Recherche

[TENDANCES 2023] Traitements médico-esthétiques : que nous réserve 2023 ?

24 février 2023 | Gilles Levasseur

[TENDANCES 2023] Traitements médico-esthétiques : que nous réserve 2023 ?

Chaque début d’année nous revient avec son lot de nouvelles tendances. Davantage évidentes lorsqu’il est question de mode et de décoration, par exemple, celles-ci sont plus subtiles en matière de beauté et de santé de la peau. Si les lèvres repulpées et les visages sculptés font toujours partie de l’actualité esthétique, plusieurs constatent un retour vers des interventions respectant davantage le caractère unique de chaque personne.



Directrice générale de la Clinique Dr Frédéric Simard depuis plus de 10 ans, Audrai-Anne Hudon observe que de plus en plus de gens recherchent une offre globale à la même adresse en matière de soins médico-esthétiques afin de suivre l’évolution du vieillissement physiologique.

« L’évolution rapide des techniques et leur diversification continuent de permettre en 2023 de traiter globalement les effets du temps sur le visage, explique-t-elle. L’époque une-ride-à-la-fois n’est plus qu’un souvenir alors que la combinaison de différents soins, qui constitue une tendance nette, donne lieu à des résultats plus cohérents. Restructurer le visage d’une part avec des solutions injectables tout en traitant d’autre part, grâce au laser notamment, les imperfections de l’épiderme. Aujourd’hui, peu de gens nous demandent de les faire ressembler à quelqu’un d’autre. »

« L’époque une-ride-à-la-fois n’est plus qu’un souvenir alors que la combinaison de différents soins, qui constitue une tendance nette, donne lieu à des résultats plus cohérents. »

Dans le monde de l’esthétique, de nouveaux traitements font leur apparition pour prévenir le relâchement de la peau en stimulant la fabrication d’élastine et de collagène grâce à la combinaison de radiofréquences et de champs électriques de haute intensité. La peau s’en voit raffermie et la structure musculaire sous-jacente fortifiée pour des traits mieux définis.

Le laser occupe une place grandissante dans l’univers des soins, alors que l’amalgame de divers types de traitements permet de traiter différents problèmes de peau en une seule séance. Et comme la santé de la peau va de pair avec celle du corps, les chercheurs travaillent déjà à l’élaboration de produits qui tiendront compte des deux côtés de la médaille, car la peau, principal organe du corps humain, reflète ce qui se passe à l’intérieur.

On remarque également que même les plus jeunes sont de plus en plus sensibilisés aux soins du visage, désireux de prévenir avant qu’ils ne soient visibles les signes du temps.

Et en cette ère de connectivité, nul ne s’étonnera de l’entrée en scène de cliniques dermatologiques virtuelles offrant un diagnostic individuel de la peau en ligne ainsi qu’un traitement approprié sous prescription. Deux types de consultation — dermatologique et esthétique — sont généralement proposés.

Par ailleurs, les fils tenseurs ont toujours la cote. Technique complémentaire à l’injection d’agents neuromodulateurs et volumisants, elle consiste en l’insertion de fils synthétiques biodégradables de qualité médicale permettant à la fois d’obtenir une traction mécanique — effet liftant — sur les tissus et de stimuler la production de collagène, ce qui améliore la texture, le tonus et l’élasticité de la peau.

Une autre technique, le resserrement cutané chimique, s’effectue à l’aide d’une substance appelée acide polylactique appliquée sur le visage. Le resserrement obtenu dure en général entre un et deux ans. Le relâchement cutané peut aussi être réduit par la radiofréquence, une technique appelée l’ulthérapie. Il s’agit d’une intervention de lifting et de rajeunissement de la peau qui utilise des ultrasons concentrés afin de raffermir la peau du visage, du cou et du décolleté.

Bref, l’univers médico-esthétique ne cesse d’ajouter des cordes à son arc afin de mieux « cibler » le vieillissement. Tirée d’un poème de Rosemonde Gérard, l’expression consacrée Aujourd'hui plus qu'hier et bien moins que demain en illustre bien l’évolution.




rêver

Gérer le consentement