PUBLICITÉ

Sursis

6 décembre 2012 - Par Marie-Josée Turcotte

La scène qui suit a lieu à l’heure du souper, autour de
la table, où toute la famille est réunie : Papa, Maman,
Fiston et Fillette.

« Il paraît que le père Noël n’existe pas… »

Court instant de flottement, durant lequel Papa et
Maman se consultent du regard. Pour sa part, Fiston
les considère, à mi-chemin entre l’affirmation et
l’interrogation, en attente d’une réaction de leur part.

Papa et Maman ne tombent quand même pas des nues
devant les doutes qui assaillent leur grand garçon de
neuf ans, qui n’est plus un bébé, comme il le dit si bien
lui-même. Mais pour être bien honnête, Maman ne veut pas être celle qui vend la
mèche, persuadée que le jour où l’on cesse de croire au père Noël est un jour bien triste, un jour où le monde du rêve et de l’émerveillement s’éclipse doucement
au profit de la réalité et du terre-à-terre. C’est un passage obligé, il faut bien le
reconnaître, mais elle espère secrètement que Papa se chargera de la délicate
tâche d’élucider le mystère…

« Qui t’a dit ça ? » se renseigne d’abord Papa qui, de toute évidence, s’aventure
également sur un terrain glissant. « Mes amis, à l’école. » Bien sûr… qui d’autres ? Fillette, du haut de ses sept ans, renchérit alors sur un ton scandalisé : « Certains ont même osé dire aux petits de la maternelle que le père Noël n’existait pas ! » Papa et Maman se consultent à nouveau et comprennent que si Fiston semble prêt à accueillir la vérité, il en est tout autrement pour Fillette. Il va donc falloir jouer de prudence… « Vous vous souvenez quand le père Noël est venu au chalet il y a quelques années ? » demande Papa. « Oui », répondent en choeur les enfants. « Alors c’est la preuve qu’il existe. » Non satisfait de la réponse, Fiston insiste : « Oui, mais il paraît que c’est pas toujours le VRAI père Noël. » « Ce qui est vrai, c’est
que le père Noël est très occupé durant le temps des Fêtes, risque Maman. Comme il ne peut pas être à deux endroits à la fois, il a parfois besoin d’un petit coup de pouce. « Mais celui qui vous envoie une vidéo* en direct du pôle Nord, lui, c’est le VRAI père Noël, enchaîne Papa. Autrement, comment saurait-il toutes ces choses sur vous, y compris le cadeau que vous avez demandé ? »

Papa est apparemment très convaincant, car la conversation bifurque alors vers un autre sujet ; le dossier est clos.

Ouf… une année de sursis ! La réalité peut bien attendre encore un peu…

Joyeuses fêtes à tous et au plaisir de vous retrouver l’an prochain !

*PNP - Père Noël Portable offert par Sympatico

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X