PUBLICITÉ

Les soins médico-esthétiques d’hier à aujourd’hui

6 mai 2021 - Par - Magazine PRESTIGE -

Année 2000 : le salaire minimum au Québec est à 6,90 $ l’heure. Jean Chrétien est premier ministre du Canada. Les Expos de Montréal connaissent l’une des pires saisons de leur histoire. La planète se remet à peine du bogue de l’an 2000. Céline Dion se marie pour une deuxième fois à René Angélil au Caesars Palace à Las Vegas. Force est d’admettre qu’en 20 ans seulement, le monde a beaucoup changé.

Les soins médico-esthétiques ne font pas exception à la règle. Les années d’expertise s’accumulent et le développement de cette discipline s’intensifie de plus en plus. Ces soins se sont rapidement développés dans les dernières années, atteignant un niveau d’expertise, d’innovations technologiques et de nombre d’interventions sans équivoque. Revisitons quelques changements majeurs qu’a connus cette pratique.

Des technologies qui font leurs preuves

À travers cette grande évolution, la transformation des procédures demeure l’un des changements majeurs qui ont marqué cette pratique. Nous avons pu voir apparaître plusieurs avancées technologiques ayant comme objectif d’améliorer certains aspects du corps. Si l’épilation par laser continue d’être l’un des soins les plus demandés, les traitements de remodelage corporel, quant à eux, connaissent une forte progression. Les technologies telles que le VelaShape III (traitement de la cellulite et le remodelage corporel) et le CoolSculpting (traitement utilisant un système de refroidissement permettant la réduction de graisses) sont arrivées sur le marché et ont rapidement fait leurs preuves. Les traitements au laser se sont aussi raffinés dans leur rôle d’amélioration de la peau et d’épilation définitive grâce, notamment, à l’arrivée de l’appareil Elos Plus. Les traitements antirides ont eux aussi connu une forte évolution. Rappelons qu’à un certain moment au 20e siècle, des médecins injectaient de la silicone pour combler des rides. Maintenant, des produits plus sécuritaires, tels que l’acide hyaluronique et les agents neuromodulateurs, sont utilisés.

Des soins plus accessibles

Il y a 20 ans, l’industrie des soins de beauté n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui. Il y avait alors une émergence des technologies esthétiques, mais l’épilation par laser, par exemple, n’était pas encore entrée dans les mœurs. Inaccessible pour le grand public, le procédé nécessitait un investissement financier considérable. Se faire épiler une jambe, par exemple, nécessitait plusieurs milliers de dollars et seule une élite fréquentait les cliniques. Désormais, l’épilation par laser fait partie des soins les plus demandés et les plus pratiqués. La popularité grandissante de cette discipline aura contribué à la démocratisation des soins et à une offre plus adaptée au marché.


Les cliniques Epiderma font partie du réseau Medicart, qui offre aux consommateurs la gamme la plus complète de soins en médecine esthétique et phlébologie dispensés par des professionnels de la santé et des techniciennes chevronnées. Les traitements cités dans le texte sont offerts aux cliniques suivantes :

  • Elos Plus & VelaShape III – 30 cliniques Epiderma
  • CoolSculpting  : Medicart dermatologie esthétique & Clinique Magnolia
  • Soins antirides : l’ensemble des cliniques du réseau Medicart à l’exception de Medicart vein clinic

Epiderma.ca ǀ medicart.com

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 21 septembre au 12 octobre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ