PUBLICITÉ

Le Groupe EFC - Dans les ligues majeures

29 septembre 2011 - Par Gilles Levasseur

Sur la photo : Mario Guérin, président et directeur général du Groupe EFC, et son équipe à la direction : Pierre Thériault, directeur de production, Réjean Asselin, estimation, Isabelle Pelletier, directrice administrative, et Serge Plamondon, directeur des ventes.

Fondé en 1993, Le Groupe EFC, malgré sa petite taille et son noyau d’une trentaine de personnes, évolue dans les ligues majeures du domaine de l’industrie alimentaire nord-américaine grâce à ses portes automatiques et panneaux extérieurs isolés en polyuréthane.

À son actif, une participation dans la réalisation d’importants projets, surtout en Ontario. Mais depuis quelques années, la compagnie installée dans le parc industriel de Saint-Augustin-de-Desmaures a le vent dans les voiles puisque ses panneaux isolés servent de plus en plus comme parements architecturaux pour un nombre croissant de bâtiments.

Nous sommes en 1993. Formé en mécanique du bâtiment, Mario Guérin, de Québec, rêve de démarrer son entreprise après une expérience de travail insatisfaisante. Désireux d’explorer le domaine des portes et panneaux isolés pour entrepôts frigorifiques, il se heurte au refus des institutions prêteuses. Qu’à cela ne tienne, quelques proches lui avancent chacun quelques milliers de dollars. « C’est du love money qui m’a permis de partir en affaires, se souvient-il, reconnaissant. Un an plus tard, je les remboursais incluant les intérêts… Au début, ma spécialité était la construction de bâtiments du secteur de l’alimentation. Mon entreprise s’occupait de la coquille externe des entrepôts au moyen de panneaux à haut coefficient d’isolation. Aujourd’hui encore, beaucoup pensent que je travaille dans la réfrigération. »

« C’est du love money qui m’a permis de partir en affaires. »

Des portes frigorifiques sur mesure

Plus tard, déçu des longs délais de livraison imposés par des manufacturiers ontariens et américains de portes automatiques isolées pour entrepôts, Mario Guérin décide de les fabriquer lui-même en modifiant les panneaux qu’il reçoit de ses fournisseurs. « Je pouvais enfin contrôler la qualité de mon produit et l’adapter aux besoins de mes clients tout en livrant en seulement une semaine », raconte-t-il. Avec ses portes COOL, Le Groupe EFC devient alors l’un des rares au Québec dans ce créneau. Le succès de cette initiative a amené ses ingénieurs à accentuer la recherche et développement. Ils ont donc mis au point un système pneumatique d’ouverture et de fermeture des portes, qu’ils sont encore en train de peaufiner. « Il y a plusieurs avantages, explique M. Guérin, notamment l’absence d’engrenages ou de bobines de moteur, puisque c’est l’air qui pousse une turbine pour actionner le mécanisme. Actuellement, nous y adaptons nos boîtes électroniques de contrôle. »

Le Groupe EFC a réalisé à Guelph, en Ontario, le recouvrement extérieur du gigantesque entrepôt de Tim Hortons, qui s’étend sur plus de 300 mètres de longueur sur 33 mètres de hauteur.

Les ligues majeures

Dans les dernières années, Le Groupe EFC a participé à la réalisation d’importants projets ontariens, tels que l’immense centre de distribution automatisé de Tim Hortons à Guelph, qui s’étend sur plus de 300 mètres de longueur et dont la hauteur est de 33 mètres. L’entreprise a aussi signé le revêtement extérieur de l’usine qu’exploite Maidstone Bakeries à Brantford, l’une des plus belles en Amérique du Nord, couvrant une superficie de 400 000 pieds carrés pour un investissement de 200 millions de dollars. Mentionnons aussi, à London, l’usine ultramoderne de la compagnie The Original Cakerie, la plus importante société privée de desserts au Canada. « Pour ce projet, nous avons conçu plus de 24 portes à guillotine qui se relèvent pour laisser passer les convoyeurs, précise M. Guérin. Pour obtenir de tels contrats, nous devons satisfaire des critères très élevés de qualification, de qualité et d’intégrité, tout en étant en mesure de proposer un prix concurrentiel, ce que notre petite taille permet. Nous en exportons également aux États-Unis, mais notre plan d’affaires vise une présence accrue dans ce marché. »

L’efficacité des panneaux isolés EFC convient également à merveille aux constructions en milieu nordique ; à preuve, ce projet réalisé pour l’armée canadienne à Eureka, encore plus haut que le pôle nord magnétique. La compagnie de Saint-Augustin-de-Desmaures a aussi pris part à la construction de sept amphithéâtres de hockey, notamment l’aréna Pat-Burns, à Stanstead, ainsi que ceux de Matane et de L’Ancienne-Lorette. Dans la même veine, Le Groupe EFC construit des bâtiments industriels et commerciaux par l’entremise de sa division immobilière Gestion MGL en vue de la location à long terme.

Un avenir prometteur

« Les possibilités sont immenses… », prévoit Mario Guérin en pensant aux conséquences qu’aura l’utilisation architecturale des panneaux isolés de recouvrement pour tous les types de bâtiments. « En Europe, cette façon de faire est en place depuis un bon moment déjà et elle est en train de s’étendre de ce côté-ci de l’Atlantique. Voilà qui nous ouvrira encore… bien des portes ! »

Information

  • 50, rue des Grands-Lacs, Saint-Augustin-de-Desmaures
  • Tél. : 418 878-5660
  • Site Internet : groupeefc.com
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 15 juin au 6 septembre 2021
Du 12 juin au 11 septembre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ