Recherche

Concilier vacances et affaires…

18 juin 2024 | Annie Fortin, Focus TDL

Concilier vacances et affaires…

Les beaux jours sont une nouvelle fois de retour ainsi que le temps des vacances qui y est généralement associé. Lorsqu’on peut décrocher complètement du travail, comme c’est le cas pour beaucoup de gens, s’octroyer un repos annuel bien mérité va de soi. En revanche, quand on évolue en affaires, c’est souvent une tout autre histoire…

En effet, un entrepreneur hésite souvent à prendre des vacances par crainte que son entreprise ne fonctionne pas adéquatement en son absence, compromettant ainsi sa croissance et sa stabilité. La responsabilité de gérer tous les aspects de son organisation et le sentiment qu’il pourrait peut-être laisser échapper de belles occasions d’affaires le font hésiter à s'éloigner, même temporairement. Son investissement émotionnel et financier est tel qu’il préférera bien souvent prioriser le travail pour assurer la réussite à long terme. Et pourtant, en cette matière, la balance penche davantage du côté des inconvénients que des avantages, un peu comme pour une batterie qu’on solliciterait sans cesse sans veiller à la recharger de façon régulière.

À trop investir de sa présence dans son entreprise, on finit tôt ou tard, en dépit du plus bel enthousiasme, par inviter la fatigue dans l’équation. Un entrepreneur qui tourne le dos aux vacances court ainsi nombre de risques, tant sur le plan professionnel que personnel. L’un des plus sérieux est le burnout, cet état d’épuisement émotionnel, mental et physique causé par un stress prolongé pouvant entraîner une perte de motivation et de l’irritabilité, voire une dépression sévère. La fatigue accumulée réduit la capacité à se concentrer, à créer, à prendre des décisions éclairées et à résoudre efficacement les problèmes, d’où une baisse de productivité qui se répercute sur l’organisation. Par ailleurs, c’est bien connu, le manque de repos conduit souvent à des problèmes de santé divers. Et que dire des conséquences sur les relations interpersonnelles — collègues, famille et amis — constituant le soutien social si important pour l’entrepreneur ? Citons également une détérioration du climat au travail qui peut augmenter le taux de roulement du personnel. Bref, on aura compris qu’une bonne recharge des batteries évite bien des ennuis et que le fait de s'accorder du repos, loin d’être un signe de faiblesse, s’avère un investissement nécessaire pour le bien-être personnel autant que pour le succès professionnel.

Annie Fortin Focus TDL

POUR MIEUX DÉCROCHER...

Afin de profiter pleinement de vos vacances, ma suggestion se résume en deux mots : lâcher prise, une attitude que je cultive personnellement. Plus facile à dire qu’à faire, penserez-vous. Chaque cas est particulier, certes, mais il est certain que plus le capitaine du navire se sera bien entouré et plus il aura impliqué ses ressources humaines dans le fonctionnement de son organisation, plus il partira l’esprit en paix le moment venu. C’est fort probablement le cas dans les entreprises ayant instauré le principe d’autogouvernance, alors que chaque maillon de la chaîne est responsabilisé et autonome dans son rôle. À une moindre échelle, si vous déléguez à des personnes de confiance vos tâches importantes, la terre ne devrait pas cesser de tourner durant votre brève absence, car nul ne devrait être indispensable. Et même si vous n’arrivez pas à décrocher complètement, dites-vous que beaucoup d’autres font de même. Pourquoi alors ne pas décrocher, mais à votre manière, celle qui vous convient le mieux ? Ce sera un premier pas, un acceptable compromis entre congé et boulot…

Je nous souhaite de ressourçantes vacances !

Pour en savoir davantage sur Focus TDL :

rêver

Gérer le consentement