PUBLICITÉ

EN PAGE COUVERTURE : QuébéComm

28 février 2012 - Par Johanne Martin

Repousser les frontières du divertissement

« QuébéComm, ce n’est pas un one man show, c’est toute une équipe d’experts, car l’une de mes forces, c’est de savoir m’entourer de professionnels plus compétents que moi. De mon côté, j’incarne la vision et la folie ; mon rôle est d’amener l’entreprise vers des projets et des objectifs toujours plus grands. »

Sylvain Parent-Bédard, président-producteur chez QuébéComm, dans le lounge d'accueil de leurs nouveaux bureaux de Québec.
Sylvain Parent-Bédard, président-producteur chez QuébéComm, dans le lounge d’accueil de leurs nouveaux bureaux de Québec.
  • Sylvain Parent-Bédard, président-producteur chez QuébéComm ;
  • Chantale Coulombe, vice-présidente, affaires corporatives et juridiques ;
  • Nicolas Blais, vice-président-finances ;
  • David Normandin, directeur général adjoint du festival Grand Rire de Québec ;
  • Bernard Thiboutot, vice-président - markting, ventes et développement corporatif.

Entre le QuébéComm d’il y a 15 ans, où deux employés s’activaient dans la cuisine d’un appartement du boulevard René-Lévesque, et celui d’aujourd’hui, qui vient de confirmer la venue de Madonna sur les plaines d’Abraham, Sylvain Parent-Bédard et son équipe ont parcouru un long chemin. Un chemin que l’ambitieux président-directeur général, qui repousse sans cesse les frontières du divertissement, décrit en cinq phases.

Environnement de travail d'inspiration loft industriel des nouveaux bureaux de QuébéComm à Québec.
Environnement de travail d’inspiration loft industriel des nouveaux bureaux de QuébéComm à Québec.

« Notre premier grand projet a été le festival Grand Rire en 2000, entreprend le président et producteur. Puis il y a eu, en 2006, la création de la division télévisuelle avec les produits de grands galas sur les ondes de Radio-Canada et de Canal D. Deux ans plus tard, nous ajoutions le volet musical avec la création, la conception et la production de Paris-Québec à travers la chanson sur les Plaines, étape qui a été suivie, en 2010, par la création et la production de lol :-) sur les ondes de TVA. Avec le spectacle de Madonna annoncé récemment, c’est une nouvelle étape qui s’amorce. »

lol:-), série de micrométrages humoristiques avec Réal Bossé, Sylvie Moreau, Antoine Vézina, Julie Ménard et Martin Drainville.
lol :-), série de micrométrages humoristiques avec Réal Bossé, Sylvie Moreau, Antoine Vézina, Julie Ménard et Martin Drainville.

Si Paris-Québec, présenté à l’occasion du 400e, a fait connaître QuébéComm en Europe grâce à la télédiffusion de la prestation artistique sur France Télévision, la série de clips humoristiques lol :-) a quant à elle permis à l’entreprise québécoise de s’illustrer sur la scène mondiale puisque le produit a atteint des dizaines de millions de spectateurs dans plus de 100 pays.

Spectacle Paris-Québec présenté sur les plaines d'Abraham lors du 400e de Québec et télédiffusé sur France Télévision.
Spectacle Paris-Québec présenté sur les plaines d’Abraham lors du 400e de Québec et télédiffusé sur France Télévision.

« Et ce n’est pas fini. Notre plan de développement stratégique prévoit des investissements importants au cours des prochains mois, lance M. Parent-Bédard. Nous voulons tout d’abord positionner QuébéComm comme une entreprise majeure du divertissement à Québec et au Québec. À moyen terme, nous souhaitons devenir l’entreprise de divertissement à Québec – peut-être par des associations – et à long terme, nous espérons générer des retombées dans le monde entier. »

Tous azimuts

Créer et exploiter des produits de divertissement dédiés à l’ensemble des plateformes de diffusion : telle est la mission de QuébéComm. Le défi : que les contenus – la pierre angulaire de l’entreprise – soient toujours marqués du sceau de la qualité et qu’ils embrassent tous les champs d’un produit.

Festival Grand Rire de Québec à l'Agora.
Festival Grand Rire de Québec à l’Agora.

« Nous sommes même en train d’explorer l’univers des jeux vidéo ! » révèle le PDG. Nous touchons la gestion d’artistes et c’est nous, par exemple, qui représentons Anthony Kavanagh. Pour distribuer nos contenus télévisuels, nous avons fait l’acquisition de FarMore ; c’est par elle qu’a été distribuée la série lol :-) et que l’est actuellement Ricardo. Nous aspirons à être présents dans toutes les sphères du divertissement ! »

Au-delà de la création de contenus, toutefois, Sylvain Parent-Bédard place ses employés au cœur de ses priorités. Un gymnase et des jeux sont notamment mis à la disposition du personnel dans les locaux de l’entreprise et différentes activités à caractère social leur sont régulièrement proposées. Plutôt original avec son amalgame de matériaux, l’environnement de travail porte également la signature de chacun des membres de l’équipe de QuébéComm.

« En ce qui concerne l’aspect humain, une personne, très connue et qui a été mon associé, m’a beaucoup aidé. Je lève mon chapeau à Mario Grenier, qui m’a enseigné la notion de plaisir en affaires et qui a été un atout du point de vue artistique », tient à souligner celui qui se dit un « gars de la capitale » et qui considère important de conserver le siège social de l’entreprise à Québec tout en assurant, bien entendu, une présence à Montréal.

Forte de ses 200 employés temporaires et permanents et de son chiffre d’affaires annuel de plus de 20 millions de dollars, QuébéComm a littéralement le vent dans les voiles. Sa progression, soutenue par la multiplication des contenus culturels qu’elle conçoit – mais éventuellement aussi, de façon complémentaire, par l’acquisition d’entreprises existantes –, est exponentielle.

« Le taux de croissance a parfois grimpé de 100 %, voire de 200 % d’une année à l’autre. C’est d’ailleurs tout un défi de gérer cette croissance et de le faire de manière calculée, commente le dirigeant. Il faut respecter le plan d’affaires, ce qui nous a souvent contraints à dire non à des projets qui nous étaient soumis… Et même quand le projet cadre avec le plan, il faut se demander : « On vas-tu avoir du fun ? » C’est dans notre grille d’analyse et il est nécessaire que la réponse soit oui. »

Visionnaire, Sylvain Parent-Bédard perçoit enfin « un grand vent de changement » dans la capitale depuis 2008. « Il est dorénavant essentiel que les leaders d’opinion travaillent tous dans le même sens pour amener Québec à un autre niveau de reconnaissance. Dans le divertissement, mais également dans tous les domaines dans lesquels la ville désire se développer », termine-t-il.

Information

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 16 juin au 21 août 2022
Du 10 juin au 5 septembre 2022
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ