PUBLICITÉ

Kauai, un jardin au cœur du Pacifique

2 juin 2014 - Par Sylvie Ruel

Imaginez une île au cœur du Pacifique, dont seulement 3 % de la superficie est habitée… Une île presque ronde, aussi verte qu’un champ d’épinards, entourée de belles plages de sable… et aucun édifice qui dépasse la taille d’un cocotier.

Kauai, la plus occidentale des îles de l’archipel hawaïen, est la plus nature et la plus âgée des îles de l’archipel. Elle serait sortie des eaux il y a au moins cinq millions d’années. Et parce que ses hauts sommets sont arrosés chaque année par 12 mètres de pluie, elle est devenue la plus verte et la plus luxuriante des îles hawaïennes. Bienvenue à Kauai, surnommée l’île jardin. Aloha !

Un territoire recouvert d'une végétation très dense.

Un paradis terrestre

Située au milieu du Pacifique, presque à mi-chemin entre l’Amérique du Nord et l’Asie, cette île occupe un territoire bousculé de 1 432 km2, recouvert d’une végétation très dense. Que ce soit le long des côtes, en forêt ou en altitude, Kauai est un fantastique jardin qui s’est créé au fil de temps par les contacts entre l’archipel et le reste du monde et par les graines des plantes apportées par les oiseaux lors de leur migration.

Ainsi, on tombe facilement sous le charme de ces « monkey mod » qui étendent leurs branches comme de larges parapluies, de ces majestueux pins de Norfolk qui s’élancent telles des aiguilles dans le ciel… et de ces champs de taro qui s’étendent dans les vallées en vastes courtepointes… Ce petit paradis tropical croule aussi sous des montagnes d’hibiscus, bougainvillées, papayers, manguiers, avocatiers… Et que dire de ses plages (une cinquantaine) sur lesquelles viennent mourir de gros rouleaux d’écume blanche (le bonheur des surfeurs) et qui offrent à la tombée du jour les plus beaux couchers de soleil ?

Randonnée sur la côte de Na Pali

Les charmes de la tranquillité

Les voyageurs qui adoptent l’île de Kauai y reviennent chaque année parce qu’elle est plus tranquille que les autres îles et parce qu’elle a conservé un charme rural. Ses petits villages postés devant les eaux bleues du Pacifique sont sympathiques, avec leurs maisons de bois colorées, leurs étals recouverts d’ananas et de noix de coco. À l’aube, toute l’île se réveille au chant du coq. Ce dernier règne en roi et maître sur le territoire. Lors d’un ouragan survenu en 1992, tous les poulaillers de l’île se sont vidés, et poules et coqs, à l’abri des prédateurs, ont bientôt dépassé le nombre de ses habitants.

Champs de taro qui s'étend dans la vallée telle une vaste courtepointe

Quelques attraits majeurs

Attrait majeur de Kauai qui, à lui seul, vaut le voyage dans l’île : le canyon Waimea. Situé au sud de l’île et accessible par la route 50, ce canyon, que Mark Twain a nommé le Grand Canyon du Pacifique, est le cœur secret de l’île. Tout le long de cette route sinueuse, des terrasses naturelles permettent d’admirer ce chef-d’œuvre naturel de 19 km de long sur 1,6 km de large, sculpté par les eaux de pluie qui descendent du mont Waialeale (1 569 mètres).,Ce dernier laisse voir des parois rocheuses effilées de couleur rougeâtre alternant avec des falaises couvertes de végétation. Au creux du canyon, à 1 115 mètres de profondeur, serpente la rivière du même nom.

Nous pouvons également survoler ce canyon à bord d’un hélicoptère, tout en admirant, à proximité, la majestueuse côte de Na Pali qui se jette de façon dramatique dans les eaux bleues du Pacifique. Sculptée pendant des millions d’années par le vent, l’eau et l’érosion, cette côte court sur une trentaine de kilomètres en faisant alterner falaises hautes de milliers de pieds, cascades et grottes marines. Sous l’action des pluies, ses rochers se sont effilés tels des sapins de Noël. Aucune route ne parcourt la côte de Na Pali. Nous pouvons seulement la découvrir en hélicoptère, en catamaran, en kayak ou à pied sur le sentier de randonnée de 18 kilomètres qui la surplombe et donne accès à des points de vue exceptionnels.

C’est de Port Allen, au sud de l’île, que partent la majorité des croisières vers la côte. Nous en profitons pour plonger dans les eaux du Pacifique et y observer les petits poissons de toutes les couleurs, les dauphins et les grosses tortues de mer. Et nous admirons dans toute sa splendeur cette côte magistrale qui semble avoir été froissée et chiffonnée, au pied de laquelle viennent éclater de grosses vagues écumeuses.

 

Comment s’y rendre ?

 Il n’existe pas de liaison directe à partir de Montréal. United Airlines offre les liaisons Montréal-Chicago-Los Angeles-Lihue. Environ 14 heures de vol.

Comment visiter l’île ?

La façon de visiter l’île est de louer une voiture à Lihue (en sortant de l’aéroport) et de rayonner tantôt vers le nord, tantôt vers le sud. En fait, l’île n’a que deux routes principales qui longent la mer ; la 56 montant vers le nord et la 50 allant vers le sud.

Quoi faire ?

Si la formule tout inclus en hôtel n’existe pas à Kauai, c’est que les autorités souhaitent que les visiteurs se déplacent afin de profiter de tout ce que l’île a à offrir en matière d’activités en nature. Et la liste est longue : kayak, golf, plongée, équitation, vélo, pêche en haute mer, tours d’hélicoptère, surf, randonnée et, aussi, visite des lieux où ont été tournés des films célèbres, tels que Le parc jurassique, King Kong et Pirates des Caraïbes.

  • Tour en hélicoptère : Jack Harter Helicopters / helicopters-kauai.com
  • Tour en catamaran : Southern Star Snorkel Captain Andy’s Sailing / napali.com

Où loger ?

Koloa Landing Wyndham Grand Resort

 

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 16 novembre au 24 décembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X