PUBLICITÉ

LGS au service de la productivité

2 juin 2011 - Par Yvon Boudreau, ex-sous-ministre associé au gouvern

L’informatique au cœur du combat de la productivité

« S’il y a eu des problèmes avec certains projets informatiques, il y a surtout eu de grands succès », affirme d’entrée de jeu François Dion, vice-président du groupe LGS. Celui-ci est fier d’appartenir à une équipe qui, avec ses partenaires du gouvernement, a été un acteur majeur de ces succès. En menant à bon port ces projets informatiques d’envergure, le gouvernement a réalisé d’importants gains de productivité.

Par les temps qui courent, des projets informatiques du gouvernement du Québec ont mauvaise presse. Cela crée un climat de méfiance dans la population, chez les élus et dans l’administration publique. Une grande nervosité s’est installée ; tout le monde craint d’être montré du doigt par le vérificateur général, l’opposition officielle ou un journaliste. Est-ce générateur de succès ?

Les membres de l’ équipe LGS qui ont élaboré le système informatique de la Régie du bâtiment : Les membres de l’ équipe LGS qui ont élaboré le système informatique de la Régie du bâtiment : Caroline Dubois, directrice de projet; Serge Poudrier, analyste fonctionnel; Guillaume Chenard, développeur.Net; et Guy Bouchard, spécialiste Siebel.
Les membres de l’ équipe LGS qui ont élaboré le système informatique de la Régie du bâtiment : Les membres de l’ équipe LGS qui ont élaboré le système informatique de la Régie du bâtiment : Caroline Dubois, directrice de projet ; Serge Poudrier, analyste fonctionnel ; Guillaume Chenard, développeur.Net ; et Guy Bouchard, spécialiste Siebel.
Les membres de l’équipe LGS qui ont développé le système informatique Dossier citoyen de Revenu Québec : Lobé Niang, analyste d’affaires; Jean-Pierre Beaulieu, architecte organique; Carole Mongbé, architecte fonctionnelle; Delia Dascalu, chargée de projet; et Yves Boivin, architecte intégrateur, directeur solutions d’affaires.
Les membres de l’équipe LGS qui ont développé le système informatique Dossier citoyen de Revenu Québec : Lobé Niang, analyste d’affaires ; Jean-Pierre Beaulieu, architecte organique ; Carole Mongbé, architecte fonctionnelle ; Delia Dascalu, chargée de projet ; et Yves Boivin, architecte intégrateur, directeur solutions d’affaires.

Le nécessaire combat de la productivité

Le Québec doit réaliser des gains de productivité. S’il était un pays, il arriverait 19e parmi les 28 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) à ce chapitre, derrière le Canada, l’Italie, la France, et juste devant la Grèce. Dans le Discours sur le budget 2010-2011, le ministre des Finances, M. Raymond Bachand, annonçait que l’un des axes d’action pour atteindre l’équilibre budgétaire « est l’amélioration de l’efficacité et de la productivité de l’État ». Le gouvernement a d’ailleurs décidé de ne remplacer qu’un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite. Pour offrir les mêmes services, il doit donc revoir ses façons de faire.

Une contribution démontrée de l’informatique

L’informatique, sans être une panacée, est un levier incontournable pour réaliser ces gains de productivité. Bien comprendre les domaines d’affaires et la technologie disponible permet de réaliser des systèmes efficaces et fiables. « Et ça marche, affirme M. Serge Cormier, directeur principal et responsable du volet Affaires pour le projet Mon dossier citoyen en ligne. Il est possible, et nous l’avons démontré, d’éliminer des tâches sans valeur ajoutée et de faire réaliser ce travail par des systèmes informatiques efficaces et fiables. »

« Il est aussi essentiel de donner plus d’autonomie aux citoyens et aux entreprises par un accès direct aux services gouvernementaux, via Internet, à toute heure, souligne pour sa part M. Martin Arsenault, directeur principal et responsable du volet technologique pour le projet Mon dossier en ligne à Revenu Québec. Plus besoin de faire remplir des formulaires papier. »

François Dion , vice-président de la firme LGS et Stéphane Boudreault, directeur associé, solutions d’affaires chez LGS.
François Dion , vice-président de la firme LGS et Stéphane Boudreault, directeur associé, solutions d’affaires chez LGS.

LGS, DES EXEMPLES DE SUCCÈS

Le Régime québécois d’assurance parentale (RQAP)

  • Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale et la firme LGS ont réalisé, en 10 mois, le système informatique qui gère ce programme. Un succès que le Vérificateur général du Québec cite en exemple. Plus de 50 % des demandes de prestations présentées par les parents sont traitées par le système informatique, sans aucune intervention humaine. Une fois les renseignements fournis via le Web, toutes les vérifications sur la situation des deux parents au regard du programme sont effectuées de manière automatique. Après quelques heures, les parents sont informés du montant des prestations qu’ils recevront chacun pendant les diverses périodes d’absence au travail.

La Régie du bâtiment du Québec

  • En refaisant son système informatique, avec le concours de la firme LGS, la Régie du bâtiment a créé un dossier client électronique unique avec ses partenaires : ministères, municipalités, associations professionnelles et entrepreneurs en construction. Elle s’est donné les moyens de mettre en œuvre les allégements administratifs réclamés depuis des années : diminution des procédures, élimination des démarches répétées effectuées par les entrepreneurs auprès de diverses administrations, réduction des délais de réponse, liens entre le renouvellement des permis et les inspections, détection des travaux sans permis… La Régie a pu affecter plus de ressources à l’inspection sur les chantiers.

Revenu Québec

  • Entre 2009-2010, Revenu Québec a décidé de permettre aux citoyens de faire toutes les transactions, sans papier, 24 heures par jour. Il a regroupé toute l’information disséminée dans quelque 3 500 pages Web, sur l’impôt, les programmes disponibles et les crédits d’impôt. La firme LGS a été associée à Revenu Québec, à une phase cruciale de ce développement. Aujourd’hui, plus de 350 000 citoyens utilisent les services sécurisés offerts par Revenu Québec dans Mon dossier en ligne. Les économies annuelles substantielles ainsi générées pour l’agence sont investies dans des activités à forte valeur ajoutée, dont la lutte contre l’évasion fiscale.

La plus-value des employés de l’État

Et les employés du gouvernement ? Leur tâche s’enrichit, a pu constater M. Stéphane Boudreault, directeur associé aux Solutions d’affaires chez LGS. « Au lieu d’être affectés à des fonctions répétitives et routinières, ils traitent les cas plus difficiles, les situations particulières qui sortent de l’ordinaire et qui requièrent une appréciation humaine, un jugement d’opportunité. » Aucune machine ne remplacera cet ingrédient humain, cette contribution de l’intelligence au bénéfice du citoyen. Et c’est ça, la plus-value indispensable de l’employé du secteur public.

Des partenaires qui partagent la même obligation de livrer

Les projets informatiques soutiennent généralement une transformation majeure de toute l’organisation. « Nos partenaires gouvernementaux reconnaissent la nécessité de gérer les changements et de prendre le temps de le faire. C’est une étape essentielle à l’obtention des bénéfices escomptés », dit François Dion.

Pour que ce processus soit réussi, la relation entre les équipes d’opération des ministères et de l’informatique doit être celle de partenaires engagés tous deux vers un même objectif à atteindre. Chacune des parties doit avoir la même obligation de résultat, soit celle de livrer des processus d’affaires efficaces et à la mesure des attentes des clients.

La firme LGS, en appui aux équipes informatiques internes de ses clients, a contribué à créer ce climat de confiance axé sur un objectif commun de succès. Et partout, elle a livré, avec leur concours actif, des solutions informatiques qui marchent. Le succès est affaire d’équipe.

« Devant un imprévu, l’identification d’une solution prime sur la recherche d’un coupable. Ça fait toute la différence, explique M. Clermont Allard, qui était le directeur général informatique pour le projet de la modernisation de la Régie du bâtiment du Québec. Les enjeux doivent être déterminés rapidement et on doit s’y attaquer conjointement, rapidement et en toute bonne foi. »

Pour atteindre ses objectifs de productivité, le gouvernement peut compter sur des gestionnaires de qualité. Ce sont des agents de changement qui doivent exercer leur métier dans la sérénité. Pour bien comprendre comment réussir des projets de transformation, il est essentiel de se référer aux succès, qui sont très nombreux.

Information

  • LGS Québec : 418 653-6574
  • Autres succursales : Montréal, Gatineau, Ottawa
  • Site Internet : www.lgs.com
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Jeudi 21 octobre 2021
Du 7 au 30 octobre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ