PUBLICITÉ

Quand le Québec rencontre la Côte d’Azur

6 décembre 2012 - Par Jean Chouzenoux, correspondant européen

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu’il y avait, ici même, à Nice, une association dont le mérite est de promouvoir le Québec auprès des Azuréens : l’Association Côte d’Azur-Québec.

Noble mission, certes, mais en y regardant de plus près, j’ai eu le plaisir de constater qu’à la base, le noyau dur de l’Association Côte d’Azur-Québec est constitué de Français qui ont vécu au Québec et qui, de retour dans la mère patrie, ressentent une nostalgie certaine envers la Belle Province. À eux se greffent des gens qui ont visité le Québec en tant que touristes et qui en gardent un souvenir indélébile ou, comme moi, des pures laines établis ici et qui sont fiers de se faire « aller le québécois » de temps à autre !

Le bureau de direction de l’Association Côte d’Azur-Québec :

  • Assis : Rita Paoli, Marcel Paoli, président, et Dr Jean-Claude Bourque.
  • Debout  : Jean Chouzenoux, Jean-Pierre Viard et Jacqueline Dillman Faure.

Or, depuis un an, l’Association a créé un calendrier d’activités qui permet à ces sympathisants de se retrouver dans une bonne humeur collective, à l’intérieur d’établissements pavoisés de fleurdelisés. Des rencontres culturelles aux activités plus ludiques, tout est mis en œuvre pour célébrer la Terre des Leclerc, des Vigneault, des Charlebois, des Dion… Ainsi, j’ai eu la chance de participer à un concours de la dictée francophone ainsi qu’à divers repas thématiques, dont évidemment, celui de la Fête nationale, le 24 juin.

Dernièrement, au Salon des Associations de la Ville de Nice, nous avons tenu un kiosque où se sont arrêtées plus de 200 personnes désireuses de s’informer sur notre organisme, mais surtout, pour nous poser des questions sur le Québec. Parmi ces personnes se trouvaient des jeunes qui souhaitaient faire leurs études à Montréal, trouver du travail à Québec ou en région, ou simplement partir à l’aventure. J’y ai rencontré des gens qui revenaient enchantés d’un séjour chez nous après avoir visité Montréal, Québec, le Lac-Saint-Jean et la Gaspésie en une semaine ! Un constat unanime s’impose, et je n’en suis pas peu fier : les commentaires sur la beauté des paysages du Québec et, surtout, sur l’hospitalité, la gentillesse et la joie de vivre des Québécois sont tous favorables. Je voyais les yeux de tous ces gens briller tandis que les miens… s’embrumaient légèrement !

Un parfum d’érable et de Provence

Une autre activité, plus protocolaire celle-là, a eu lieu récemment lors du lancement officiel d’un nouveau parfum créé par la Maison Galimard. Croyez-le ou non, il s’agit d’un parfum à base de… sève d’érable, conçu à la suite d’un maillage entre la célèbre Maison grassoise et la Sucrerie de la Montagne à Rigaud (oui, une cabane à sucre !). C’est en présence d’un aréopage de dignitaires, au Fouquet’s de l’Hôtel Majestic à Cannes, que les premières effluves d’Attire-moi ont embaumé l’atmosphère…

Histoire d’une rencontre entre Chantal Roux des Parfums Galimard et Pierre Faucher de la Sucrerie de la Montagne.
Histoire d’une rencontre entre Chantal Roux des Parfums Galimard et Pierre Faucher de la Sucrerie de la Montagne.
Lors du lancement à Cannes : Chantal Roux entourée de Pierre Faucher et Johanne Caron du Château Laurier à Québec.
Lors du lancement à Cannes : Chantal Roux entourée de Pierre Faucher et Johanne Caron du Château Laurier à Québec.
PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 7 au 30 octobre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ