PUBLICITÉ

CLASSE AFFAIRES SEPTEMBRE 2019

L’IA partout et pour tous

13 septembre 2019 - Par Johanne Martin

Les données sont maintenant au cœur de la technologie. Pour Bell comme pour une multitude d’entreprises, l’intelligence artificielle (IA) permet d’établir des prédictions à moindre coût, d’anticiper ce dont les gens ont besoin. Tant les organisations que les clients en profitent. Le quotidien a déjà beaucoup changé et continuera de le faire.

« Les technologies et les approches en IA commencent à être employées plus fréquemment et plus largement. De plus en plus, on sort du laboratoire et on entre dans la vraie vie. On remarque par exemple davantage d’utilisation de la reconnaissance vocale et visuelle. L’IA donne plus d’autonomie au consommateur, des services à valeur ajoutée et de meilleure qualité », commente André Beaulieu, premier vice-président, Services généraux chez Bell.

Si l’intelligence artificielle représente l’une des solutions à la pénurie de main-d’œuvre, les nouvelles technologies sont désormais au centre de la stratégie d’affaires, de la capacité même d’exister d’une entreprise, qu’il s’agisse de son fonctionnement ou de sa relation avec le client. Pour Bell, l’introduction de l’IA s’est notamment traduite par une amélioration de toutes ses opérations et par un pouvoir accru d’assurer un maintien préventif de son réseau.

JPEG - 297.4 ko

« Bell s’implique dans tout ce qui est lié aux villes intelligentes. Les services publics et les entreprises bénéficient donc des solutions que l’on développe. » ‒ André Beaulieu, premier vice-président, Services généraux chez Bell.

Des réalisations et des défis

« Bell s’implique dans tout ce qui est lié aux villes intelligentes. Les services publics et les entreprises bénéficient donc des solutions que l’on développe, note M. Beaulieu. Précisons qu’en ce qui concerne la connectivité des voitures, nous avons au Québec et au Canada le système le plus important grâce au réseau de Bell. Ce système est entre autres utilisé pour effectuer des diagnostics à distance, dans la livraison de produits et pour la maintenance. »

L’Internet des objets gagne aussi du terrain. « La qualité du réseau et le service sont déterminants pour nos clients. De 5 à 10 objets aujourd’hui, nous passerons à 50 ou à 100 d’ici quelques années. L’intelligence artificielle suppose des investissements considérables en recherche et développement pour accélérer nos progrès et tout doit évidemment se faire dans un souci de protection de la vie privée, d’éthique et de sécurité », conclut le dirigeant.

PUBLICITÉ
X