PUBLICITÉ

FEMMES DE DÉFIS – Kathie Robitaille : Résilience artistique

29 octobre 2020 - Par Gilles Levasseur

Sur la photo : Kathie Robitaille, artiste et propriétaire de la Galerie d’art Urbania © Marjorie Roy, Optique Photo

Depuis deux ans, l’effervescence créatrice de Kathie Robitaille rime avec résilience. D’abord une mauvaise chute sur la glace survenue en novembre 2018 l’a contrainte à la réadaptation pendant de longs mois pour se relever de plusieurs fractures, dont une a pulvérisé le coude du bras gauche dont elle se sert pour peindre. Puis la pandémie a stoppé l’élan des artistes gravitant autour de la galerie Urbania qu’elle coordonne, forçant le report de plusieurs événements inédits. Mais c’était sans compter la passion pour l’art et la détermination de cette fonceuse — à la fois artiste et femme d’affaires — et de son équipe.

Les fréquents éclats de rire qui émaillent l’entretien avec Kathie Robitaille montrent une femme qui tire vraiment ce qu’il y a de plus positif de la vie et de ses imprévus. Artiste-peintre professionnelle depuis 2000 après une carrière en travail social et en gestion, elle donne aussi dans la poésie et adore la photographie. « Je suis vraiment une touche-à-tout ! » Son art l’a amenée dans de grandes villes du monde, et depuis 2017, elle est propriétaire et directrice de la Galerie d’art Urbania, un concept sans précédent qui représente plus d’une trentaine d’artistes du Québec et de la scène internationale. Plusieurs grandes expositions portent sa signature, notamment au Parlement de Québec, au Palais Montcalm et au Musée de la civilisation. Son accident aura eu l’avantage d’amener Kathie Robitaille à développer la collaboration avec l’équipe de talentueux artistes qui l’entoure, ce qui lui a permis de poursuivre malgré les séquelles.

Résilience et partenariats

Quels sont les défis rencontrés en tant que femme d’affaires, artiste et galeriste ? « Mon objectif est d’abord de faire connaître aux entreprises, au moyen du service Clés en main, l’intérêt fiscal d’acheter des œuvres ainsi que l’avantage de devenir des mécènes, explique Mme Robitaille. La sélection des artistes constitue aussi tout un défi, car il y a tellement de talents ! Parallèlement, pendant que ma réadaptation avait mis ma production artistique sur pause, je me suis découvert un grand intérêt pour les partenariats. » C’est ainsi qu’elle a imaginé le Gala Art Urbania, un événement de mise à l’enchère d’œuvres d’art qui devait avoir lieu au Diamant au début d’avril 2020 avec la contribution de 14 partenaires. La Covid-19 en a empêché la tenue.

« C’était un imprévu au dernier degré que nul n’aurait pu imaginer, tout ce travail effectué, le site était tout fin prêt. Pour la même raison, le déménagement de la galerie au second étage du Palais Montcalm a été retardé. Mais qu’importe, nous nous sommes relevé les manches et trouvé de nouvelles façon de promouvoir l’art. »

Entre autres partenariats prometteurs, une entente conclue avec DeSerres prévoit, dès que ce sera possible, l’aménagement d’espaces Galerie d’art Urbania dans cinq magasins de Québec et du grand Montréal. « L’objectif est de faire connaître le talent des artistes. Les visiteurs pourront acheter des œuvres originales sur place par le site transactionnel de la galerie (arturbania.ca) ainsi que des reproductions chez DeSerres. La boucle sera bouclée, car les artistes sont déjà les clients du détaillant de matériel artistique et d’encadrement. »

Distanciation oblige, l’équipe d’Urbania a également développé des expositions mensuelles sur le Web incluant l’achat en ligne. Mieux encore, la galerie propose de la création sur mesure — murales, fresques et œuvres — qu’il s’agisse d’un particulier, un architecte ou un designer. « Que ce soit sur un mur, une toile, du métal ou quoi d’autre encore, tout est possible, même des cadeaux d’employés, étant donné la grande diversité artistique qui m’entoure. Ces œuvres sont absolument uniques ! Tout compte fait, peu importe le contexte, l’art finit toujours par s’exprimer. »

Pour en savoir davantage sur la Galerie d’art Urbania et pour acheter des œuvres en ligne : arturbania.ca

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 28 novembre au 24 décembre 2020
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X