Recherche

Sur la route de la soie

30 mai 2013 | Propos recueillis par Brigitte Trudel

Sur la route de la soie
J’ai conçu ce lieu de vie griffé pour un client que je connais depuis longtemps. Son caractère masculin et dynamique réclamait un décor en harmonie avec sa forte personnalité, mais sans mettre de côté son goût pour le raffinement, lui qui est un amoureux des textures et des matières nobles. Enfin, puisqu’il reçoit beaucoup, la convivialité et la facilité d’entretien devaient être au rendez-vous.



LA CUISINE






J’ai habillé la cuisine de matériaux nobles. Le comptoir est en quartz,
les armoires et les grands tiroirs à l’italienne sont en noyer. Les
planchers de bois franc sont dans la même essence, ce qui amène une
belle uniformité à la pièce. La mosaïque de verre, avec son mélange
de bronze, de cuivre, de transparence et d’effet miroir, permet de
bien capter la lumière. Elle met aussi en valeur la hotte pour laquelle
j’ai préféré un modèle très épuré.




* Astuce : Au-dessus de la table, la suspension rectangulaire en soiecouleur kaki apporte une touche d’originalité tout en offrant un
éclairage tamisé et feutré.




LE SALON




Séparé de la salle à manger par un
foyer à double face, le salon respire
la masculinité avec son mobilier
couleur charbon en cuir de taureau
garni de fermetures éclair. La lampe
avec sa base en céramique semble
être le résultat de la technique du
raku. Les tables gigognes en verre et
la lampe en verre givré apportent de
la fluidité à l’ensemble. Pour éviter
toute lourdeur, j’ai opté pour un
papier peint agrémenté de petites
vagues plutôt délicates, tandis
que les rideaux couleur crème sont
marqués d’un feuillage très fin.






* Astuce : J’ai choisi ce tableau,
un original de Michel Bell, pour
les coloris vifs qu’il affiche et le
dynamisme qu’il dégage avec sa
paire d’espadrilles en pleine action.




LA CHAMBRE D'INVITÉE




Je me suis appliquée à mettre en valeur les textures dans cette
pièce afin d’accentuer l’esprit de noblesse. En vedette, le lin
(habillage de fenêtre, literie, abat-jour) et la soie (papier peint
dans un motif inversé par rapport aux rideaux du salon). Face
au lit, et à son chevet, les meubles sont de pin blanc européen.
J’ai sélectionné cette essence pour son aspect un peu brut. On
retrouve d’ailleurs le même effet rustique dans les montants en
fer martelé et en argent brossé du lit à baldaquin. La tête, elle,
est en cuir kaki.





* Astuce : La touche turquoise dans les coussins de lin brodés en
soie ajoute une connotation exotique à la pièce.



LA CHAMBRE PRINCIPALE




Retour ici du papier peint crocodile dans l’ensemble de la pièce. La literie dans les tons
chauds de brun recouvre le lit en bois d’ébène. La lampe de chevet se marie à l’ensemble
avec sa base de verre et son abat-jour en soie dans des teintes cuivrées. En ce qui
concerne l’habillage de la fenêtre, je l’ai conçu en trois temps : le voilage, suivi d’une
tenture unie couleur champagne puis d’une autre, brun chocolat. Dans cette dernière,
on retrouve le même motif de fleur que dans la vaste carpette en laine et en soie.




* Astuce : Pour faire place au luxe, j’ai choisi de mettre la haute-couture à l’honneur en
disposant des coussins brodés à la main par l’équipe de Chanel et Oscar de la Renta.



LA SALLE DE BAINS




J’ai eu un véritable coup de coeur pour cette murale. On dirait
une oeuvre d’art. L’idée de doter la pièce d’un clin d’oeil asiatique
me plaisait également. Une teinte jaune maïs sur les murs (tout
comme la dorure dans les accessoires) allait de soi pour mettre
en valeur ce magnifique papier peint. Un papier peint crocodile,
symbole de force et de raffinement, couvre le mur qui sépare la
salle de bain de la chambre principale.





* Astuce : Les insertions rondes dans la céramique donnent du
mouvement au bain autoportant et créent des jeux d’ombre.


PHOTOS : JESSY BERNIER

Gérer le consentement