PUBLICITÉ

Tendances 2019 en habitation : Une année rustique, bohème et écoénergétique

21 février 2019 - Par Marie-Josée Turcotte

Sur la photo : Le bois rustique et le plafond cathédrale sont à l’honneur dans ce chalet de style farmhouse. © Villa Habitations, Manero Construction.


Trois experts nous dévoilent quelques tendances observées dans le monde de l’habitation en 2019. Alors que le style farmhouse charme par son atmosphère chaleureuse empruntée aux maisons de campagne, le style « boho chic » nous replonge dans les années 1960. D’autre part, les préoccupations environnementales s’invitent dans les nouveaux projets de construction.

Le farmhouse arrive en ville

Bien que le style farmhouse existe depuis un bout de temps en Ontario, en particulier dans certains quartiers de Toronto, il fait une entrée remarquée chez nous, au Québec. Mais qu’est-ce, au juste, que le farmhouse ? « Il s’agit d’une maison plus rustique, avec une toiture assez accentuée à deux versants et, très souvent, un plafond cathédrale à l’intérieur », explique Frédérick Lachance, propriétaire de Manero Construction, entreprise finaliste aux prix Nobilis 2018.

JPEG - 589.3 ko
Une toiture à deux versants de style farmhouse. © Villa Habitations, Manero Construction.

Le courant scandinave continue d’inspirer – l’ouverture du IKEA à Québec n’étant pas étrangère à cet intérêt marqué pour le style – et les maisons cubiques sont encore recherchées, mais le côté chaleureux supplante l’allure contemporaine. « On assiste ainsi au retour des foyers à bois habillés de beaux manteaux de cheminée en pierre naturelle, poursuit M. Lachance. Cela est très propre au farmhouse. »

JPEG - 67.3 ko

Qu’est-ce que le farmhouse ? « Il s’agit d’une maison plus rustique, avec une toiture assez accentuée à deux versants et, très souvent, un plafond cathédrale à l’intérieur. » ‒ Frédérick Lachance, propriétaire de Manero Construction

Le « boho chic » ou les années 1960 revisitées

JPEG - 634.9 ko
Le style « boho chic » se traduit par la présence d’objets hétéroclites, qui ne surchargent pas le décor pour autant.

Autre style qui s’impose en 2019 : le « boho chic » ou l’art d’apporter une touche bohème raffinée à son décor, principalement grâce aux accessoires hétéroclites. « On assiste à un retour vers les années 1960, explique Émilie Roberge, designer d’intérieur chez Kocina, également une entreprise finaliste aux prix Nobilis 2018. Les coussins colorés, les tapis à motifs, les supports en macramé retrouvent leurs lettres de noblesse, mais dans un environnement allégé, relaxant et revisité, où la nature a aussi sa place. » Selon la designer, l’accessoire déco numéro un en 2019 sera d’ailleurs la verdure. Que ce soit des plantes ou des fines herbes, elles volent la vedette !

JPEG - 107.6 ko

« On assiste à un retour vers les années 1960. Les coussins colorés, les tapis à motifs, les supports en macramé retrouvent leurs lettres de noblesse, mais dans un environnement allégé, relaxant et revisité, où la nature a aussi sa place. » ‒ Émilie Roberge, designer d’intérieur chez Kocina.

Une entrée remarquée dans l’ère de la construction écologique

JPEG - 800.8 ko
Cette construction de type cubique est encore très recherchée. La présence du revêtement blanc répond pour sa part aux plus récentes tendances. © Construction Maurice Bilodeau

Constructeur gagnant de deux prix Nobilis en 2018, dont une mention d’honneur en efficacité énergétique, Construction Maurice Bilodeau (CMB) est formel : l’avenir appartient aux maisons écoénergétiques ! « De plus en plus d’acheteurs font preuve de conscience environnementale, révèle Caroline Boilard, copropriétaire de CMB. Alors que voilà 10 ans, ce type de demeures était difficile à justifier sur le plan économique, il est désormais beaucoup plus accessible. » La durabilité des matériaux et l’achat local font aussi partie de ces nouvelles habitudes qui sont en train d’émerger dans le monde de la construction, qu’elle soit résidentielle ou commerciale.

JPEG - 87.9 ko

« De plus en plus d’acheteurs font preuve de conscience environnementale. Alors que voilà 10 ans, ce type de demeures était difficile à justifier sur le plan économique, il est désormais beaucoup plus accessible. » ‒ Caroline Boilard, copropriétaire et directrice générale de Construction Maurice Bilodeau.

Un peu plus de couleurs, mais…

JPEG - 352.2 ko
En 2019, le bleu marine se décline sur les murs et les panneaux d’armoires. © Villa Habitations, Manero Construction.

Alors que les teintes neutres (blanc, noir, gris) prédominaient au cours des dernières années, on assiste à un retour de certaines couleurs franches. « Le bleu marine revient en force, annonce le propriétaire de Manero Construction. On le retrouve sur les murs et les panneaux d’armoires de cuisine. » Paradoxalement, le blanc se décline de plus en plus sur les revêtements extérieurs.

JPEG - 618.2 ko
Le blanc se décline de plus en plus sur les revêtements extérieurs, comme en témoigne la perspective de cette demeure qui s’ajoutera bientôt au paysage de Saint-Augustin-de-Desmaures. Un contraste d’autant plus intéressant a été créé grâce à la combinaison de la brique rouge et noire, revêtement qui revient aussi en force. © Manero Construction

Mais au-delà des courants actuels, le tape-à-l’œil perd du terrain au détriment des valeurs sûres qui, elles, traversent le temps. « À titre d’exemple, les tons grèges ‒ un mélange de gris et de beige, plus riche et soutenu ‒ habillent de manière intemporelle les espaces, qu’ils soient contemporains ou classiques », confirme l’experte de Kocina. Et bien que les styles hétéroclites soient encore tendance – par exemple, le rustique chic –, « la brique rose et la cuisine rouge, c’est fini ! » lance avec humour la directrice générale de Construction Maurice Bilodeau. Par ailleurs, Frédérick Lachance confirme que les insertions murales de bois de grange sont en train de s’estomper.

JPEG - 472.2 ko
Les tons grèges habillent de manière intemporelle les espaces, qu’ils soient contemporains ou classiques. © Charles O’Hara Photographe, Kocina

Décloisonnement

JPEG - 509.7 ko
Récipiendaire d’un prix Nobilis 2018 dans la catégorie Habitation neuve unifamiliale ‒ plus de 350 000 $ à 500 000 $, cette demeure réalisée par Construction Maurice Bilodeau se distingue entre autres grâce à son vaste espace à aire ouverte. © Construction Maurice Bilodeau

Les grands espaces ouverts et multifonctionnels sont plus que jamais recherchés en 2019, le cloisonnement des pièces étant réduit au minimum. Cuisine, salle à manger et salon cohabitent en toute harmonie au sein d’un décor unifié et cohérent.

Le meilleur des deux mondes

Enfin, on assiste également à un retour en ville pour plusieurs habitants, après une vague d’étalement urbain. Dans le but d’offrir le meilleur des deux mondes, les maisons de ville se réinventent en proposant plus d’espace habitable, mais sur plusieurs paliers. « Les constructions sont plus osées et l’aménagement intérieur, très audacieux », conclut Frédérick Lachance.

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 3 janvier au 24 mars 2019
Vendredi 29 mars 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X