PUBLICITÉ

CLASSE AFFAIRES FÉVRIER 2019

Faire appel à une main-d’œuvre non traditionnelle

22 février 2019 - Par Johanne Martin

© Gilles Fréchette

Pour les organisations, contrer les effets du manque de personnel passe souvent par une combinaison de moyens et, parfois même, par une bonne dose de créativité. Parmi les solutions qui peuvent être envisagées, le recours à un bassin de main-d’œuvre non traditionnelle représente une formule gagnante à plusieurs égards.

La mise en valeur du personnel non compétitif

Depuis 40 ans, Groupe TAQ propose des solutions sur mesure en sous-traitance et en préparation postale pour une multitude d’organisations. Sa particularité : miser sur du personnel considéré comme non compétitif au sein d’une entreprise régulière en lui offrant du travail dans un environnement adapté. Sa valeur ajoutée en contexte de rareté de main-d’œuvre : prendre en charge, pour ses partenaires, certaines tâches non spécialisées.

« Nous comptons 300 salariés, dont 200 sont des personnes handicapées. Grâce à notre nouveau bâtiment, nous avons l’espace, les partenaires et les candidats pour créer 225 emplois d’ici quatre ans. » – Gabriel Tremblay, directeur général de Groupe TAQ.

« Nous comptons 300 salariés, dont 200 sont des personnes handicapées, précise le directeur général de Groupe TAQ, Gabriel Tremblay. Grâce à notre nouveau bâtiment, nous avons l’espace, les partenaires et les candidats pour créer 225 emplois d’ici quatre ans. Beaucoup de gens qui pourraient être embauchés sont actuellement payés pour rester chez eux. Il suffirait de transformer leurs prestations en subventions salariales. »

Les réservistes en renfort

Les avantages que peut retirer un milieu de travail civil de la formation et de l’expérience acquises dans la Réserve par l’un de ses membres sont nombreux. Le Conseil de liaison des Forces canadiennes (www.forces.gc.ca), par l’entremise de dirigeants du secteur civil engagés dans la promotion de la Force de réserve du Canada, interpelle les organisations à propos de la solution que constituent les réservistes pour répondre à leurs besoins.

« Motivés et loyaux, les membres de la Réserve sont déjà présents un peu partout dans les entreprises. Ils maîtrisent notamment l’art de diriger et le travail d’équipe. En échange d’une certaine flexibilité de la part de l’employeur, ils peuvent mettre leurs compétences à profit. Un salon de l’emploi où réservistes et employeurs pourront se rencontrer sera d’ailleurs bientôt organisé », détaille Michel Boudreault, ambassadeur pour le Conseil.

JPEG - 515.7 ko

« Motivés et loyaux, les membres de la Réserve sont déjà présents un peu partout dans les entreprises. Ils maîtrisent notamment l’art de diriger et le travail d’équipe. En échange d’une certaine flexibilité de la part de l’employeur, ils peuvent mettre leurs compétences à profit. » – Michel Boudreault, ambassadeur pour le Conseil de liaison des Forces canadiennes.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Mercredi 23 octobre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X