PUBLICITÉ

ARTÈRE - Le soutien après un AVC, parce que la vie continue

3 mars 2022 - Par Johanne Martin

Chaque année, quelque 20 000 Québécois subissent un accident vasculaire cérébral (AVC). Pour les personnes qui retournent en communauté après avoir reçu un diagnostic d’AVC, le système actuel et la communauté offrent peu de soutien à la réintégration. L’association ARTÈRE et sa fondation se vouent à pallier cette problématique, en plus de contribuer à briser l’isolement social accru par la pandémie et son impact sur la qualité de vie pour la personne et ses proches.

Seul organisme à desservir cette clientèle dans les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches, ARTÈRE vise à favoriser la réintégration sociale et l’autonomie de ses membres. Son offre très variée comprend notamment des activités sociales, sportives et culturelles, des séances d’information et de formations ainsi que des programmes visant le maintien et l’amélioration des acquis (paroles, motricité et cognition). Pour assurer un déploiement optimal de son offre, ARTÈRE maintient une collaboration étroite avec différents partenaires de la région.

« On parle de gens qui peuvent avoir des troubles de mémoire, de langage ou de motricité, mentionne la Dre Carol L. Richards, présidente fondatrice de la Fondation ARTÈRE et professeure émérite au Département de réadaptation ainsi qu’au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale de l’Université Laval. C’est sans compter les enjeux d’isolement et de santé mentale qui en découlent. »

Bonifier l’offre de services

Instituée par les personnes ayant elles-mêmes subi un AVC, l’association ARTÈRE cible d’abord la santé et le bien-être de ses membres. Face à l’augmentation de la demande, notamment en lien avec les problèmes d’isolement et de santé mentale, une diversification des services devient prioritaire. Pour se donner les moyens de ses ambitions, la Fondation ARTÈRE compte déployer un réseau d’ambassadeurs qui auront notamment la responsabilité de faire rayonner la cause et de recueillir des fonds. L’argent amassé par la fondation permettra, entre autres objectifs, de bonifier les programmes de motricité, d’initier un programme d’aide psychosociale, de développer un programme de soutien à domicile, un programme de répit pour les proches aidants et d’appuyer la recherche en lien avec les besoins des personnes à la suite de l’AVC.


Viens marcher au cœur des ARTÈRES de Québec

Le 14 mai prochain se déroulera la première marche organisée par la Fondation ARTÈRE. L’événement aura lieu dans le parc linéaire de la Rivière-Saint-Charles sous forme de rallye ludique. L’objectif consistera à mieux faire connaître la cause, à proposer une occasion de rassemblement afin d’en apprendre davantage sur l’association et la fondation. Pour l’occasion, une formule familiale permettant la participation de personnes ayant subi un AVC sera déployée. C’est un rendez-vous !


L’AVC en chiffres :

/ 10 000 personnes environ vivent avec les séquelles d’un AVC dans les régions de Québec et de la Chaudière-Appalaches.
/ 65 % des personnes qui ont subi un AVC retournent en communauté et 60 % d’entre elles ont des séquelles qui nécessitent l’aide d’une autre personne pour leurs activités quotidiennes.
/ Près de 50 % des proches aidants rencontrent des problèmes de santé mentale au cours de l’année suivant l’AVC de leur conjoint, parent, ami, etc.

Pour en savoir davantage : fondationartere.com

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 6 au 22 mai 2022
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ