PUBLICITÉ

LES FEMMES, LES FINANCES ET L’ARGENT - Pour éviter les regrets, mieux vaut agir !

7 juin 2019 - Par Johanne Martin

Sur la photo : Sophie Paquet, gestionnaire de portefeuille et vice-présidente à la Financière Banque Nationale.

Le magazine Conseiller révélait récemment qu’au moment de la retraite, 67 % des femmes éprouvent des regrets à l’égard de leur planification financière. Sophie Paquet, gestionnaire de portefeuille et vice-présidente à la Financière Banque Nationale, propose des comportements simples et efficaces pour éviter les « j’aurais donc dû ».

Depuis le début de sa carrière, Sophie Paquet observe certaines particularités chez ses clientes lorsqu’il est question d’argent. « Il faut en parler ! Les femmes vivent plus longtemps que les hommes et bien que l’écart salarial entre les sexes tende à se réduire, en 2017, les femmes canadiennes recevaient 0,87 $ pour chaque dollar gagné par les hommes, selon les données de l’enquête sur la population active de Statistique Canada. Qui plus est, les responsabilités familiales les forcent souvent à prendre plus de pauses professionnelles. Elles doivent par conséquent apprivoiser rapidement les questions financières et adopter certains comportements assez simples qui pourront rapidement donner de bons résultats. »

« Les femmes doivent s’intéresser le plus tôt possible à leurs finances et viser rapidement un 20 % d’épargne pour le futur afin de profiter de la magie des intérêts composés. »

1. Intéressez-vous.

Les résultats d’un sondage réalisé par HSBC indiquent que les femmes craignent davantage que les hommes de manquer d’argent à la retraite et que 51 % d’entre elles ne connaissent pas le montant de leur épargne. « Les femmes doivent s’intéresser le plus tôt possible à leurs finances et viser rapidement un 20 % d’épargne pour le futur afin de profiter de la magie des intérêts composés », suggère Mme Paquet, qui soumet les questions suivantes :

  • Avez-vous un plan d’épargne ?
  • Si oui, l’avez-vous régulièrement révisé pour vous assurer d’être sur la bonne voie ?
  • Connaissez-vous votre répartition actuelle d’actifs et votre tolérance au risque ?
  • Connaissez-vous le rendement de vos comptes et les frais déboursés ?
  • Disposez-vous d’un spécialiste qui analyse annuellement votre patrimoine, voit à son optimisation fiscale et considère l’impact de vos décisions de placement ?
JPEG - 91.3 ko

2. Jouez pour gagner.

Les femmes ont tendance à opter pour une trop grande prudence. Une étude menée par Blackrock montre que seulement 28 % des femmes prennent des risques pour augmenter leur rendement, contre 45 % des hommes. « Elles se privent ainsi d’importantes sommes d’argent, note la conseillère en placement. Pour atteindre ses objectifs, il faut investir dès que possible dans un portefeuille bien diversifié et plus on a du temps, plus on peut augmenter le risque. »

3. Osez demander.

La chercheuse américaine et auteure de Women Don’t Ask, Linda Babcock, a calculé qu’une femme qui ne négocie pas le salaire de son premier emploi cumulera un demi-million de dollars de moins au cours de sa carrière. « Vous gagnez en expérience et en utilité pour l’entreprise ; il ne faut surtout pas vous empêcher d’aller réclamer votre dû ! » insiste Sophie Paquet.

« Parler d’argent aide pourtant à mieux comprendre sa situation, à créer de la richesse dans sa communauté et à diminuer son anxiété face à cette question. »

4. Parlez d’argent.

Selon Fidelity, huit femmes sur 10 admettent éviter les discussions financières. « Parler d’argent aide pourtant à mieux comprendre sa situation, à créer de la richesse dans sa communauté et à diminuer son anxiété face à cette question. J’encourage fortement les femmes à discuter de leurs finances avec un professionnel », conclut celle qui offre une conférence intitulée Mesdames, pensez au cash. Cette conférence traite des comportements à adopter pour que les femmes s’enrichissent et atteignent le plein potentiel de leurs finances.

PUBLICITÉ
X