PUBLICITÉ

Pause publicitaire

29 mars 2019 - Par Marie-Josée Turcotte, éditrice

Si je n’avais pas été éditrice dans cette vie-ci, j’aurais adoré travailler dans une agence de publicité. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été passionnée par ce médium, souvent mal aimé par les gens qui y sont exposés. Et pourtant…

Une belle publicité, bien pensée et produite dans les règles de l’art, qu’elle soit imprimée ou diffusée, est une création artistique en soi. Loin d’être un mal nécessaire, elle est l’extraction de l’ADN d’un produit, d’une entreprise, d’une marque, et un outil de communication avec l’autre.

Certains d’entre vous se souviennent peut-être de La Nuit de la Pub ? Présenté au début des années 2000, cet événement, qui durait, comme son nom l’indique, une partie de la nuit, présentait les meilleures publicités télévisuelles du monde. Je participais religieusement à cette activité et je me rappelle encore de la campagne publicitaire de la Bud Light, « Real Men of Genius » : une parodie inventive et un trésor d’humour qui, près de 20 ans plus tard, me fait encore rire (pour les intéressés, vous trouverez facilement les messages publicitaires sur YouTube).

Qui d’entre vous ne se souvient pas des publicités imprimées de la marque de vêtement Benneton qui, en 2011, a choqué le monde en montrant entre autres Obama et Hu Jintao (alors président de la République de Chine) en train de s’embrasser sur la bouche ? La campagne « Unhate » était audacieuse, provocatrice et risquée, mais elle a permis à la marque de se faire connaître dans le monde entier.

Et tel est le but de la publicité, n’est-ce pas ? Elle permet, en premier lieu, de sortir de l’anonymat et, ensuite, de rappeler notre existence.

Et tel est le but de la publicité, n’est-ce pas ? Elle permet, en premier lieu, de sortir de l’anonymat et, ensuite, de rappeler notre existence. Elle sert à exprimer qui l’on est, ce que l’on fait, ce que l’on propose. Et quand elle est réussie, elle s’imprègne dans l’esprit et, ultimement, provoque l’engagement et conduit à l’action.

Ce mois-ci, je vous invite donc à porter un regard attentif aux publicités qui se trouvent dans le magazine Prestige. À les observer vraiment. Vous y verrez beaucoup plus qu’une tentative de séduction ou un appel à la dépense ; vous y verrez des experts dans leur domaine, des gens passionnés qui vous proposent des services et des produits distinctifs. Vous y verrez un bel échantillon de ce qui se fait de meilleur à Québec… Il faut bien que la marque « Prestige » remplisse sa mission !

Autres articles dans cette édition

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 27 au 30 juin 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X