PUBLICITÉ

SPÉCIAL LÉVIS, Cap sur la croissance - Objectif : croissance

2 mai 2013 - Par Johanne Martin

Tant dans les secteurs technologique, industriel, commercial et institutionnel
que résidentiel, les initiatives abondent à Lévis. Plus dynamique et attractive que
jamais, la ville poursuit sur sa lancée et s’emploie à répondre à une demande sans
cesse croissante.

SECTEURS TECHNOLOGIQUE,
INDUSTRIEL, COMMERCIAL ET
INSTITUTIONNEL

De plus en plus, la huitième
agglomération en importance au Québec
souhaite se démarquer comme ville
de haute technologie et d’innovation.
La première phase de construction de
l’Innoparc, situé en bordure de l’autoroute
Jean-Lesage, va bon train. À terme, le
projet accueillera 73 entreprises et créera
1 200 emplois.

Agrandissements, relocalisations,
nouveaux édifices : la liste des chantiers
est longue au chapitre de la construction
d’immeubles de bureaux et de commerces
à Lévis. Parmi ceux-ci figure la Cité
Desjardins de la Coopération
, dont le
bâtiment phare de 15 étages recevra en
juillet ses premiers occupants.

Dans le paysage lévisien, difficile
également d’ignorer le Carrefour Saint-
Romuald, qui viendra compléter le Méga-
Centre Rive-Sud
, ou encore le quartier
Miscéo,
en voie de devenir le nouveau
centre des affaires de la région. Au coeur
de ce lieu de convergence, le Centre
de congrès et d’expositions de Lévis

sera d’ailleurs agrandi dans un avenir
rapproché afin de mieux répondre aux
besoins d’une clientèle en progression.

Espace Tanguay dans le quartier Miscéo
Espace Tanguay dans le quartier Miscéo
Le Centre de congrès et d’expositions de Lévis sera bientôt agrandi.
Le Centre de congrès et d’expositions de Lévis sera bientôt agrandi.

C’est aussi dans ce secteur que la
construction d’un amphithéâtre
multifonctionnel
de 5 000 places est
envisagée et que le Groupe Tanguay
inaugurait, il y a quelques mois,
trois immeubles totalisant près de
200 000 pieds carrés de plancher.

Entrepris il y a près de quatre ans, les
travaux d’agrandissement de l’Hôtel-Dieu
de Lévis
, évalués à 44 millions de dollars,
sont pour leur part achevés. L’urgence et
les services de médecine hyperbare
– qui exploitent la plus grande chambre
spécialisée du genre au Canada – sont
désormais pleinement fonctionnels.

SECTEUR RÉSIDENTIEL

Un peu partout sur le territoire, les
maisons, mais aussi d’autres types
d’habitation, se multiplient, puisque,
pour attirer de nouveaux résidants et
retenir ceux dont les besoins changent,
une diversification de l’offre s’avérait
nécessaire.

« La vision que s’est donnée la Ville de
Lévis en est une de développement sous
forme d’écoquartiers, avec des services
de proximité qui bonifient les projets
de construction », note le président
de Construction Maurice Bilodeau,
Marc Vaillancourt. L’entrepreneur cite
en exemple le projet d’immeuble en
copropriété Le Diamantin de Saint-
Nicolas. Quatre bâtiments de 40 unités
s’élèvent aujourd’hui à l’endroit même
où prenait place la flotte de camions de
Transport Besner, maintenant relocalisée.

Le Diamantin de Saint-Nicolas
Le Diamantin de Saint-Nicolas

« La Ville souhaitait qu’un lien rentable
pour le transport en commun soit fait, et
c’est ce que nous avons réalisé. D’ailleurs,
pour Le Diamantin, en deux ans et demi,
la quasi-totalité des 160 unités ont été vendues », révèle M. Vaillancourt, qui mise aussi
sur deux autres chantiers majeurs d’immeubles en copropriété : Le Signature et Le Callas.

« Pour Le Signature, il s’agit d’un projet de huit étages qui entrera sous peu dans
sa cinquième phase. Deux tours de 47 unités seront en construction dès le mois de
septembre dans le secteur Saint-Nicolas. En ce qui concerne Le Callas, la deuxième phase
sera livrée au début de juin pour un total,
à terme, de deux édifices de 12 unités
situés à Lévis », détaille l’entrepreneur.

Le Callas à Lévis
Le Callas à Lévis

Encore très populaire, la résidence
unifamiliale est à l’honneur dans le Boisé
du Saint-Laurent
et la Seigneurie du Golf.
Parmi les projets à venir figurent aussi le
Boisé de Pintendre et le secteur
Roc Pointe, signale Marc Vaillancourt.

DOMAINE LONGWOOD

Construire en tenant compte des tendances du marché, tout
en restant en harmonie avec l’environnement, c’est également
l’affaire du Domaine Longwood. Le projet résidentiel situé dans
le secteur Saint-Romuald propose une réponse à une demande
en forte croissance sur le territoire. « Ce site enchanteur, situé
à cinq minutes des ponts, présente une facture visuelle aux
accents contemporains, adaptés au goût du jour, annoncent les
propriétaires, Louis Lessard et Dominique Turcotte. Parmi les
principaux atouts qu’offre le domaine, on retiendra notamment
sa vue imprenable sur le fleuve et son site unique, niché au coeur
d’un havre de verdure. »

Maisons de ville et condos,Domaine Longwood, secteur Saint-Romuald.
Maisons de ville et condos,Domaine Longwood, secteur Saint-Romuald.

La troisième et dernière phase du Domaine Longwood verra s’élever
21 maisons de ville, de 2 160 pieds carrés chacune, comprenant deux
chambres, un sous-sol, un rez-de-chaussée et un étage. Toutes les
maisons seront situées du côté sud de la rue. Du côté nord, cinq
immeubles en copropriété, offrant de 1 300 à 1 500 pieds carrés de
surface pour chaque unité, viendront compléter la phase.
Les travaux d’aqueduc et d’égout ont débuté il y a quelques jours
et l’édification des condos et des maisons de ville commencera en
juin. On prévoit livrer les bâtiments 1 et 9, tels qu’ils apparaissent
sur le site www.domainelongwood.com, en décembre 2013

PUBLICITÉ
X