PUBLICITÉ

LUNA LODGE : un bain de nature dans la région la plus sauvage du Costa Rica

9 décembre 2022 - Par Natalie Sicard

Sur la photo : Un cours de yoga avec vue surplombant la forêt primaire.

Destination écotouristique par excellence, le Costa Rica continue de faire rêver pour l’infinie richesse de sa nature. Pour découvrir une zone encore sauvage et préservée, peu courue des touristes, la péninsule d’Osa mérite qu’on s’y aventure.

Partageant son territoire avec le Parc National de Corcovado, ce bout de terre abrite la plus grande et dernière forêt primaire de la côte du Pacifique. Au cœur de ce paradis tropical, le Luna Lodge fait vivre à ses hôtes une expérience hors du temps, en harmonie avec le corps et l’esprit, et en immersion totale avec la nature.

Au bout de la route, la nature à l’état pur

Bordée par l’océan Pacifique et le Golfo Dulce, cette péninsule quasi vierge de 1 800 kilomètres carrés a été surnommée l’un des endroits les plus biologiquement intenses au monde par le National Geographic. Si le Costa Rica est réputé pour abriter 5 % de la biodiversité mondiale, la région d’Osa, à elle seule, en concentrerait 2,5 %. Étant l’une des régions les plus reculées du pays, elle attire les passionnés d’ornithologie et de nature sauvage qui viennent explorer le Parc National de Corcovado et les plages isolées du golfe.

La côte du Pacifique

La porte d’entrée est le village de Puerto Jimenez, situé à environ 350 km au sud de San Jose et entre 6 à 7 heures de route en voiture. On peut aussi faire le trajet à bord d’un Cessna, soit 50 minutes de vol avec vue sur la côte pacifique, des feuillus verts à perte de vue, des mangroves et le golfe. Époustouflant ! Sur place, une seule route (cahoteuse mais bondée d’oiseaux tropicaux) dessert les quelques villages de la péninsule dont celui de Carate, où est blotti en altitude, dans 75 % de forêt primaire, le Luna Lodge. Le trajet en vaut la peine ! ‬‬

Luxe, calme et Pura Vida !

L’accueil dans un écolodge est loin d’être anonyme. Les propriétaires, qui ont le plus souvent fondé les lieux, avec une vision de préservation et de protection de la nature environnante, sont soucieux de sensibiliser les clients à leur mode de vie. Nous sommes donc accueillis par la fondatrice du Luna Lodge, Lana Wedmore, originaire du Colorado et ex-skieuse de compétition, pour qui la région a été un coup de cœur il y a 39 ans. L’endroit idéal pour réaliser son grand rêve : un lieu axé sur le bien-être au cœur d’une nature à préserver. Il aura fallu huit ans pour que ce projet grandiose, fonctionnant entièrement à l’énergie hydroélectrique et solaire, prenne forme. Et le site est spectaculaire.

Lana Wedmore, la fondatrice du Luna Lodge, son paradis axé sur le bien-être au cœur d’une nature à préserver.

Différents types d’hébergements y sont offerts — luxueux bungalows en bambou, tentes safari, chambres en hacienda — répartis sur un terrain de 60 acres de jungle épaisse et de forêt vierge. Une large véranda accueille la salle à manger et une cuisine à aire ouverte, où les chefs concoctent des mets raffinés à partir des produits du jardin. En gravissant plusieurs marches, on arrive à l’espace spa, puis, un peu plus haut, à la spectaculaire plateforme panoramique dédiée aux cours de yoga, l’une des activités phares de l’écolodge. Les cours sont pour la plupart donnés par Lana elle-même, professeure de yoga, maître Reiki et guide certifiée en Shinrin-Yoku (la pratique du bain de forêt à la japonaise).

Les bungalows sont répartis sur les 60 acres de terrain du Luna Lodge.

Expériences multisensorielles

Outre le yoga, plusieurs activités sont proposées par des guides naturalistes certifiés : excursions dans les environs, en randonnée, en kayak, pour observer la flore, la faune et, bien sûr, la découverte du Parc Corcovado. Le site en lui-même abrite plusieurs sentiers, dont l’un aboutissant à une chute où l’on peut se poser pour « écouter » la nature. Une piscine où se détendre est l’endroit rêvé pour vivre un spectacle sensoriel digne d’un planétarium. C’est que la région compte près de 400 espèces d’oiseaux et 8 000 espèces d’insectes. Je n’avais jamais réalisé à quel point la forêt vierge pouvait être aussi bruyante ! Pour une immersion complète, on participe à un bain de forêt à la nippone avec Lana, une marche guidée de deux heures, pieds nus et en silence, dans la forêt environnante. Très relaxant ! La plage est à cinq minutes. Mais il faut savoir que les vagues sur la côte pacifique sont fortes et il faut être prudents. Mais la plage quasi déserte est agréable pour marcher ou se prélasser dans un hamac.

Le cadre et la vue sur la forêt vierge depuis le balcon des bungalows sont spectaculaires.
Un cadre idyllique autour de la piscine

Le parc national de Corcovado

Ce parc de 425 km carrés abrite l’une des dernières forêts tropicales de l’Amérique centrale. S’y trouvent plus de 700 espèces d’arbres, 140 espèces de mammifères, 117 espèces d’amphibiens et de reptiles… C’est aussi le seul parc à regrouper les quatre types de singes du Costa Rica (araignée, écureuil, capucin et hurleur) et vous en croiserez certainement qui déambulent d’un arbre à un autre au-dessus de vos têtes ! Vous apercevrez beaucoup d’oiseaux, toucans et aras ainsi que des bandes de coatis. Avec un peu de chance, vous pourriez tomber sur des opossums, un tapir ou l’un de ces rares félins qui habitent le parc : puma, ocelot, margay, Jaguarundi ou jaguar (il en resterait une dizaine). La végétation y est exubérante avec des arbres extraordinaires comme d’énormes ficus. Le sentier le plus fréquenté fait 22 km entre plages isolées et forêt épaisse.

Une faune et une flore exceptionnelles

Les plages immaculées du Golfo Dulce

La biodiversité autour du golfe est presque aussi riche que dans le parc de Corcovado. Aras, pélicans et capucins y vivent en grand nombre, les fleurs tropicales affichent des formes et des couleurs hallucinantes. Et les plages au sable blanc sont quasi désertes, l’eau est chaude et on peut aisément s’y baigner. Le golfe est propice en saison à l’observation de baleines à bosse. En tout temps, on peut se permettre une excursion en kayak pour observer les dauphins. Plusieurs sentiers de randonnée longent les plages immaculées. Le paradis, dans le paradis !


Informations pratiques

/Le Luna Lodge (Carate) comprend des bungalows fermés en bambou, des tentes ou des chambres en bâtiment. L’hébergement comprend trois repas par jour. Plusieurs forfaits-retraites de yoga et de bien-être y sont donnés. Lunalodge.com

/L’aéroport le plus proche est celui de San Jose. La compagnie aérienne Sansa propose plusieurs vols quotidiens entre San Jose et Puerto Jimenez. flysansa.com

/Le trajet de Puerto Jimenez à Carate est de 2 h 30. Il vaut mieux conduire un 4x4 ou prévoir un taxi local.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 3 au 4 février 2023
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ