PUBLICITÉ

Vers le port de demain…

6 mai 2021 - Par Johanne Martin

©DFmotion

Québec est une ville innovante et son port constitue un tremplin pour l’amener encore plus loin. Actif stratégique extraordinaire, son essor s’articule aujourd’hui autour de deux pôles : l’axe résolument entrepreneurial de son modèle d’affaires et les actions qu’il pose en matière de développement durable et de relations avec la communauté.

« Dès le départ, pour moi, l’un des objectifs était de faire du Port de Québec un modèle, un leader à l’échelle mondiale. À cet égard, nous avons connu une très belle transformation au cours des dernières années. Il fallait à la fois moderniser le port dans son approche relative à tout l’aspect du développement durable et lui redonner également un nouvel élan, un dynamisme entrepreneurial en diversifiant son plan d’affaires », lance d’emblée son PDG, Mario Girard.

Cette vision du port de l’avenir d’envergure internationale et technologique s’exprime, bien entendu, à travers le projet Laurentia. Amorcé en 2015, celui-ci prend la forme d’un terminal de conteneurs appelé à accaparer de nouvelles parts de marché pour le bénéfice du Québec et du Canada. Avant-gardiste et presque entièrement électrique, Laurentia offrira en outre l’avantage de figurer parmi les installations du genre les plus vertes sur la planète.

Le projet Laurentia © DFmotion

« Avec cette initiative, nous sommes allés chercher deux partenaires majeurs : d’abord, le plus important opérateur de terminaux au monde, Hutchison, puis le CN. C’est d’ailleurs une première que le CN investisse dans un terminal maritime, révèle le PDG du Port de Québec. Pour se démarquer et entrer dans l’économie du futur, nous avons été à la rencontre des plus grands joueurs planétaires afin de présenter les possibilités que nous avons ici, à Québec. Nous avons brisé des modèles, créé et innové. »

Le port, un écosystème

L’organisation ne s’est cependant pas arrêtée là. Véritables carrefours d’opportunités, les ports regroupent différents acteurs qui entretiennent localement une multitude de liens. Le fait de pouvoir connecter toutes ces entreprises à un écosystème international leur permet de se propulser. Le Port de Québec est ainsi devenu la cinquième antenne planétaire de PortXL, un accélérateur de startups technologiques destiné aux villes portuaires innovantes.

« Le nom de Québec côtoie désormais ceux de Rotterdam, Anvers, Singapour et Auckland. Le fait d’intégrer PortXL nous donne la possibilité de dépasser notre simple rôle de terminal de conteneurs, d’être branchés à la recherche et au développement, et d’améliorer notre bilan environnemental. Pour les entreprises de la région qui mettent au point des solutions, ce sont autant d’occasions d’affaires avec des clients prêts à acheter », souligne Mario Girard.

© Anne-Sophie Beaudoin

« Dès le départ, pour moi, l’un des objectifs était de faire du Port de Québec un modèle, un leader à l’échelle mondiale. À cet égard, nous avons connu une très belle transformation au cours des dernières années. » - Mario Girard, PDG du Port de Québec.

Croisières et relations avec la communauté

Le port entrepreneurial, c’est aussi celui des croisières. À l’étranger, le fleuve Saint-Laurent ne cesse de gagner en popularité et Québec représente une destination très prisée. Avant la pandémie, chaque année, de nouveaux records étaient fracassés. La création du Forum de Québec sur les croisières internationales s’inscrit par ailleurs au chapitre des innovations. Unissant toutes les parties qui gravitent autour de l’industrie, la formule a fait boule de neige.

« Dans le même esprit, ajoutons que nous avons beaucoup travaillé avec la communauté, intervient le PDG. En 2012, un comité de cohabitation avec les citoyens a été mis sur pied ; ceux-ci viennent réfléchir avec nous. Quand on pense à tous les espaces récréotouristiques du Port de Québec qui servent à la population – Baie de Beauport, Pointe-à-Carcy, bassin Brown, notamment –, nous sommes également assez fiers d’accueillir les gens chez nous. »

Trois reconnaissances

Trois reconnaissances marquent la nouvelle orientation adoptée par le Port de Québec. En 2015, l’Alliance verte lui a accordé la note de 5 pour son leadership environnemental. Deux ans plus tard, il a été le premier à être reconnu par la North American Marine Environment Protection Association pour l’ensemble de ses initiatives en développement durable. Enfin, en 2018, Québec a reçu la Conférence de l’Association internationale des villes et des ports, qui détermine ses choix de villes en fonction de l’exemple inspirant qu’elle donne aux autres membres de 55 pays.

Pour en savoir davantage : portquebec.ca

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 15 juin au 6 septembre 2021
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ