PUBLICITÉ

Dans les coulisses d’une mission économique au Togo

3 mars 2011 - Par Johanne Martin

On en compte un peu plus d’une vingtaine dans la capitale. Plutôt méconnu du public, le rôle qu’ils jouent en est pourtant un de premier plan dans les relations qu’entretiennent deux pays. À l’aube d’une mission économique prometteuse au Togo, l’un de ceux qu’il est convenu d’appeler un consul honoraire livre les grandes lignes de son engagement. Bienvenue dans l’univers du consul honoraire de la République togolaise à Québec, un pays émergent du continent africain que peu de gens connaissent.

JPEG - 368.3 ko

C’est dans son bureau, celui de la Société d’avocats Barakatt Harvey, que le jeune diplomate, Me Stéphane Harvey, reçoit le magazine PRESTIGE. Mis à part les drapeaux togolais, québécois et canadien qui trônent dans le hall d’entrée, rien ne laisse croire que l’espace occupé au 18e étage d’un prestigieux immeuble de la haute-ville tient aussi lieu de poste diplomatique.

Essentiellement, le Togo est représenté depuis juin 2009 par le consul honoraire de la République togolaise à Québec, Me Harvey, mais également par son principal associé en affaires, devenu adjoint au consul et chef du contentieux au sein du consulat honoraire, Me Michel Barakatt.

À quoi se consacrent les deux professionnels consulaires ? En résumé, ils établissent des ponts économiques, politiques, diplomatiques, touristiques, sociaux et culturels entre le Québec, le Canada et le Togo, une nation émergente du continent africain. « C’est précisément dans le contexte du rôle qui nous est dévolu et de la situation favorable dans laquelle se trouve le Togo qu’une mission économique est actuellement en préparation », confirme d’entrée de jeu Me Stéphane Harvey.

Le Togo : une plaque tournante

JPEG - 324.6 ko

Situation favorable, certes, puisque le Togo possède le seul port en eau profonde de la côte ouest-africaine, un port capable d’accueillir de gros navires. Le Togo est aussi l’un des 10 pays sur les 53 nations africaines à avoir une zone franche. Située près du port de Lomé, la capitale togolaise, cette zone permet aux entreprises de s’y installer et de profiter d’avantages fiscaux pendant une dizaine d’années. Les entreprises créent de l’emploi en sol togolais et peuvent exporter, par la suite, plus facilement en Afrique, ainsi que sur le globe. Il s’agit d’installations situées en zone franche, qui permettent un accès rapide au continent.

« Il faut aussi savoir que le Togo, qui a entamé un processus de démocratisation en 2005, est membre notamment de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et de l’Organisation internationale de la Francophonie. Le pays jouit par ailleurs d’une stabilité politique qui le place dans une position plus qu’intéressante », ajoute Me Barakatt.

JPEG - 262.1 ko

Depuis sa réélection en mars 2010 et son rapprochement avec l’UFC, le principal parti de l’opposition, le président Faure Gnassingbé est l’un de ceux qui contribuent significativement au maintien de cette stabilité. Par le fait même, l’homme politique exerce une influence non négligeable sur le processus de relance économique et de la reconstruction du Togo. « Une relance et une reconstruction qui ouvrent la porte à une multitude d’occasions en or. C’est pourquoi les entreprises et organisations canadiennes et québécoises sont invitées à y investir et à s’y installer. C’est dans le but de créer des emplois ici comme au Togo qu’une première mission économique est organisée », explique le consul honoraire.

Des besoins à combler

Déjà, une dizaine d’entreprises du Québec ont manifesté leur intention de participer à l’opération qui se déroulera en deux temps ; la première étape étant une mission exploratoire d’ici l’automne 2011.

JPEG - 305.6 ko
JPEG - 312.7 ko

Parmi les secteurs où des besoins importants ont été reconnus, mentionnons ceux des réseaux de distribution de l’eau, de l’irrigation, de l’assainissement des villes, de l’agriculture, des infrastructures, de l’hôtellerie, des télécommunications, de la pêche et de l’énergie. « La reconstruction des voies routières constitue une nécessité, tout comme le déploiement et la modernisation du réseau électrique, détaille Me Harvey. Il y a également ce projet de vente et d’installation de luminaires développés par une entreprise québécoise, mais assemblés là-bas, qui permettrait aux Togolais d’économiser jusqu’à sept fois leur consommation d’énergie actuelle. »

La construction de complexes hôteliers et de centres de conférences est aussi priorisée, une avenue qui vise à stimuler l’industrie du tourisme d’agrément et d’affaires. Pour ce faire, le Togo mise sur les magnifiques plages qui le bordent, côté Atlantique.

Tirer le maximum de l’exercice en volets économique et humanitaire

Question de multiplier les alliances stratégiques – et compte tenu des atouts dont profite le pays –, les organisateurs de la mission prévoient courtiser des entreprises québécoises et canadiennes dont certaines sont déjà implantées en Afrique. Ils ont aussi l’intention de greffer un volet humanitaire à la mission.

« Nous souhaitons prendre part au développement des hôpitaux et des centres de santé en leur permettant d’acquérir du matériel plus performant, commente l’adjoint au consul. Plus particulièrement, nous ciblons les domaines des prothèses auditives et de l’ophtalmologie. À cet égard, mentionnons au passage que des sommes ont été amassées pour former d’éventuels ophtalmologistes togolais, faisant suite aux efforts d’un partenaire, l’opticien Serge Poulin, bien connu à Québec. Des actions en éducation sont également dans notre mire. »

Enfin, la mission économique servira à préparer le terrain pour une éventuelle exportation de produits vers le Québec et le Canada. Le café togolais – peu connu chez nous, mais très prisé là où il est vendu –, le cacao, certains fruits, légumes et noix, notamment les acajous, de même que le phosphate (5e pays en importance sur la planète) comptent au nombre de ce qui pourrait bientôt franchir nos frontières... et qui était jusque-là essentiellement acheminé vers l’Europe, l’Asie et les États-Unis.

« Consécutivement à notre visite, nous espérons avoir à notre tour le plaisir de recevoir à Québec des représentants du monde politique et de la Chambre de commerce de Lomé, la capitale du Togo. Bref, une histoire à suivre que celle des liens qui se tissent entre nous et cette contrée africaine en plein essor », termine Me Harvey.

*Pour communiquer avec le consulat et connaître les dates exactes de la mission à l’automne 2011 : www.togoquebec.ca.

Le Togo… en bref

JPEG - 539.9 ko

Pays d’Afrique de l’Ouest bordé par l’océan Atlantique, le Togo est situé entre le Bénin à l’est, le Ghana à l’ouest, et le Burkina Faso au nord. Ancienne colonie allemande perdue en 1918 et devenue par la suite un protectorat français avant son indépendance, le pays compte aujourd’hui un peu plus de six millions d’habitants. Au Canada, on estime la diaspora togolaise à quelque 6 000 individus, dont 90 % résident au Québec.

Ambassadeur, consul général, consul honoraire -
Quelques distinctions

Ambassadeur : nommé par un pays, il représente celui-ci sur la totalité d’un territoire hôte. Il n’existe aucune ambassade à Québec.

Consul général : également nommé par un pays, il représente ce pays sur une partie seulement du territoire hôte, et a pratiquement les mêmes pouvoirs qu’un ambassadeur. Il en existe deux à Québec : celui des États-Unis et celui de la France.

Consul honoraire : citoyen d’un pays donné qui assure une représentation diplomatique pour un autre pays. Il détient certains pouvoirs, mais ceux-ci ne sont pas aussi étendus que ceux de l’ambassadeur et du consul général. Par exemple, sauf exception, le consul honoraire ne délivre pas de visas ou de passeports, mais peut participer à la préparation des demandes. Il en existe plus d’une vingtaine à Québec. Ils font tous partie de l’Association des consuls honoraires de Québec.

Liste des consulats honoraires à Québec :

  • Belgique
  • Bénin
  • Bolivie
  • Chili
  • Danemark
  • Espagne
  • Estonie
  • Finlande
  • Haïti
  • Italie
  • Islande
  • Madagascar
  • Mali
  • Mexique
  • Mongolie
  • Norvège
  • Pays-Bas
  • Pérou
  • Portugal
  • Royaume-Uni
  • Suède
  • Suisse
  • Togo

Liste des consulats généraux à Québec :

  • États-Unis
  • France
PUBLICITÉ
X