Recherche

Dany Gilbert, Armoires AD+

18 juin 2024 | Gilles Levasseur

Dany Gilbert, Armoires AD+

© Marjorie Roy, Optique Photo

Dany Gilbert, cofondatrice et présidente

Deux fortes intuitions ont marqué le parcours de plus de 30 ans de l’entrepreneure beauceronne Dany Dilbert. La première a donné lieu à la création d’Armoires AD+ en 1993 tandis que la seconde a radicalement transformé l’organisation en 2018. Portrait d’une cheffe d’entreprise à qui l’audace a souri, qui a un jour décidé de partager le gouvernail corporatif avec son équipe, ainsi que d’une relève interne pour l’instant composée de quatre associés — dont trois femmes — déjà bien en selle.

L’AUTOGOUVERNANCE AU SERVICE DE LA QUALITÉ ET DE LA NOTORIÉTÉ

Dany avait seulement 19 ans lorsqu’elle entend son père Maurice, installateur d’armoires depuis 25 ans, discuter avec sa mère de son désir de se lancer en affaires. « Curieux adon, l’un de mes travaux scolaires en marketing à l’université portait justement sur le démarrage d’une entreprise, raconte- t-elle. Spontanément, je lui ai dit que j’étais intéressée à passer de la théorie à la pratique ! C’est ainsi qu’Armoires AD+ est née, dans le sous-sol de la maison familiale. » Le succès ne se fait pas attendre, et au bout de quatre mois, père et fille emménagent dans un local du centre commercial, puis dans un immeuble du boulevard Vachon Nord, à Sainte-Marie. L’édifice sera complètement transformé en 2000. Ébénisterie AD+ verra le jour l’année suivante dans le parc industriel sous la forme d’une usine de fabrication et restauration d’armoires et de meubles afin de compléter la gamme de produits et services.

Richard Dubois, copropriétaire et responsable des ventes des projets multiplex; Michaël Rhéaume, responsable de l'amélioration continue; Sophie Pedneault, copropriétaire et coordonnatrice des ventes; Sarah Rhéaume, responsable marketing et ressources humaines; Andréanne Bisson, copropriétaire et dessinatrice technique; Karine Garant, copropriétaire et coordonnatrice au dessin technique, et Dany Gilbert, cofondatrice et présidente.
© Marjorie Roy, Optique Photo

Dix ans après sa fondation, l’entreprise s’installe à Québec dans le Complexe Habitation 2000 & Plus, fruit d’un partenariat avec Plancher Bois Franc 2000 qui ouvre sur une foule de possibilités. En 2013, une troisième succursale est inaugurée à Lévis dans les Halles de l’habitation. L’audacieux virage vers l’autogestion se produira cinq ans plus tard, alors que la tradition hiérarchique sera remplacée par l’intelligence collective. Cette refonte globale a été facilitée par la mise à profit de l’intelligence artificielle pour centraliser et numériser l’ensemble des données, ce qui a maximisé les communications tout en permettant de récupérer une vingtaine d’heures par semaine, assurant ainsi une croissance annuelle de 5 % sans embauche. Finalement, en janvier 2021, les bureaux administratifs sont relocalisés à côté de l’usine de la 1re Rue du Parc-Industriel, où débute un virage vers l’automatisation et la robotisation avec un quatrième agrandissement et l’achat d’un premier robot.

Outre une solide présence dans la région de la Capitale- Nationale et en Chaudière-Appalaches pour ce qui est de son volet résidentiel, l’entreprise participe aussi à des projets multirésidentiels d’envergure dans les régions de Montréal, Ottawa et Québec, exploitant ainsi son expertise de fabrication et d’installation de grand volume, notamment dans les phases 2 et 3 du projet Tour des Canadiens, ainsi que le Square Phillips, la plus haute tour à condos actuellement en construction dans la métropole. Cette large offre de service fait d’AD+ l’un des plus importants fabricants d’armoires au Québec, et l’un des plus uniques dans son domaine étant donné son usine et ses trois magasins. On y fabrique aussi du mobilier sur mesure comme des bibliothèques, meubles de téléviseur ainsi que des espaces de rangement pour pièces-penderies (walk-in) et vestiaires d’entrée.

La succursale de Lévis a été complètement rénovée.
© Marjorie Roy, Optique Photo

CEUX QUI FONT SAVENT…

C’est son passage à l’École d’entrepreneurship de Beauce, et surtout ses activités depuis 2006 au sein d’EntreChefs PME, une communauté de quelque 2500 gens d’affaires du Québec, de la Belgique et de la Suisse, qui ont amené Dany Gilbert à prendre conscience que son rôle de seul maître à bord du navire ne lui convenait pas nécessairement. « Quand j’ai été sensibilisée au concept de l’entreprise autogérée, la décision n’a pas été longue à prendre; ce fut comme un saut en parachute : une fois que tu as sauté, impossible de reculer ! J’ai annoncé aux employés que je n’avais plus envie de continuer à porter seule le fardeau corporatif, et que je souhaitais instaurer un climat de confiance et de collaboration, et surtout une vraie proximité afin qu'on prenne ensemble les décisions. De l’organigramme, nous passions au "collabogramme". En effet, ce sont les personnes qui font qui savent, et qui proposent souvent les meilleures solutions pour faire prospérer une organisation. Quant aux membres de l’équipe de direction, ils sont devenus coordonnateurs. »

L’impact a été déterminant, la productivité s’accroissant de 20 % en seulement trois semaines, ce qui a généré une motivation, une valorisation et une satisfaction jamais vues au sein du personnel. Le taux de roulement et l’absentéisme ont chuté sensiblement, et une foule d’initiatives, telles que l’École AD+, ont vu le jour. « Autonomie, bienveillance et confiance, trois mots qui sous-tendent chaque action, chaque réflexion, en se demandant si celle-ci sert d’abord le client, puis l’entreprise, et enfin l’équipe, résume Mme Gilbert. Chaque employé se soucie maintenant des résultats, chacun à son niveau et à sa manière. Auparavant, nous enseignions aux gens comment exécuter leurs tâches. Maintenant, nous leur expliquons "pourquoi" ils doivent le faire. Le pourquoi donne un sens à tout. Bref, chacun a la possibilité de développer son autonomie et sa polyvalence afin d’établir son plan de carrière chez nous et d’y œuvrer comme intrapreneur. » L’initiative a d’ailleurs valu en 2019 à AD+ une distinction lors du Gala des Pléiades à Lévis dans la catégorie « Le Succès RH ».

PLACE À LA RELÈVE

L’une des nouvelles actionnaires, Karine Garant, impliquée dans tous les services de l’entreprise depuis 2002, estime que cette nouvelle culture a non seulement accru le sentiment d’appartenance, mais aussi celui de contribution. « Nos gens savent qu’ils peuvent apporter leurs idées, et que celles-ci seront prises en compte. Par exemple, nous venons de compléter la rénovation de notre succursale de Lévis, et c’est l’équipe locale qui s’est chargée du chantier de A à Z ! » De son côté, une autre actionnaire, Sophie Pedneault, qui a débuté comme responsable de succursale et qui est coordonnatrice des ventes pour les trois points de service, a dit avoir été impressionnée par le niveau de mobilisation. « On sent que les employés ont mieux défini leur rôle, et que chacun est davantage à sa place et s’y sent mieux. » Les deux autres actionnaires sont Andréanne Bisson, technicienne au service de dessin technique, entrée chez AD+ en 2002, ainsi que Richard Dubois, embauché en 2012 comme représentant pour les projets multirésidentiels de l’entreprise dans la région de Montréal, qui a contribué à y établir une réputation de fiabilité à toute épreuve. Tous sont devenus associés entre 2020 et 2022, alors que la pandémie a eu pour effet de stimuler le secteur de la construction en accaparant une part du budget loisirs des consommateurs. La troisième génération des Gilbert est déjà en place, les deux enfants de Dany, Sarah et Michaël, travaillant depuis plusieurs années dans l’entreprise. Ils en deviendront également actionnaires d’ici deux ans.

UNE NOTORIÉTÉ BIEN MÉRITÉE

En trois décennies d’activité, Armoires AD+ a toujours conservé les valeurs familiales qui étaient présentes au départ : faire équipe, innovation, expérience client et épanouissement personnel. Ces valeurs sont garantes d’une loyauté et d’un sentiment d’appartenance que confirme le niveau élevé d’ancienneté de beaucoup de membres du personnel, presque la moitié étant des femmes. En effet, la centaine de « collaborateurs » cumulent quelque 650 ans d’un irremplaçable savoir-faire, autant dans l’usine que dans les succursales; six d’entre eux y travaillent depuis plus de 20 ans tandis que le quart de l’effectif affiche entre 10 et 20 ans de présence. Cette loyauté est également observée du côté des clients, notamment les entrepreneurs en construction. « Nombre de clients qui ont choisi AD+ à nos débuts pour notre fiabilité et la qualité de nos produits et services nous sont encore fidèles aujourd’hui, exprime avec fierté Mme Gilbert. Ils nous ont vu grandir, et nous de même. À l’aube de cette quatrième décennie d’existence, notre équipe sera plus présente que jamais pour contribuer à leur réussite, et vice-versa, ainsi que pour concrétiser les rêves de notre clientèle résidentielle. »

Armoires AD+ a également profité dans les dernières années de la reconnaissance du milieu en étant à plusieurs reprises finaliste dans le cadre de concours tels que les Perséides, les Pléiades, les Fidéides, Nobilis (APCHQ) et Les Galons.

© Marjorie Roy, Optique Photo

Pour en savoir davantage :

2335, boul. Wilfrid-Hamel, Québec

5781 boul. Wilfrid-Carrier, Lévis

1296, 1re Rue du Parc-Industriel, Sainte-Marie

rêver

Gérer le consentement