de services de la Banque. Celle-ci offre aussi les services de spécialistes qui font de la gestion de trésorerie et proposent des produits spécialisés comme des services internationaux.

La Banque Laurentienne compte aussi parmi ses clients de nombreuses entreprises de plus grande taille. Ceux-ci sont desservis par l’équipe de Sylvain Dugré, vice-président adjoint, Comptes majeurs pour la région de Québec. Tout comme l’approche destinée aux PME, M. Dugré explique que son équipe « se fait un devoir d’accompagner les clients dans leur développement et leur évolution ».

Par ailleurs, en vue de répondre aux besoins des investisseurs, particuliers ou institutionnels, l’équipe de Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL) à Québec a grandi de façon significative au fil des ans et constitue maintenant le plus important bureau de courtage de l’institution au Québec. Dirigé par Steve Buisson, vice-président de VMBL à Québec, et reconnu pour la justesse de ses propos dans différents médias de Québec, ce bureau offre aux clients une valeur ajoutée en élaborant des portefeuilles sur mesure, en fonction des attentes et profils de chaque investisseur.

Le secteur de Développement constructeurs est apparu récemment dans le paysage de Québec. Dirigée par Roger Lacasse, directeur régional, Construction et MicroEntreprise, l’équipe en poste offre aux constructeurs de la région différents types de financement, adaptés selon les besoins des clients : on parle entre autres de prêts pour les maisons modèles et de prêts intérimaires. Depuis le déploiement de ce service à Québec, une vingtaine de constructeurs sont devenus clients de la Banque Laurentienne, preuve de leur confiance envers l’institution.

Des performances éloquentes

À chaque exercice au cours des quatre dernières années, la Banque Laurentienne a généré une rentabilité record. Au cours de chacune des six dernières années, elle a aussi affiché une hausse de son bénéfice net par action : « Nous sommes la seule banque canadienne à avoir réussi ce tour de force, grâce à un travail d’équipe remarquable dans l’ensemble de l’institution », révèle avec fierté le président Réjean Robitaille.

Avec une augmentation du résultat par action de 21 % et un accroissement de ses revenus de 11 % en 2010, la Banque est en excellente position pour envisager l’avenir. « Nos excellents résultats, attribuables essentiellement à nos solides équipes et à notre approche distinctive, renforcent notre capacité d’investir dans notre avenir et dans des services encore plus évolués pour notre clientèle », conclut M. Robitaille.

Information

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Jeudi 21 octobre 2021
Du 7 au 30 octobre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ