PUBLICITÉ

LES FEMMES, LES FINANCES ET L’ARGENT - Femmes médecins : travailleuses autonomes de nouvelle génération

7 juin 2019 - Par Johanne Martin

Si le secteur financier est majoritairement représenté par des hommes, de nos jours, plus de 60 % des étudiants qui composent les facultés de médecine sont des femmes. Éventuellement, celles-ci deviennent des travailleuses autonomes et doivent prendre en charge l’ensemble de leur planification financière.

« Je travaille dans un environnement principalement masculin et ma clientèle est presque exclusivement formée de médecins, dont 65 % sont des femmes âgées en moyenne de 25 à 35 ans », lance d’emblée Maika Dubé, conseillère en sécurité financière rattachée à Services financiers Planica inc. et représentante en épargne collective auprès d’Investia Services financiers inc.

Sensible à la réalité et aux besoins des nouvelles générations, mère de quatre enfants et elle-même travailleuse autonome, Mme Dubé s’identifie à ses clientes.

« Je suis dans la même situation qu’elles, ce qui crée un attachement particulier. Les femmes médecins ne se définissent pas seulement en fonction de leur statut professionnel. Certaines sont mères, sportives, artistes, musiciennes et la plupart d’entre elles sont très passionnées des voyages. Leur emploi de médecin les accapare beaucoup, mais elles veulent aussi trouver un équilibre dans leur vie », énonce celle qui prodigue les conseils de base suivants à cette clientèle.

Faites le bon choix !

À compétence égale, il importe d’opter pour un conseiller financier avec qui on se sent en confiance, écoutée, et qui détient une expertise pointue à l’égard de la profession de sa clientèle.

« Ne laissez personne choisir à votre place, ce sont vos finances après tout ! Ce conseiller fera partie de votre vie et en connaîtra beaucoup à votre sujet au fil des années. Il faut aussi considérer que le conseiller autonome et indépendant, qui a accès à tout le marché au chapitre des produits offerts, ne peut faire autrement que de se montrer transparent. La réussite du conseiller indépendant est directement liée à celle de ses clients et il compte rarement ses heures », fait valoir Maika Dubé.

« Ne laissez personne choisir à votre place, ce sont vos finances après tout ! Ce conseiller fera partie de votre vie et en connaîtra beaucoup à votre sujet au fil des années. » — Maika Dubé, conseillère en sécurité financière rattachée à Services financiers Planica inc. et représentante en épargne collective auprès d’Investia Services financiers inc.

JPEG - 91.3 ko

Le savoir rend plus fort !

L’éducation constitue un outil essentiel en investissement. Plus on est renseignée, plus la confiance est présente, plus on acquiert de l’assurance concernant ses décisions et moins on risque de subir toutes sortes d’influences.

« L’industrie des services financiers est très compétitive et les femmes médecins, notamment, doivent savoir qu’elles seront souvent sollicitées. Si votre relation avec votre conseiller est solide, vous pourrez aborder ensemble n’importe quel sujet. Sachez également que, tout comme les impôts et le décès, les fluctuations du marché financier sont inévitables ! Il est ainsi primordial d’optimiser et de diversifier sa planification financière personnelle et corporative et de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Le présent n’est pas garant du futur et on ne connaît pas les lois fiscales à venir. Mieux vaut mettre un pied sur chaque flotteur ! »

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 12 au 21 septembre 2019
Samedi 21 septembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X