PUBLICITÉ

La fourrure 2011-2012 - LUXE et GLAMOUR

8 novembre 2011 - Par Sylvie Corriveau

Inspiration VINTAGE des années 40 et 70

Le luxe et le glamour qui ont marqué la mode en fourrure des années 40 et 70 sont au rendez-vous dans les nouvelles collections 2011-2012. Seules distinctions dans cette tendance VINTAGE : la modernité des techniques de fabrication, la légèreté des peaux et les jeux de textures qui actualisent les nouvelles collections aux goûts d’aujourd’hui.

Alex Nevsky en compagnie de deux jeunes musiciens du monde

Depuis quelques saisons déjà, plusieurs célèbres créateurs de mode internationaux ont ajouté de la fourrure véritable à leur collection, ce qui a fortement contribué à redorer l’image de la fourrure tant contestée par les groupes d’activistes anti-fourrure. En matière d’écologie, il faut savoir que la fourrure est recyclable et, surtout, biodégradable, ce qui n’est pas le cas de la fourrure synthétique faite de fibres fabriquées à partir de résidus de pétrole hautement polluants, qui mettent de nombreuses années à se consumer, à l’instar de bien des textiles qui entrent dans la fabrication des vêtements.

Couleurs et textures

Alex Nevsky

Cette année, sur les podiums des grands défilés, de nombreux designers ont misé sur la couleur dans une palette de coloris vifs et ludiques, comme le rouge, le vert et le violet. Très prisées également, les teintes de brun chaud, de cognac, de gris, d’ivoire et de noir chatoyant ont aussi retenu l’attention des créateurs. Vedette incontestée des nouvelles tendances, le renard s’affiche comme la fourrure de garniture par excellence pour ajouter du glamour aux manteaux de fourrure. Le renard argenté connaît d’ailleurs ses heures de gloire dans les collections. Le renard, de même que le mouton de Mongolie, très populaire dans les années 70, sont associés à des fourrures à poils courts ou rasés. Les mélanges de fourrures, les effets texturés en relief et les impressions contribuent également à renouveler l’apparence de la fourrure.

Style VINTAGE

À l’image des styles des années 40 et 70, les silhouettes sont plus près du corps. Les épaules sont carrées et étroites. Les cols généreux se déploient en V sur la poitrine. Les manteaux mi-cuisses, qui évoquent la mini-jupe des années 70, côtoient les longueurs mi-mollets des années 40. Les vestes font également l’actualité, tout fourrure ou en combinaison avec du cuir ou des peaux lainées. On note souvent aussi l’utilisation du cuir extensible ultra souple, que l’on présente en version matelassée, gaufrée ou froissée. Les fourrures réversibles ont toujours la cote. Elles sont parfois fusionnées à des matières ou réversibles côté cuir sur la peau de la fourrure.

Si jadis, au temps de la Nouvelle-France, la fourrure était portée au pays pour se protéger du froid, de nos jours, à cause du réchauffement de la planète, c’est la mode qui est devenue le thermomètre de nos goûts.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 7 au 30 octobre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ