PUBLICITÉ

[CES FEMMES QUI OSENT] Mélanie Pilote de Melanie Stones

5 mai 2022 - Par Johanne Martin

Sur la photo : Mélanie Pilote, fondatrice et designer de Melanie Stones.

Savoir reconnaître la vraie beauté

Toute petite, Mélanie Pilote pressentait déjà qu’elle allait réaliser de grandes choses. Son destin la conduira à une quête du bien-être et de la beauté… pour elle-même et pour les autres. L’histoire de Melanie Stones brille comme le plus sublime des bijoux.

La trajectoire de la designer originaire de la région du Lac-Saint-Jean est pour le moins atypique. Après avoir obtenu deux baccalauréats – en génie mécanique et en actuariat –, puis fait carrière pendant près de 20 ans dans le domaine de la finance auprès de grandes firmes, Mélanie sent qu’elle n’est pas à « sa » place. Un peu par hasard – mais pas totalement –, elle apprendra à marcher sur un chemin pavé de pierres fines, de perles, de diamants, et à offrir du bonheur.

« Dès l’âge de 4 ans, j’ai commencé le ballet classique. Je garde aussi de très bons souvenirs de chacun des instants passés avec ma grand-mère maternelle, qui m’a initiée aux rudiments de la couture, du tricot, du macramé et de la cuisine. Les samedis matin, avec mes amies d’enfance, nous nous adonnions à des cours d’arts plastiques en compagnie d’un artiste et ami de mon père. J’ai donc eu bien des occasions de développer mon côté créatif », raconte Mélanie.

L’aventure de Melanie Stones débute en 2014, alors que Mélanie découvre le monde de l’entrepreneuriat. À 42 ans, l’Almatoise sait qu’elle veut bâtir une marque. Admirative des œufs de Fabergé, elle se rappelle être assise devant son ordinateur et tomber « par hasard » sur un site de pierres fines. Un coup de cœur se produit alors : Mélanie concevra des bijoux.

« Je veux m’améliorer en tant que gestionnaire, comme cheffe d’entreprise, en plus de faire avancer l’entrepreneuriat féminin. »

Toujours offrir la perfection

« Une démarche que j’ai effectuée auprès d’un expert en branding m’a permis de déterminer l’essence de mon identité : savoir reconnaître la vraie beauté », précise la designer. Elle a toujours à l’esprit une phrase lancée un jour par son père : « Mélanie, tu veux toujours offrir la perfection ! ». Le 8 janvier 2015, Melanie Stones naît officiellement. « Depuis, les clients me disent que mes bijoux leur transmettent une belle énergie, leur donnent confiance. »

Celle dont les créations haut de gamme sont imaginées et conçues à Montréal a fait de sa fille Estelle une véritable complice dans sa nouvelle vie. Bébé, installée dans sa chaise haute, elle enfilait ses propres perles, imitant sa maman. « Ma fille, c’est son quotidien. Estelle me suit même chez mes fournisseurs. C’est un très bel apprentissage pour elle, et bien qu’elle n’ait que 9 ans, elle me donne parfois des conseils sur la gestion de mon entreprise ! »Mélanie mise enfin sur le maintien d’un équilibre, ce qui lui procure, croit-elle, sa force comme entrepreneure.

Elle pratique ainsi la course à pied. Bientôt, elle amorcera un MBA. Tout en continuant à créer des bijoux, elle occupera un poste d’auxiliaire de recherche en entrepreneuriat en vue d’entrer au doctorat. « Je veux m’améliorer en tant que gestionnaire, comme cheffe d’entreprise, en plus de faire avancer l’entrepreneuriat féminin », conclut-elle.

Pour en savoir davantage sur Melanie Stones : melaniestones.com

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ