PUBLICITÉ

Tendance 2013 : l’auto branchée

31 janvier 2013 - Par Frédéric Masse

Seulement aux États-Unis, les ventes de voitures hybrides, électriques et rechargeables explosent. Difficile de démentir l’engouement pour ce produit, alors que les ventes sont passées de 284 064 unités vendues en 2011 à 487 480 en 2012 !

Il faut toutefois mettre les choses en perspective, puisque de tels chiffres représentent des parts de marché de 2 à 3 % seulement. Cependant, avec la hausse du prix de l’essence, la diversification des produits et, surtout, l’autonomie électrique toujours améliorée, cette progression est loin d’avoir atteint son point culminant. Dans cet article, je mettrai donc en relief certaines voitures que j’ai testées et qui proposent la technologie hybride enfichable, une avenue très intéressante pour bien des consommateurs qui souhaitent ne pas dépendre uniquement de l’électricité pour se déplacer.

Toyota

Prius hybride de Toyota
Prius hybride de Toyota

À la tête de cette course se trouve Toyota qui, avec Honda, a été précurseur du mouvement en 1997 avec la désormais célèbre Prius. Trois générations plus tard, on trouve la Prius hybride branchable qui parvient vraiment à impressionner tout le monde avec son prix de 35 700 $. Durant mon essai, j’ai roulé avec une moyenne de 2,8 litres (!), alors que je réside à plus de 25 kilomètres (l’autonomie électrique maximale est de 25 km) de mon bureau. La batterie lithium-ion, dont la pleine charge se fait en 3 heures grâce à 120 volts (1,5 heure avec une borne de 240 V), fait donc son travail, mais dans mon cas, je n’ai pu faire mieux que 15 kilomètres en régime d’autonomie. Le petit moteur à essence prend le relais lorsque la charge est épuisée. Alors que durant une semaine d’essai routier, je dépense facilement 100 $ pour l’essence, dans le cas de la Prius, je n’ai eu à débourser que… 18 $ ! Wow

Chevrolet

Volt de Chevrolet
Volt de Chevrolet

La Volt – autre modèle que j’ai essayé – est tout simplement stupéfiante. L’expérience qu’on y vit au volant est unique. De l’interface originale du tableau de bord et de l’écran central, au bruit à résonance « spatiale » lors du démarrage, tout a été pensé afin de faire vivre une expérience mémorable au conducteur. Il faut dire que cette voiture hybride propose la plus longue autonomie sur route, soit jusqu’à 80 kilomètres. La Volt s’avère même une bonne affaire pour qui effectue beaucoup de kilométrage. En plus, la Volt est tout ce qu’il y a de plusfonctionnelle avec un coffre de dimension acceptable et de l’espace pour les passagers arrière. Elle représente, selon moi, le meilleur achat du lot, si l’on tient compte de l’importante subvention lors de l’acquisition et de son autonomie totale.

Ford

Fusion Energi de Ford
Fusion Energi de Ford

Si Chevrolet propose un produit au-dessus de la moyenne, on peut en dire autant de Ford, qui travaille très fort pour devenir le constructeur américain le plus avancé dans les technologies hybrides branchables avec sa C-Max Energi (32 kilomètres d’autonomie et un prix approximatif de 37 000 $) ainsi que, très bientôt, sa Fusion Energi. Ces dernières sont des voitures hybrides enfichables disposant d’une mécanique à essence et d’un moteur électrique, comme la Volt et la Prius. Dans le cas de la nouvelle Fusion, notamment, elle sera offerte à un coût de 41 399 $ et proposera une autonomie électrique maximale de 43 kilomètres. Pas mal du tout, mais pas aussi impressionnant que la Volt.

Les voitures exclusivement électriques

Autant du côté de la Nissan Leaf, de la Mitsubishi i-Miev, de la Smart électrique et des voitures de Tesla, on compte sur l’autonomie électrique à 100 % pour se rendre à bon port. Toutefois, il faut prendre en considération que dans le cas d’une panne électrique, vous ne pourrez compter que sur un petit moteur à essence pour prendre le relais. Notez que la Leaf, par exemple, peut parcourir jusqu’à 160 km dans des conditions optimales en roulant uniquement grâce à l’électricité. Par contre, si vous habitez en ville et circulez sur de courtes distances, la Leaf peut devenir une option intéressante pour qui veut rouler vert et écologique.

Comment savoir si l’achat d’un véhicule hybride enfichable est une option intéressante pour vous ?

Un calcul simple : Sur Internet, plusieurs sites permettent de calculer l’économie que vous pourriez faire en roulant dans une voiture hybride enfichable.

Premier constat : si vous faites moins de 20 000 km par année, cette option n’est pas rentable.

Deuxième constat : si vous avez une voiture qui consomme déjà peu et qui ne coûte pas cher à l’acquisition (par exemple, moins de 17 000 $ et une consommation de moins de 6 litres/100 km), oubliez aussi cette idée. Par contre, règle générale, si vous roulez avec une voiture qui consomme plus de 10 litres/100 km et que vous parcourez plus de 30 000 km par année, il faudra vous poser la question, car en peu de temps, vous y gagneriez au change, surtout en considérant la hausse constante du prix de l’essence.

Mais là ne s’arrête pas votre questionnement…

  • Êtes-vous prêt à vous passer des performances et de la conduite sportive de votre véhicule actuel ?
  • Êtes-vous prêt à troquer l’espace de chargement de votre utilitaire pour un véhicule plus petit ?
  • Aussi, serez-vous assez discipliné pour brancher votre véhicule chaque jour (ça, croyez-moi, c’est très simple !)
  • Aurez-vous le temps de charger suffisamment votre véhicule entre les déplacements afin de le rentabiliser (des bornes 240 V plutôt que 110 V diminuent beaucoup le cycle de charge, faisant passer la plupart d’entre eux de 12 heures à moins de 4 heures) ?
  • Et, dernière question : avez-vous aussi pensé à l’option d’un véhicule diésel ?

Bref, si vous souhaitez faire le saut pour des raisons économiques, il y a beaucoup de questions à vous poser. Pour les autres, ou pour ceux et celles qui peuvent se gâter avec une Fisker Karma, par exemple, amusez-vous ! Les hybrides sont de plus en plus perfectionnées et très fiables dans la majorité des cas. On ne peut être contre la vertu.

Deux bonnes références :

Pour connaître le montant des subventions octroyées par le gouvernement, qui vont de 4607 $ à 8000 $

Pour faire le test de la rentabilité d’une voiture hybride rechargeable par rapport à votre véhicule actuel :

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Du 15 au 23 novembre 2019
Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X