PUBLICITÉ

Chantal Pary et Claude Barzotti

8 novembre 2011 - Par Marie-Josée Turcotte

De l’émotion en double

Pendant plus de 40 ans, ces deux grands de la chanson francophone ont mené des carrières parallèles de chaque côté de l’océan Atlantique sans jamais se croiser. C’était avant la présentation du spectacle Le retour de nos idoles, en mai 2011, qui a connu un succès inespéré, permettant, du coup, cette rencontre quasi prédestinée.

Mettons les choses au clair tout de suite. Ce ne sont pas Chantal Pary et Claude Barzotti eux-mêmes qui ont eu l’idée de créer un duo. La proposition est venue des producteurs du spectacle Le retour de nos idoles qui, devant le succès monstre remporté par cette première édition (plus de 36 000 spectateurs y ont assisté !), ont eu envie de prolonger la magie une fois la tournée 2011 terminée ; une proposition qu’ils se sont empressés d’accepter tous les deux, puisque ce « mariage » semblait naturel, tant sur le plan des répertoires de chacun que du public touché.

En effet, tous deux se qualifient de chanteurs d’émotions. Alors que Chantal Pary s’est très souvent inspirée, dans ses chansons, de son vécu ou de ce qu’elle a entendu ou vu et qui l’a remuée, Claude Barzotti a composé plusieurs succès à la gloire de sa mère, de son père, de ses filles, de son pays d’origine (l’Italie)…

 

Souvenirs d’idoles de jeunesse

Évidemment, au cours des 40 dernières années, plusieurs événements ont jalonné le parcours artistique de ces deux idoles de jeunesse. Le plus beau souvenir de chacun ? « Mon passage à Michel Drucker en mars 1983, répond spontanément Claude Barzotti. Même si j’étais malade comme un chien ce jour-là, j’étais heureux comme un pape, car il s’agissait de la plus grosse émission de télévision en France. À la suite de ce passage, où j’ai interprété Madame, j’ai commencé à vendre beaucoup de disques en Europe. »

« Pour moi, ce fut ma rencontre avec mère Térésa à Ottawa, en 1988, relate pour sa part Chantal Pary. J’ai eu la chance de lui chanter en personne la chanson Maman, ne me fais pas mourir, à l’occasion d’un rassemblement contre l’avortement. J’ai vécu cette rencontre comme le couronnement de ma carrière. »

Et quelle est la chanson de leur répertoire qui, pour chacun, les représente le mieux ? Pour Chantal, impossible de répondre à cette question. « Je les aime toutes, car elles possèdent chacune leur histoire ! »

Quant à Claude, bien que sa chanson Le rital soit celle qui ait connu le plus grand succès populaire, il avoue que sa chanson fétiche demeure toujours et encore Madame… « parce qu’elle me rappelle le coup de foudre que j’ai vécu pour une dame qui devait avoir entre 40 et 45 ans, alors que j’en avais seulement 20… » Comme quoi on n’oublie jamais les chansons qui nous rappellent notre jeunesse.

Coup de cœur pour…

Pour Claude, c’est le restaurant Le Café de la paix, dans le Vieux-Québec. « C’est délicieux et j’ai bien connu Benito Terzini (l’ancien propriétaire). »

Pour Chantal, c’est le Vieux-Québec lui-même, son port et le quartier Petit-Champlain. « J’y suis souvent venue pour écrire des chansons. J’aime l’ambiance, c’est beau et inspirant. Et j’adore les petites boutiques d’art amérindien ! »

  • Chantal Pary et Claude Barzotti
  • Quand : 10 février 2012, 20 h 30
  • Où : Théâtre Capitole
  • Billets : 418 694-4444 ou www.pary-barzotti.com

 

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X