PUBLICITÉ

Apologie de l’effort

6 septembre 2012 - Par Marie-Josée Turcotte

Avez-vous suivi les Jeux olympiques de Londres cet été ? Je ne sais pas pour vous, mais de mon côté, j’ai été plus d’une fois époustouflée par les performances des athlètes. Certains d’entre eux semblaient même défier les lois de la gravité avec une aisance remarquable, comme si tout cela était un jeu d’enfant.

Pour avoir pratiqué pendant quinze ans les arts martiaux et avoir consacré un nombre incalculable d’heures à parfaire mon art, je sais d’expérience que plus les exploits semblent faciles à réaliser, plus ils ont exigé du travail. Qui plus est, pour avoir la moindre chance d’espérer un jour monter sur le podium, ces athlètes ont dû se soumettre à un régime de vie parfois inhumain, renoncer à de nombreux plaisirs de la vie et, surtout, accepter de souffrir physiquement à de multiples occasions. Tous ces sacrifices, évidemment, sans aucune garantie de succès le jour J.

Or, plusieurs se sont montrés déçus par les performances des Canadiens lors de ces derniers Jeux. Eh bien, pas moi ! Au contraire ! Il est vrai que nous vivons dans un monde où seuls les vainqueurs sont acclamés, alors que les autres s’en retournent chez eux bredouilles. It’s the name of the game, comme le disent si bien les Anglais. Néanmoins, il ne faudrait pas oublier de saluer la persévérance, la passion et la détermination de tous ces athlètes, pour qui j’ai la plus grande admiration.

S’il y a quelque chose que j’ai appris au cours de mes années d’entraînement, c’est que le talent compte pour très peu dans la réussite. Il est le déclencheur, l’étincelle, la petite graine semée dans la terre, mais l’effort est le carburant essentiel qui permet d’atteindre ses buts et ses rêves. Sans ce carburant, on ne va pas bien loin. C’est cette notion d’effort que je souhaite inculquer à mes enfants, afin qu’ils comprennent bien que leur destinée est entre leurs mains, quelle que soit leur ambition. Mais le sport, avouons-le, est certainement l’un des meilleurs moyens de leur apprendre que c’est en repoussant les limites de leur corps qu’ils repousseront aussi celles de leur esprit.

Bravo les athlètes ! Et bonne rentrée à tous !

PUBLICITÉ

/ CETTE SEMAINE À QUÉBEC

Consultez tous les événements
PUBLICITÉ
X